La réalisation d’un 2eme rêve au Ladakh : visiter la vallée du Spiti en moto …Royal Enfield

Je me suis rendue dans la vallée du Spiti il y a 20 ans en véhicule tout terrain et les années passant, j’ai complètement oublie l’état désastreux de la piste pour me focaliser sur les merveilleux paysages et monastères du Spiti.

 

Peur être que dans ma grande naïveté, j’avais pense qu’en 20 ans, le gouvernement indien avait mis en œuvre les moyens nécessaires pour désenclaver cette région magnifique…A leur décharge les conditions climatiques de la région sont extrêmement dures, la fonte des glaciers en été engendrent des torrents assez puissants dont le lit emprunte la piste…

 

Toute amélioration des voies de communication dans cette région engendrerait des travaux de dérivation très importants qui ne semblent pas prioritaires vu la faible circulation de véhicules …surtout peu de camions dans cette région.

La vallée de Spiti est une vallée aride de montagne localisée dans les hauteurs des montagnes de l’Himalaya, dans le district de Lahaul et spiti en Himachal Pradesh. Elle possède une culture bouddhiste particulière, similaire à celle du Tibet et du Ladakh. Le nom de « Spiti » signifie « la terre du milieu », c’est-à-dire la terre entre le Tibet et l’Inde. La vallée et la région environnante sont une des régions les moins peuplées de l’Inde et constitue la porte d’entrée à l’extrême nord de la nation. Le siège principal sous-divisionnaire (la capitale) est Kaza situé le long de la rivière Spiti à 3 800 mètres au-dessus du niveau de la mer. La vallée de Spiti est un centre culturel et spirituel pour les bouddhistes.

Les attractions incluent le monastère de Key, le monastere de Dankhar (mon préférée) et le monastère de Tabo un des plus vieux monastères bouddhistes au monde et un des préférés du Dalai Lama.

C’est ici que se situent les paysages des scènes de cinématographie spectaculaires du film indien tourné en 2006 Milarépa : La Voie du bonheur, un conte d’aventure biographique d’un des bouddhistes parmi les plus célèbres Yogi.

 

Emportée par mon envie de retrouver ces magnifiques paysages, je me suis mise en chasse pour trouver une agence de location de motos sur Leh. Trouver une Royal Enfield a louer est facile car il n’y a pratiquement que ce type de moto a louer. Consciente de mes limites …je n’avais pas l’intention de la conduire moi même (grosse moto, conduite sur piste et a gauche…je n’avais pas l’intention de profiter de mon assurance rapatriement). J’ai donc recherche un pilote sérieux et j’ai trouve Dawa …l’homme de la situation.

 

 

Avant d’arriver au Spiti, il faut prendre la route qui va de Leh a Manali qui traverse plusieurs cols a plus de 5000m dont le a 5348m qui est le 2eme col le plus haut du monde.

Par sécurité on avait emporte dans nos bagages une bombe et un masque a oxygène dont je n’ai absolument pas eu besoin. Mon problème en Inde concerne la nourriture mais absolument pas l’altitude.

Autre problème dont je n’avais pas mesure les conséquences : le casque… Un peu pressée avant le départ je l’ai essaye rapidement ce qui fait que je ne me suis pas rendue compte qu’il était un peu trop juste pour moi et qu’il me faisait assez mal aux oreilles…bref pour solutionner le problème j’ai roule pratiquement une bonne partie du trajet sans casque.

Cette route principale est plutôt en bon état bien qu’elle soit empruntée par de nombreux camions complètement surcharges qui la détruisent par endroits. Le long de la route il y a beaucoup de campements d’ouvriers qui vivent dans des conditions difficiles et dont la mission est de réparer cette route. Lorsqu’ils ont fini une partie, il est temps pour eux de recommencer à l’autre bout…déprimant !!!

On ne profite pas vraiment du bon air des montagnes compte tenu de la fumée noire qui sort des pots d’échappement. Mais il y a des gens super courageux, des indiens et des occidentaux, qui montent les cols en VTT.

En tout cas ce qui est positif ce sont les paysages qui sont vraiment à tomber et encore les photos ne peuvent rendre l’immensité et la beauté des montagnes.

 

Au bout de 2 jours de trajet, nous sommes arrives a Keylong qui est a moins de 100 km de Manali …Apres un énième col a plus de 4500m nous avons emprunte une petite piste complètement défoncée ..La voie d’accès principale au Spiti.

 

En tant que passagère j’étais obligée de me cramponner de toutes mes forces pour ne pas me faire éjecter de la moto. Pour Dawa c’était difficile aussi car la moto était trop chargée à l’arrière et difficilement manouvrante.

On a perdu 2 fois les jerrycans d’essence de secours et la moto est tombée 2 fois notamment lorsque la piste était envahie par les torrents…Bref pour éviter trop de casse, j’ai effectue tous les passages difficiles a pied…cela m’a rappelé mes aventures vietnamiennes avec Bang.

En tout cas il vaut mieux ne pas avoir de problèmes de tassement de vertèbres pour s’embarquer dans cette aventure.

Gros avantage au Spiti, il n’y a pas de camps militaires comme au Ladakh qui défigurent le paysage.

 

Arrives a Lossar, la piste s’est bien améliorée ce qui nous a permis de profiter sans limites des magnifiques montagnes.

Nous avons traverse probablement le pont le plus haut du monde a 4600 m d’altitude, tout neuf a proximité du village de Kiber.

Nous sommes arrêtes au monastère de Key …superbe.

Key Gompa est un monastère du bouddhisme tibetain situé à 4 116 mètres d’altitude, sur les hauteurs d’une colline près de la rivière Spiti

C’est le plus grand monastère de la vallée de Spiti et un centre d’entraînement religieux pour les Lama. Selon certaines sources il hébergeait 100 moines en 18552. Key est un monastère-forteresse3 de style « Pasada ».

Etape a Kaza qui est la capitale du Spiti.

Le lendemain, on reprend la moto sans les bagages pour visiter les monastères de Dankhar et Tabo.

Dankhar qui est également un monastère forteresse perche sur un piton rocheux était celui dont je me souvenais le mieux lors de mon précèdent passage.

Dankar est un village mais également une gompa et un temple bouddhiste. Ce monastère est construit à 3894 mètres sur un piton rocheux de 300m qui domine le village de Dankhar et le confluent des rivières Spiti et Pin. Ce village se situe entre les villes de Kaza et Tabo

Il s’agit d’un des emplacements les plus spectaculaires pour une Gompa. Dang signifie falaise et Khar signifie fort : Dangkhar signifie le fort sur la falaise.

Ce monastère est bâti comme un fort sur un plan du Tibet central. En 1855 ce monastère abritait 90 moines.

Par rapport a mes souvenir, le monastère lui même n’a absolument pas change. Simplement de nombreux bâtiments neufs se sont construits dans son environnement.

Nous reprenons la moto pour nous rendre dans le village de Tabo.

Tabo est un petit village situe sur la rive gauche de la rivière Spiti, a 50 kilomètres de Kaza. Encadre de chaque cote par des montagnes ce village abrite un des plus importants monastère bouddhiste. Il est considéré par beaucoup comme proche de Tholing Gompa au Tibet. On dit qu’il est vieux de plus de mille ans et a été fonde en 996. Il est bâti avec des formes simples et un genre de torchis ce qui laisse peu augurer des peintures absolument splendides qui sont a l’intérieur.

 

Comme on rentre a Kaza de bonne heure, j’essaie vainement de trouver une femme qui possède une tenue traditionnelle avec la Perak spécifique au Spiti …mais peu de personnes possèdent cet ornement et la seule que j’ai trouvée est trop occupée pour des photos…j’ai au moins une photo de l’affiche…

Du coup pour s’occuper on se prend ce que je pense être un bon repas au restaurant…

Malgré mon choix : des légumes chop suey nageant dans une infâme sauce rouge qui n’a rien de chop suey, je commence ma 2eme intoxication alimentaire la veille du retour sur Leh.

Autant dire que je n’ai pas pris trop de photos au retour trop occupée que j’étais à me cramponner d’une main à la moto et l’autre devant ma bouche pour éviter de vomir sur le dos de Dawa.

Je n’ai repris vie qu’a Keylong avec le retour d’une route presque praticable…

Nous avons repasse tous les cols de l’aller…et nous sommes arrêtes dans une buvette qui faisait également dortoir

J’ai pu dormir dans une tente pour moi toute seule car une personne était morte a cet endroit la semaine précédente, donc personne ne voulait y dormir …il vaut mieux dormir avec l’esprit d’un mort qu’avec une troupe de mecs qui ronflent.

Justement ils n’ont pas pu dormir car des souris leur ont couru sur le corps pendant toute la nuit. Lorsque j’ai vu la tète de Dawa au réveil, je n’ai pas regrette mon choix.

 

Quand même après tout cela, je n’étais pas mécontente de retrouver Leh avec un lit correct.

 

 

 

 

 

Publié le 9 septembre 2017, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. L’altitude exprimé en pieds c’est encore mieux ; comment respire la moto à une tel altitude ??

    Bisous

    Franck

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :