La grande traversee du Nepal d’ouest en est…en bus local

Clavier QWERTY ….donc pardon pour les accents « trop français »

Le voyage commence mal….Malgré un départ a 5 heures du matin, notre bus qui s’arrête tous les 500 m pour prendre des passagers, se trouve bloque pendant 6 heures a Mugling ville qui ne présente pas un intérêt fabuleux.

Cela me permet de faire connaissance avec 2 Népalais sympas avec lesquels je passe les 6 heures d’attente.

Pendant ce temps la …mon copain Tharu Tilak patiente lui aussi….pendant 6 heures !!!

On se retrouve enfin a Narayanghat et des le lendemain on prend un bus pour ATTARYA près de DANGHADI…a l’extrême ouest du Népal !!!!!

L’objectif est d’aller voir nos amis Rana Tharu à Kaluapur pour leur donner les photos que nous avons prises la dernière fois et que j’ai fait imprimer.

Premier arrêt pour rencontrer la petite famille que nous aimons bien puis installation chez nos amis.

Je profite de l’occasion pour me faire coudre 2 kurtas qui seront bien utiles lors de mon séjour en Inde. En plus c’est un prétexte pour laisser un peu d’argent à mon amie Santi.

Apres des pérégrinations en bus des plus aventureuses, on s’installe a SURKET et on part a pied visiter les alentours. Nous avons de la chance car on tombe sur une petite réunion de femmes devant la maison. Elles ont des costumes traditionnels et l’une d’entre elles est d’accord pour s’habiller.

Superbes bijoux Tharus mais dont plus personne ne connaît la signification ainsi que des tatouages…mais cela ne fait rien le costume est superbe quand même >

2eme jour avec mois de succes mais belles images  quand meme !!!

Nous continuons notre route dans la montagne vers l’est. La on touche vraiment le fond : lever a 4 heures départ en bus prévu a % heures mais qui part après 5H30. Bus overbooke qui s’arrête quand même tous les 500m pour prendre des passagers supplémentaires. Piste défoncée, poussière, au moins 50 degrés a l’intérieur. (très bon entrainement pour le Gujarat)…Tilak s’engueule avec un type qui transporte 2 énormes jerrycans d’essence qui représentent un sacre risque vu la chaleur et les cahots. Les bébés pleurent, les gens se marchent dessus (surtout une vieille dame qui n’a rien trouve de mieux que s’asseoir dans l’allée) les chèvres hurlent a la mort et la musique népalaise est a fond …Bref l’enfer…pendant 11 heures

Toujours sur notre route vers l’est, nous arrêtons a LAMAHI car a cet endroit, j’ai également des photos a distribuer….La aussi super chance car nous rencontrons sur la route, une jeune fille qui doit faire un rapport pour son école sur la culture Tharu. Visiblement elle ne sait pas grand chose mais Tilak qui est devenu un expert est la pour la renseigner.

Elle nous enmene dans sa famille ou les femmes de la maison sont super contentes de s’habiller pour nous. Nous apprenons quelque chose d’intéressant sur les tatouages : sur le bras gauche les femmes portent des motifs qui représentent les outils dont elles auront besoin dans leur vie après la mort, c’est a dire une faucille, un feu et une casserole. Sur le bras droit le motif qui représente souvent un paon a une vocation décorative.

IMG_4017

Bref passage a Narayanghat ou nous soufflons un peu en allant visiter le village de Devghat qui est un lieu de pèlerinage pour les hindous.

Nous profitons de l’occasion pour essayer de nous documenter sur la culture Bote. Les Bote sont des pécheurs qui auraient des revenus suffisants si ils ne dépensaient pas tout leur argent en alcool. On le constate sur les visages des plus âges. Pas facile d’avoir des informations car leur mémoire sur les traditions ont été dissoutes dans le Raxi (alcool local).

 

Pas grave, nous continuons notre route imperturbablement vers l’est….

Prochaine étape : l’oncle et la tante de Tilak qui sont également Tharu mais d’un type diffèrent de ceux qui habitent Chitwan ou est également le domicile de Tilak.

C’est super galère d’arriver la bas car il s’agit d’un minuscule village loin de la route principale…

Tilak m’avertit prudemment que son oncle est porte sur la boisson.

Lorsque nous arrivons, la musique népalaise est jouée a tue tète. Il y a un mariage juste a cote

Bien sur nous fonçons voir la mariée : Tilak est assez en colère car elle porte le collier de mariage avant la cérémonie ce qui est contraire aux traditions Tharu. Moi je la trouve plutôt jolie et souriante la mariée.

Comme avec le vacarme et les libations a venir nous n’avons aucune chance de dormir nous retournons vers la route principale … en premier lieu en faisant du stop avec une jeep, en second lieu avec un poids lourd …c’est la que cela se corse car monter dans un camion avec un sarouel…c’est vraiment pas évident…

Assez déçus par nos derniers Tharus qui ne portaient que le sari indien nous décidons de partir en montagne a la recherche du peuple Limbu.

 

En premier lieu a Dharan ou justement nous sommes invites a un mariage Limbu mais la mariée ne porte pas le fameux Sirvandi : disque dore que les femmes portent sur la tète….On nous dit qu’il faut vraiment aller dans des villages très traditionnels pour trouver des femmes qui possèdent encore cet ornement. Pour les photos….on me prete meme un collier pour que ma tenue fasse plus mariage…

Qu’importe on redescend et on remonte dans une autre vallée à Phedem…ou on visite des villages traditionnels ou un notable nous explique les traditions et l’histoire des Limbus. On va même visiter une espèce de petit musée local où je découvre que les Limbus avaient à l’origine une religion et une écriture différente des Népalais. On me montre les bijoux traditionnels mais toujours pas de sirvandi.

Grace a un bijoutier sympa, on recrute 2 femmes qui ont le costume traditionnel…mais toujours pas de sirvandi …j’ai un peu de mal a les faire sourire…..

Elles ne rient franchement que lorsqu’elles m’habillent avec leur costume !!!!

Je commence a désespérer …nous continuons encore plus loin a Taplejung qui est le point de départ du trek pour le Kangchenjunga.

Nous explorons la campagne environnante…toujours rien !!!

Heureusement le propriétaire de l’hôtel, super sympa vient à notre secours en requisionnant une charmante personne qui a le costume mais ni le sirvandi et les boucles d’oreilles qui me sont gentiment prêtées par un bijoutier.

Mission accomplie !!!!

Publié le 22 mai 2017, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :