Timor 2018 : dernière ballade à Oinlasi

Il restait quelques jours sur mon planning …je décide d’aller à Oinlasi où il y avait 3 lignes sur le Lonely…

Cela tombe bien, André a un copain là bas …

Je pars avec Dandro qui a un copain également à Oinlasi.

Nous partons en Trifle (taxi collectif) et comme il n’ y a que 4 passagers c’est super confortable…je déchanterai complètement au retour …

Nous arrivons dans le courant de la matinée à Oinlasi et là surprise ce n’est absolument pas un ville ni un village mais quelques maisons éparses…Il y a bien un petit restaurant local mais absolument pas d’hôtel !!

Heureusement Petrus le copain d’André est adorable : lui et sa femme ont prévu de me loger dans leur maison. Il est directeur d’école et a un logement de fonction des plus simples.

Oinlasi est construit sur un rocher et il n’y a absolument pas d’eau.

Les habitants sont obligés d’acheter de l’eau pendant les 4 derniers mois de la saison sèche.

Du coup pas de gâchis .. Je ne me laverai que les dents pendant ce séjour.

Bientôt arrive Yantha le copain de Dandro et cela tombe bien car il est prof d’anglais…

Yantha prend sa mobylette et Petrus nous prête sa moto que Dandro conduira …je vous rassure !!!

Visiblement il n’y a pas trop de tisserands qualifiés dans l’environnement proche de Oinlasi.

Nous allons en premier voir un monsieur qui a un costume traditionnel complet. Il est super sympa…il accepte de s’habiller contre une bouteille de bière et quelques noix de bétel.

Photos près du lopo. Je découvre qu’il porte la couronne ornée de perles que j’avais traitée par le mépris lorsque j’avais visité un magasin de textiles …cela m’apprendra.

Il a aussi une manière particulière de porter sa couverture sur les épaules.

Couverture que je trouve d’ailleurs très belle et que je finirai par acheter.

Nous allons ensuite voir la spécialiste locale du tissage. Elle est assez pressée car on est dimanche et elle doit aller à la messe …elle nous montre quelques objets et nous demande de revenir l’après midi où elle rapportera plus de choses.

Dans tout ce qu’elle nous présente …une seule chose m’intéresse : la couverture qu’elle porte et qui n’est pas à vendre !!!

On prend quand même le temps d’aller voir son lopo ainsi que celui du voisin qui est presque neuf.

Je fais la photo de famille au cas où je les raterais dans l’après midi (le programme n’est pas des plus clairs…).

On fait également des photos avec les couvertures…j’en conclue que l’horaire de la messe n’est pas si strict que cela …comme tous les horaires à Timor.

Le voisin nous embarque visiter l’intérieur de son lopo ce qui me permet d’admirer la charpente sans aucun clou. Son lopo est particulièrement propre et bien rangé …sa femme doit être quelqu’un de très efficace.

En repartant, on rencontre 2 hommes avec de superbes couvertures qui comporte des motifs différents de ceux que j’ai vus chez la tisserande.

Ici les hommes portent volontiers les costumes traditionnels, par contre, j’ai beaucoup de mal à trouver des candidates pour mes photos.

Nous passons devant la maison du roi qui n’a rien d’exceptionnel…

On rencontre une femme très sympa qui a un costume avec un motif encore différent …mais incomplet car il lui manque la petite écharpe. J’apprend que les hommes portent une couronne perlée mais les femmes ne portent pas la petite en forme de lune.

Il est l’heure de retourner chez notre tisserande qui nous fait une véritable exposition des motifs qu’elle est capable de faire…la couverture qu’elle portait ce matin est miraculeusement à vendre …cela tombe bien car je suis restée sur mon choix.

Je suis un peu perdue dans tous les motifs et je lui demande de les classer du plus ancien au plus récent. Je constate que ceux qui me plaisent sont les plus anciens.

Elle nous fait une démonstration de tissage de perles avec lesquelles on réalise les boites à bétel, les ceintures et les petits sacs si jolis …

On est en train d’admirer son travail lorsque le voisin arrive avec les sacs tissés par sa femme (la perfectionniste du ménage!!!) et là chapeau c’est vraiment un cran au dessus.

Devant notre enthousiasme le voisin court chercher sa femme qui revient avec un sarong de folie comportant le motif que j’ai vu ce matin sur l’homme à la couverture rouge …

Malheureusement comme je viens d’acheter plusieurs choses à la tisserande, je n’ai plus assez d’argent pour acheter celui ci : il me manque l’équivalent de 12 euros ce qui n’est pas dramatique mais comme les voisins pensent que je bluffe…ils restent sur leurs positions.

Pas grave car j’ai déjà trop acheté à Timor…

Je suis très étonnée lorsque je les vois arriver chez Petrus dans la soirée avec le sarong…un deal est un deal donc je le prends au prix convenu diminué des 12 euros…mais ce sera mon dernier achat avant d’exploser le budget.

Retour épique dans le trifle surchargé…nous sommes 3 à l’avant et 8 à l’arrière. Je joue au gendarme et interdit aux hommes de fumer…et au chauffeur de s’arrêter pour laver sa voiture …de toute manière avec tout ce qui est accroché sur son pare brise …il n’y voit pas grand chose !!!

IMG_1363

Publié le 14 octobre 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :