Inde 2018 : Rencontre fabuleuse avec les Nyishi

Nous partons d’Itanagar pour rejoindre Ziro. La route est complètement défoncée…heureusement pour éviter que mon estomac ne fasse des bonds, j’ai pris un solide petit déjeuner.

Notre première rencontre ce sont les Mithun qui sont ces grosses vaches oranges ou noires et blanches qui vivent à demi sauvages dans la jungle. Elles sont plutôt placides mais deviennent incontrôlables lorsqu’elles sont en colère. Elles sont très prisées car elles sont sacrifiées lors des cérémonies animistes importantes.

 

Nous allons traverser une partie habitée par l’ethnie Nyishi. Je suis tombée amoureuse des Nyishi lorsque j’ai vu le chapeau des guerriers. Celui ci était auparavant orné d’un bec et des plumes de calao. Maintenant que le calao est un animal protégé ..;le fameux bec est remplacé par un bec similaire en bois. Par contre ils ont toujours des plumes de calao qu’ils payent à prix d’or…je préfère ne pas savoir comment ils se les procurent.

Les Nyishis (ou NishisNissisNyisings) forment un groupe ethnique qui habite principalement l’Arunachal Pradesh (Nord-Est indien). Leur nom, dans leur langue tibeto birmane signifie « gens de la terre » ou « être humain ».

Les Nyishis habitent les districts de Papum Pare, de l’East Kameng et du Lower Subansiri, du Kurung Kumey, certaines parties des districts du haut Subansiri dans l’Arunachal Pradesh, ainsi que le district de Darrang et de North Lakhimpur dans l’Assam Ils sont au nombre d’environ 300 000, ce qui en fait le groupe le plus nombreux de l’Arunachal Pradesh, devant les Adis et les Galongs (ou Abor).

Les Nyishis n’acceptent pas l’intermariage avec les autres tribus, ce qui est une attitude courante parmi les populations tribales. La polygamie y est présente. Elle est perçue comme un symbole de statut social tout en assurant une plus grande stabilité économique. Elle assure également une plus grande sécurité sociale durant les temps difficiles, particulièrement lors des guerres interclaniques. Cependant, avec l’arrivée du christianismela polygamie est contestée. La descendance parmi les Nyishis, divisés en plusieurs clans, se définit de manière patrilinéaire.

Nous nous arrêtons dans un premier village Nyishi qui s’appelle Tago. Le chef du village avait 6 femmes qui habitaient toute dans cette maison toute en longueur avec chacune un foyer pour faire la cuisine. Une d’entre elles est morte et il lui a élevé un monument funéraire dans le style chrétien. Il faut dire qu’ici beaucoup de gens sont chrétiens car c’est une religion plus économique qui demande moins de sacrifices d’animaux pour les cérémonies. Mais cela ne les empêche pas de continuer de suivre certains rites animistes.

Tout le village ou presque est absent car c’est la période de la moisson. Je rentre quand même dans la maison du chef : il y a 4 foyers donc 2 femmes manquantes …une d’entre elles je sais où elle est …mais la cinquième ???

Nous interrogeons tout le monde pour prendre les photos des costumes traditionnels, mais personne n’a le temps car ils partent aux champs pour couper le riz …En désespoir de cause sur les conseils des enfants qui nous entourent, nous allons réquisitionner une vielle dame qui attends son bus…Elle a la jupe mais pas le haut qui doit être rouge…nous essaierons de faire mieux dans le prochain village !!!

Nous nous arrêtons dans le village de Jorom où nous sommes confrontés au même problème ..tout le monde est occupé avec la moisson…je commence à désespérer. On prends quand même rendez vous à 6 heures du matin avec un monsieur qui accepte de s’habiller avant d’aller travailler aux champs. Mais il faudra faire quand même une heure de route depuis Ziro.

Heureusement Pilya a de la ressource…il connait une boutique dans Ziro tenue par des Nyishi. Nous nous y rendons et organisons une séance photo avec un jeune couple et des vêtements et ornements plus que traditionnels…

La jeune fille est d’une grande beauté et le jeune homme très sympa. Quand aux ornements je ne pouvais rêver mieux…Le couvre chef du guerrier est magnifique et absolument complet. L’épée est absolument authentique et le fourreau recouvert de fourrure de singe.

On embarque tout ce petit monde et nos assistants costumiers pour prendre des photos en dehors de Ziro…dans une carrière pour commencer.

Ma nouvelle princesse pour commencer

Le jeune guerrier ensuite…

Le jeune couple..

Et pour finir on refait les photos dans une rizière …

Quelle journée !!!

Publié le 2 novembre 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :