Kanchengjunga : pluie, boue, bouses de yack, sauce tomate et autres deboires…

He bien…pas facile le Kanjengjunga !!!!

Surtout lorsque la mousson est en avance de 2 mois et qu’il pleut tous les jours…a verse.

Le programme type de la journée est le suivant :

5 heures du matin le ciel est relativement clair même si il fait a peine jour, on se précipite pour faire quelques photos des montagnes

6 heures : petit déjeuner c’est a dire soupe de nouilles en sachet

7 heures les nuages commencent à rappliquer et on est déjà en train de marcher depuis une demie heure

Entre 9 et 10 heures le ciel est complètement couvert et carrément menaçant. Bien sur on ne voit plus les montagnes et a part quelques péripéties de passage de ponts acrobatiques, cela ne vaut plus le coup de sortir son appareil photo…

Entre 11h et 12 heures il commence à pleuvoir …

A 14 heures ce sont des cataractes et cela ne s’arrête que le lendemain matin.

Conclusion on zappe l’étape du déjeuner pour arriver au refuge avant le déluge…

Pas question non plus de faire des pauses de plus de 5 minutes (une a deux pour 5/6 heures de marche) histoire de ne pas rester coinces sous la pluie.

 

Car outre le fait que cela est pas très agréable de marcher sous la pluie, le chemin qui est déjà très accidente devient très glissant et carrément dangereux par endroits lorsque l’on escalade les éboulis des glissements de terrain.

 

Donc les photos ne sont pas terribles car elles ont toutes été prises entre 5 heures et 7 heures du matin.

 

Et portant cela avait super bien commence !!!

Au départ on devait descendre 900 m de dénivelle et remonter de 200m

J’ai effectue le parcours de 5heures en moins de 3heures 30…du coup on a continue on a marche 10 heures et on a crapahute 2jours et demie de trek en une seule journée…mais il faisait relativement beau et on marchait en dessous de 2000m !!!!

 

Cela ne pouvait pas durer.

Des le deuxième jour il a plu des seaux des 10 heures du matin ce qui fait que l’on s’est arrêtes a Phembu soit seulement 2h30 de marche !!!

On a compense en se faisant une après midi Domba (bière de millet) …bonjour les jambes coupées le lendemain

3eme jour : on a atteint Amiljosa juste avant que la pluie se déchaine…

Apres impossible de mettre le nez dehors…

4eme jour : en principe cette étape assez dure se fait en 2 jours …va savoir pourquoi notre programme le prévoyait en UNE seule journée

1200 m de dénivelé positif et autant en négatif vu que l’on n’a pas arrêter de traverser la rivière en bas…soit 8 heures de marche sans s’arrêter pour éviter d’être trop mouilles par la pluie

On a de moins joyeusement patauge dans la boue et la bouse de yack car ces pauvres bêtes étaient utilisées pour transporter le sable et le ciment nécessaire a la construction d’un Lodge a mi parcours.

Le chemin était tellement difficile qu’il était impossible d’utiliser les mules : seuls les yacks et les hommes (et femmes) pouvaient l’emprunter…

He bien après un nombre d’essais statistiquement représentatifs, je peux dire qu’il vaut mieux marcher dans le crottin de mules que dans la bouse de yack…c’est moins glissant.

En plus il fallait continuellement escalader des rochers, trop hauts pour moi à la force des bras…

Bref au bout des 8 heures, nous sommes arrives à Fale, j’avais mal au dos et j’avais un début d’angine…

Cette étape avait plus l’allure d’une punition que d’une marche d’agreement ce qui m’a donne a réfléchir suite la suite du parcours….

 

Le jour suivant après une nuit complète de pluies torrentielles, je n’étais pas dans les meilleures dispositions pour continuer cette galère…

Nous avons quand même grimpe jusqu’à Ghunsa qui est le dernier village avant le camp de base …toujours sans voir les montagnes sauf entre 5 et 7 heures du matin.

Plusieurs points m’ont complètement décidée :

  • mes affaires étaient trempées …surtout mes chaussures
  • j’avais la creve…donc c’est bon il fallait que je sois en forme pour aller au Gujarat
  • à Ghunsa …toujours de la chance…j’ai eu une intoxication alimentaire avec du ketchup avarie ou le fromage ???? Il y a tellement peu de passage que les petites gargote ne s’amusent pas a respecter les dates limites de consommation…
  • et enfin cerise sur le gâteau …les jours suivants consistaient à escalader les glissements de terrain avec de gros rochers et des pierres a bascule. Je n’avais pas pris d’assurance spéciale pour prendre en charge le rapatriement en hélicoptère (5000 dollars)

 

Donc une demie journée de repos pour surtout essayer de soigner mes intestins et demi tour pour reprendre le même chemin maudit, dans l’autre sens toujours sous la pluie donc de plus en plus glissant surtout dans les descentes.

 

On a croise peu de masochistes dans notre genre : un couple d’Indiens sympas, # canadiens pas causants mais déçus par la météo.

 

Pour se remonter le moral on s’est acheté un poulet dans un village et on s’est organise un repas « gastronomique »

 

Et pour rentrer à Katmandu …28 heures de bus dans un engin pourri sans amortisseurs sur une route de montagne défoncée…heureusement je n’ai rien vu car il faisait nuit !!!

 

Mais quand on tombe de cheval …il faut tout de suite remonter, donc je repars en trek après demain !!!

Publié le 23 mai 2017, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. HELENE CALMETTES

    mais c’est quoi cette galère!…tu me proposais quoi déjà la dernière fois qu’on s’est vu? … de t’accompagner je ne sais où au Népal ou en Inde?… Je savais bien que tu n’étais pas faite comme tout le monde mais là on a confirmation…
    vive le confort ….

    J'aime

    • He bien oui tu as raison. .. et j’ai appris en revenant que c’était un des treks les plus durs du Népal Mais tu as vu j » ai quand même fait demi tour …donc il me reste 2 neurones connectés Pour Laddak je me suis trouvé un gentil Gurung pour faire un trek entre 5000 et 5500m Je vais prendre une assurance cette fois ci pour l’hélicoptère Plein de bisous Martine

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :