Inde 2018 : Découverte des Galong en allant vers Aalo

Je suis prévenue, c’est le passage où la route est la plus défoncée…On part donc aux aurores !!!

On traverse beaucoup de villages Tagin et de plus en plus de villages Galong.

Les Galong rebaptisés récemment Galo sont une ethnie du centre est Himalaya qui sont également des descendants de Abo Tani. Ils parlent une langue Tani Galong. C’est à dire que toutes les tribus qui appartiennent au clan Tani parlent une langue similaire aux intonations et quelques mots différents.

Les maisons des villages sont très grandes avec un toit de chaume. Elles comportent une grande véranda qui permet de profiter de l’ombre pour effectuer des activités comme le tissage. A l’intérieur, toutes les maisons du clan Tani ont la même structure : un foyer central sans cheminée, au dessus duquel on fume la viande. Pendant la saison froide, tout le monde dort autour du foyer pour profiter de la chaleur. Chaque maison comporte à l’intérieur, un ou plusieurs autels animistes et des images de Jésus pour être surs d’être complètement protégés.

On m’explique comment faire la bière locale…On fait cuire le riz..on rajoute un genre de levain préparé à base de farine de riz. On laisse le riz fermenter pendant plusieurs heures. On le place enveloppé dans des feuilles de bananier, dans un panier et on laisse couler de l’eau qui traverse le riz. Bon c’est pas trop alcoolisé mais avec le soleil, cela monte quand même à la tête !!

Je précise que les crânes de singes n’interviennent pas dans la qualité de la bière…

Notre hôte comme beaucoup de membres du groupe Tani est très fier de son épée de guerrier qui lui vient de sa famille où qu’il a payé une fortune en fonction du nombre de lignes sur la lame qui indiquent la qualité du métal.

Après avoir traversé de nombreux villages Galong ou Galo on repère une femme qui fait la lessive et a une curieuse manière de porter son bébé.

Elle nous invite chez elle car elle voudrait me vendre son costume de festival ainsi que quelques colliers.

Elle a également un chapeau d’homme Galong qui a une forme d’ellipse et est tressé en rotin comme tous les couvre chefs du clan Tani.

Le costume qu’elle porte est vert et il est porté le premier jour du festival. Le deuxième jour on porte un costume blanc. Elle nous montre des photos d’elle avec ce costume blanc et j’avoue qu’il est très élégant.

On traverse un autre village Galong et un type nous arrête pour nous raconter une histoire à dormir debout. Il s’est fait voler sa mobylette et n’a pas pu aller aux funérailles de sa mère…c’est bien triste mais on n’y peut pas grand chose…Visiblement il veut de l’argent …on propose de prendre la dame qui habite chez lui (sa mère ????) pour laisser une petite pièce.

Pilya essaie la veste blanche des hommes Galong et définitivement …je trouve cela nettement plus élégant que le costume vert.

Nous traversons différents villages Galong avec de belles maisons. Le toit en paille de forme conique est un monument funéraire de modèle ancien à rapprocher des tombes modernes qui sont réalisées aujourd’hui et qui ressemblent aux nôtres.

La journée s’avance et la route devient de plus en plus impraticable…on est même bloqués un moment par un tracteur en panne.

Heureusement demain journée cool !!!

 

Publié le 8 novembre 2018, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :