Cambodge 2019 : découverte de l’ethnie Kajok au Ratanakiri

Je traverse la frontière entre le Cambodge et le Laos en bus assez facilement et me retrouve à Strung Treng où je ne passe qu’une nuit…Ici pas trop de choses à voir sauf les dauphins d’eau douce où j’ai déjà donné et pour qui on ne voit que le dos un quart de seconde…

Seul coin amusant le marché…Strung Treng étant au bord du Mékong il y a un très beau marché de poissons avec des bêtes assez curieuses…ce qui me semble curieux également est de voir toutes ces femmes au marché avec un genre de pyjama et des vestes alors qu’il fait une chaleur caniculaire…

Mais mon objectif est ailleurs Je fille dès que possible en minivan au coeur du Ratanakiri  où je rencontre mon guide Khieng qui appartient à une minorité locale les Tampoun et qui connait parfaitement la région …J’avais envisagé un voyage en mobylette mais il me conseille de prendre plutôt une voiture même si c’est plus cher à cause de la poussière…

Dès les premiers kilomètres, je comprends qu’il a parfaitement raison !!!

img_2930

Et encore ce n’est rien comparé aux jours suivants…

Nous arrivons dans un premier village qui s’appelle Kajod et est habité par l’ethnie Kajok.

Nous sommes accueillis par le chef du village qui est vraiment sympa et grâce à qui je peux faire des photos de femmes en costumes traditionnels ….qui datent de leur grand mères car malheureusement plus personne ne tisse dans ces villages…

Le chef nous invite à déjeuner et nous faisons connaissance avec sa grand mère qui est en train de préparer du vin de riz en faisant fermenter du riz avec les cosses. On remplit ensuite une jarre avec ce mélange avec de l’eau et on déguste en buvant avec plusieurs pailles…

L’après midi je rencontre une autre femme qui s’habille pour moi et qui est encore plus jolie que la première mais toujours pas d’hommes …

Nous lui donnons du sel et du savon pour la remercier 2 denrées qui sont indispensables et qui ne peuvent être achetées qu’à la ville qui est très loin de leur village …

Pour trouver des hommes, le chef nous emmène dans un village encore plus éloigné, de l’autre coté de la rivière. Les hommes portent de moins en moins le costume traditionnel car il s’agit d’un pagne. Beaucoup sont trop timides pour le porter et il ne reste que les vieux messieurs pour le porter quotidiennement et sans complexes. Dans le deuxième village on a de la chance …on rencontre 2 personnes âgées qui ne se font pas prier pour se faire photographier.

On étaient prêts à partir lorsqu’un troisième arrive encore plus traditionnel car il a les lobes d’oreilles déformés par les boucles d’oreilles…et il porte même des sandales qui datent des Khmers rouges !!!

On retourne au premier village déjeuner chez le chef du village… Le repas est excellent !!!

Il y a dans le village un petit garçon handicapé qui refuse de s’habiller…mais ses parents s’en occupent  beaucoup et pour l’instant il est très intégré avec les autres enfants …espérons que cela dure !!

 

 

 

 

Publié le 23 janvier 2019, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :