Ladakh : 40 et 20 ans après : révision de mes classiques …en visitant les monastères autour de Leh et en profitant d’une fête villageoise riche en costumes traditionnels

Pardon a nouveau pour les accents…je fonctionne avec un clavier Qwerty…

La première fois que j’ai visite Leh, était en 1976 soit la deuxième année ou le Ladakh était ouvert au tourisme…

C’était formidable …il n’y avait rien…pas de guest house …un seul restaurant et quelques élus qui avaient pris le risque de venir faire du tourisme dans ce coin.

Je suis revenue presque 20 ans après en 1997 et est été particulièrement déçue…très peu de ladakhis portaient encore le costume traditionnel, tous les commerces ou presque étaient tenus par les voisins du Cachemire.

 

Mais je n’avais pas été jusqu’au bout de ma recherche sur les costumes donc jamais 2 sans trois ..mais avec des objectifs précis concernant la découverte des costumes traditionnels.

Sans surprise le cote touristique de Leh s’est encore développé : encore plus de touristes (surtout des touristes indiens qui ne sont pas très agréables…), des embouteillages a n’en plus finir…de la pollution et de la poussière…j’ai quand meme repere un vieux monsieur en costume traditionnel

Déjà à Leh le premier jour de mon arrivée (3500m) je suis montée voir le palais et la gompa au dessus de la vieille ville.

Le Palais de Leh surplombe la ville de Leh. Le palais a été construit par le Roi Sengge Namgyal dans la première partie du xviie siècle, mais a été abandonné par la suite quand les forces Dogra ont contrôlé le Ladakh vers la moitié du xixe siècle.

La famille royale a déménagé au Palais de Stok. Le Palais de Leh a une hauteur de neuf étages ; c’était dans les étages supérieurs qu’était logée la famille royale, les pièces des écuries et les magasins étant situés dans les étages inférieurs.

Le lendemain j’ai pris le bus pour visiter le monastère de Tiksey qui est celui que je préfère…

Le monastère de Thiksey est situé à 3500 mètres d’altitude. Ce monastère de style tibétain, fondé il y a plus de 600 ans, surplombe toute la vallée de l’Indus. C’est l’un des plus grands du Ladakh. Il regroupe plusieurs temples et stupas aux splendides représentations picturales de Bouddha. Il a été construit en 1430 et abrite 80 moines de l’ordre Gelugpa, encore appelé l’école des bonnets jaunes, qui est la plus récente des quatre grandes écoles du bouddhisme tibétain. Comme tout monastère, il faut effectuer la visite dans le sens des aiguilles d’une montre.

 

J’ai eu la chance, en contrebas du monastère de participer à une fête locale organisée par le monastère qui présentait des chants et des danses en costumes traditionnels particulièrement colores.

Paradoxalement très peu de touristes…

J’ai attrape au vol une femme ladakhi avec une magnifique Perak en turquoises au cas ou il me serait impossible d’en retrouver une autre au cours de mon exploration.

Apres la fête j’ai continue a pied jusqu’au monastère de Shey

Situé à 3400 mètres d’altitude à l’Est de Leh, le temple de Shey présente une crête rocheuse. Au sommet de celle-ci, on découvre les ruines d’une forteresse, ainsi que le Palais Royal Naropa.

Le lendemain je me suis rendue au monastère d’Hemis en moto …histoire de profiter du paysage.

Hemis est le monastère que j’aime le moins …trop business a mon gout et cette impression est confirmée par ma dernière visite…En 1976, nous avions été invites a dormir dans le monastère…les temps ont bien change.

Situé à 40 Kms de Leh, c’est le plus riche, le plus connu et le plus grand du pays. Sa popularité est à son comble lors du festival estival annuel en l’honneur de la date de l’anniversaire du Guru Padma Sambhava. Tous les douze ans, le plus grand Tangkha du Ladakh est exposé. Le monastère fut construit en 1630 pendant le règne de Singge Namgyal. Il prospéra sous la dynastie des Namgyal qui favorisa la secte Drugpa qui occupait le monastère.

 

Sur la route du retour petite halte a un petit monastère que j’ai repérer sur la route et qui est dédiée au cours de méditation.

Les moines sont aimables et accueillants dans ce monastère et c’est un vrai bonheur après la visite d’Hemis

 

Publié le 8 septembre 2017, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. superbe ta femme aux turquoises…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :