Nord Laos : Vieng Poukha une superbe surprise

Cette année j’ai décide de bousculer tous mes a priori…je décide de m’arrêter a Vieng Poukha !!!

Pourtant rien d’attirant dans cette petite ville : une route complètement detruite et poussiéreuse parcourue par d’énormes camions chinois ou thaïlandais en forte surcharge.

.intéressant.

Pour commencer le bus me jette a 3 km du centre ville ce qui n’a rien de dramatique…si justement je n’étais pas si lourdement chargée.

Pas un seul tuk tuk a l’horizon donc pas le choix je marche jusqu’au centre ville.

A mi parcours un pick up s’arrête a ma hauteur et me propose ses services ..C’est Somhack le responsable de l’agence d’Eco tourisme locale…

Somhack est Khmu et il est un chasseur repenti car il milite pour la protection de la faune et de la flore locale.

Il faut savoir que depuis peu le gouvernement laotien a interdit la chasse pour préserver la faune locale..Mais pour beaucoup ce type d’activité aide a leur subsistance et les consignes sont moyennement respectées.

Ce village a fait partie d’un projet de développement européen qui a forme des guides et au démarrage cela a plutôt bien marche …mais maintenant l’activité s’essouffle comme beaucoup de choses au Laos et également avec la proximité de Luang Namtha ville touristique nettement plus touristique.

Et pourtant comme vous allez le constater Vieng Poukha vaut vraiment le détour.

Numéro de tel de Somhack et de son agence d’Eco Tourisme pour ceux que cela intéresse ( 02055086887).

Des le début de l’après midi nous partons visiter les villages Akha a proximité.

Il s’agit d’un premier reperage pour connaître les dates de festival, se faire des amis et tester leur acceptation des photos en costume traditionnel…c’est ou plutot c’etait difficile chez les femmes Akha auparavant.

Il y a d’apres les ethnologues 18 groupes differents de Akhas au Laos …dont je n’ai pas encore fait le tour..

Il y a 2 villages dans la zone ou nous allons : un village Akha Tchitcho et un village Akha Puli Hulai.

 

Le village Akha Puli Hulai : après renseignements, dans ce village, les hommes ne portent plus la coiffe traditionnelle très spectaculaire …ce sera mon objectif a Muang Sing.

Lorsque nous arrivons dans le village Akha Tchitcho la police des minorités est présente mais je suis très bien accueillie par tout le monde.

Somhack me montre une partie des réalisations du projet de développement européen qui concerne l’école qui pour cette zone reculée est plutôt bien équipée

Nous faisons un rapide passage dans le village Akha Puli ou tout le monde est encore aux champs. Photos de petites filles très gracieuses.

A priori les festivals des 2 villages auront lieu a la fin du mois mais pas en même temps car cela dépendra de la fin des travaux des champs de chaque village…pas de soucis je repasserai une deuxième fois

 

 

Le lendemain, pour commencer nous nous arrêtons dans un village Khmu ou Somhack connaît tout le monde.

Les Khmu sont en train de fabriquer des paniers car ce sont d’excellents vanniers.

Près de la forge …notez en passant les impressionnants soufflets…une vieille dame est en train de faire cuire un rat. Je suis bien contente d’avoir déjà déjeuné.

 

 

 

Notre objectif est de rejoindre un village Kui pour voir dans quelle mesure je peux acheter des textiles aux villageois

Nous poursuivons sur une piste cahoteuse jusqu’ au village en question qui est habite par des Khmu, des Lahu et des Kui. Chacun se partage une partie du village. Il s’agit d’un regroupement arbitraire décidé par le gouvernement pour faire bénéficier les villageois de l’électricité, de points d’eau, d’une école et également d’une piste entretenue pour rejoindre la grande route.

En fait dans la partie du village qui nous intéresse, il y a surtout des Black Lahu vêtus de noir et de bleu..reconnaissable grâce au petit chignon des femmes porte sur le devant.

En cherchant bien nous trouvons une vieille dame Kui mais qui ne porte pas le costume traditionnel a part une jupe imprimée.

Nous ne sommes pas venus pour rien car elle nous indique le nom d’un village qui est malheureusement assez loin…à envisager lors de mon retour à Vieng Poukha.

 

 

 

Publié le 9 janvier 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :