Timor 2018 : escapade dans le pays Mollo

Je suis partie à Soe avec Nonne une amie d’André. Ici c’est incroyable tout le monde se mobilise pour m’aider dans mon projet.

Nonne insiste pour prendre un bus et non un taxi collectif que l’on appelle ici Trifle…je comprendrai à la fin du séjour qu’elle a complètement raison !!!

Pour l’instant on atterri dans un ancien Karaoke en complète décrépitude (et qui ne fonctionne plus heureusement…) où on est censées loger avec le cousin Alfred.

Je joue ma chochotte…on couche par terre…il n’y a pas de fenêtres et on ne peut pas fermer la lumière…je préfère ne pas parler des sanitaires …bref je tiendrais une nuit car je suis habituée à un peu plus de confort en Chine.

A Soe on est un peu en altitude. Autant on crève de chaleur dans la journée…autant il fait frais le soir. Bien sûr avec mes simples tee shirts un coup de froid est inévitable …on va donc au marché local pour que je me trouve un sweat shirt pour résister.

Le lendemain on part en mobylette à Kapan…moi avec Alfred et Nonne derrière un petit jeune.

En chemin on explore l’habitat local : Les gens ont une petite maison en bois couverte de tôles ondulées ou de chaume.

Derrière cette maison qui sert de salon et de chambres en été , ils ont une petite hutte en forme de meule de foin qui s’appelle un lopo.

Le Lopo est couvert avec de l’herbe sèche …il sert de cuisine (allumer un feu de bois avec une hutte en paille …je trouve cela pas très prudent) et de chambre pendant la saison fraiche car il paraît que l’on se tient plus chaud à l’intérieur. Les villageois sont très sympas car ils m’ouvrent leur lopo pour me faire visiter.

Nous sommes dimanche et arrivés dans le pays Mollo nous rencontrons des villageois sur leur trente et un qui reviennent de la messe. Ils sont drapés dans de superbes Ikats et se prêtent volontiers au jeu des photos.

Tout le long de la route dès que l’on s’arrête les gens nous accueillent très chaleureusement et nous font visiter leur lopo sans aucune réticence…

Les paysages sont magnifiques mais absolument dessèchés.

Nous arrivons à Kapan qui n’est pas un village à proprement parler mais des maisons dispersées dans la nature.

Nous poussons une vingtaine de kilomètres plus loin pour monter jusqu’à un petit lac qui est le rendez vous préféré des gens de la région. Heureusement on arrive et on repart avant tout le monde car les Timorais adorent écouter e la musique à fond.

Sur le retour, Alfred me demande si j’aime la vitesse et je réponds bêtement oui….

Le voilà parti à fond sur sa mobylette en prenant les virages couché comme pendant le grand prix moto.

Moi cela ne me gêne pas de faire cela sur une grosse cylindrée (j’en ai fait beaucoup par le passé…) mais sur une mobylette et sans casque sans être snob, je le sens moyen …après quelques lacets, je calme le jeu sous prétexte que l’autre mobylette ne peut pas nous suivre….Je ne tiens pas à connaître l’hôpital de Soe ni être enterrée dans le jardin….

En redescendant je découvre que certains lopo on un faîte de toit à 2 cornes…il s’agit de la dernière mode …Les lopos avec ce type de toit sont les plus récents.

Très belle journée malgré les acrobaties d’Alfred !!!

Publié le 7 octobre 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :