Nord Laos : retour a Vieng Poukha pour les festivals Akha

Comme prévu je repasse à Vieng Poukha pour les festivals Akha

En fait je ne sais pas trop lequel je vais voir car ces tribus fêtent le nouvel an uniquement lorsqu’elles ont fini les travaux des champs.

Apres validation auprès des chefs de village …le premier festival est celui des Akha Tchitcho.

Je suis très contente car pour moi ce sont les plus intéressant.

Les Akha Tchitcho sont considères comme l’un des groupes les plus distinctifs au Laos très différents de leurs voisins Akha Pouli avec les quels dans un récent passe ils n’avaient rien en commun et peu d’affinités.

En fait les femmes Akha Tchitcho portent différentes coiffes en fonction de leur statut.

Lorsqu’elles sont jeunes et non mariées, elles portent une coiffe en forme de couronne mais avec la mode ( la bas …aussi) cela évolue et dans le village ou nous étions, j’ai repérée au moins 3 ou 4 modelés différents.

Les femmes mariées ayant des enfants portent cette coiffe caractéristique avec une queue derrière. La coiffe comme on le voit sur les photos est constituée de 2 parties.

L’arrière de la coiffe qui est rigide avec cette espèce de queue qui rebique et un foulard décoré de piastres en argent qui est noue par dessus

Enfin les femmes âgées qui ne peuvent plus avoir d’enfants portent une drôle de corne sur le devant du front …

Les femmes sont super contentes que je les prenne en photo…vraiment etonnant et sympa chez les femmes Akha.

Nous arrivons en plein milieu du festival : la bière et le whisky local coulent a flots.

La musique est à fond et pas de la musique Akha malheureusement mais il faut bien que les jeunes s’amusent…

Somhack qui connaît bien le chef du village ne peut pas trop s’esquiver..Pour Iris une jeune russe que j’ai rencontre la bas et moi c’est beaucoup plus facile…On va voir les jeunes filles qui sont absolument superbes

Enfin pour terminer cette journée de folie, nous avons droit à une démonstration de la préparation des chiques de bétel que tout le monde mâchouille ici.

Vu la couleur de leurs dents, je ne suis pas trop tentée d’essayer …surtout avec mes dents réparées avec de la résine ..j’ai peur que mon dentiste ne puisse pas grand chose pour moi !!!

Les Kui

Le lendemain on part a la recherche des Kui dans ce village super loin dont on a entendu parler la dernière fois.

En fait on est presque obliges de repartir a Houay Xay…pour ceux qui connaissent..

On fait un bon repas sur le bord de la piste..toujours dans les feuilles de bananier !!!

Apres des heures de route on arrive enfin dans ce village ou il n’y a que des Kui.

Au debut du village il y a quelques constructions animistes qui me rappellent les Lahu.

Mais problème très peu ont des costumes traditionnels et encore moins des costumes anciens.

On s’oriente en premier vers une très vieille dame en pensant qu’elle a un costume qui date de sa jeunesse mais elle pose avec un costume avec des paillettes …dommage car elle vit dans une petite cabane et j’aurais bien voulu l’aider

On contacte enfin le chef de village qui nous oriente vers une autre famille. La dame a une très jolie veste même si elle est en tissu pas trop traditionnel. Pour le coup ce costume est vraiment similaire a celui des Red Lahu de Thailande.

Et après consultation de ma bible ethnologique…les Red Lahu et les Kui sont la même ethnie donc tout va bien !!!

Les Akha Loma

En repartant sur la route nous traversons un village Akha…en frimant je peux tout de suite dire qu’il s’agit de Akha Loma ..j’ai suivi un stage avec Khamphanh !!!

Les Akha sont ravis de rencontrer une occidentale un peu au courant de leurs traditions.

La aussi aucun problème pour prendre des photos. On nous invite à une cérémonie (ou on ne boit pas…car il y a de la route à faire).

Pour habiller la jeune fille cela semble assez difficile car il faudra au moins 3 personnes pour arriver a lui fixer la coiffe traditionnelle de la jeune fille qui est assez différente de la coiffe des femmes adultes.

Toute la famille s’habille en costumes traditionnels pour souhaiter la bienvenue à une famille qui vient de loin.

Juste a cote il y a des grottes qui pourraient superbes si elles etaient entretenues.

Pas de problème je reviendrai à Vieng Poukha car vraiment les gens des minorités ici non seulement voient peu de touristes mais sont absolument charmants.

Publié le 27 janvier 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :