Inde 2018 : Rencontre avec l’ethnie Lispa.

Nous arrivons à un petit village Dirang Dzong célèbre pour ses maisons très anciennes. Ce village a été envahi par les Chinois lors de la guerre de 1962. Les hommes du village ont été faits prisonniers, ligotés et enfermés dans le grand bâtiment de pierre au milieu du village.

La guerre sino-indienne est un conflit ayant opposé la Chine et l’Inde en 1962 pour le contrôle de territoires himalayens.

Les faibles garnisons de l’armée indienne le long des 2 500 km de la frontière dont l’altitude dépasse parfois les 5 000 mètres ne sont pas préparées à répondre à cette agression et battent rapidement en retraite, 80 % des soldats défendant les postes avancés périssent ou sont faits prisonniers.

En avril 2005, un accord est intervenu afin de régler leur différend frontalier, accord fixant les « grands principes » pour un règlement « définitif » du contentieux frontalier qui les oppose le long de l’Himalaya depuis la guerre de 1962.

Les Chinois ont détruit le monastère du village qui a été reconstruit depuis.

Le drôle de rouleau de papier dont vous voyez la photo est un moulin à pierre qui est un rouleau de papier dont les villageois prélèvent un morceau lorsqu’ils ont des problèmes digestifs.

Les gens du village nous accueillent très chaleureusement en nous offrant le thé. Ils s’habillent avec les costumes traditionnels de l’ethnie Lispa.

Le monsieur porte le chapeau en poil de yack caractéristique de l’ethnie.

La dame : une superbe veste brodée…toutes les pièces du costume sont bien sur tissées à la main.

Le couple a vraiment fière allure.

Le lendemain on passe dans un autre petit village Lis, où l’o s’arrête pour rencontrer les villageois…les gens ici appartiennent également à l’ethnie Lispa. Les gens se prêtent avec le sourire au jeu des photos …On n’est pas au Rajasthan !!!

On va voir une vieille dame qui a plus de 90 ans et qui porte quotidiennement le costume traditionnel. Je profite d’avoir un éventail de femmes de tous les âges pour faire quelques achats afin de compléter ma collection de costumes.

En passant près du marché on rencontre une femme et ses enfants portant elle aussi le costume traditionnel Lispa.

On quitte ce sympathique village pour continuer notre route vers la passe de Sela.

 

Publié le 25 octobre 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :