Thailande 2019 : Préparatifs du nouvel an Lisu à Soppong

Les Lisu ont une légende similaire à celles de beaucoup de minorités au Sud Est asiatique. Il y a très longtemps une inondation géante a eut lieu. Il n’y eu que 2 survivants : un homme et une femme. Mais ils étaient frère et soeur. Ils réussirent à survivre en mangeant la viande contenue dans une énorme gourde. Une fois que l’eau a été refoulée ils ont cherché à retrouver d’autres survivants …mais malheureusement, ils ne trouvèrent personne. Ils devinrent convaincus qu’ils étaient les derniers homme et femme au monde. Ils réalisèrent que si ils ne se reproduisaient pas l’humanité disparaitrait de la terre pour toujours…Mais ils ne pouvaient passer outre le fait qu’ils étaient frère et soeur.

Finalement ils décidèrent d’aller consulter les esprits. Trouvant une pilon et un mortier au sommet d’une colline , ils décidèrent de séparer les 2 parties et les firent rouler en bas des 2 cotés opposés de la colline. Mais lorsque le mortier arriva en bas de la colline il continua à rouler pour se retrouver de l’autre coté de la colline en finissant exactement dans la même position qu’il avait avec le pilon au sommet de la colline. Aucune importance au sujet des objets utilisés par le frère et la soeur, les résultats étaient identiques à chaque fois. Ils comprirent que Dieu leur accordait sa bénédiction pour leur union. Bientôt ils eurent un garçon et une fille qui marquèrent la renaissance de la tribu.

Pour commencer je pars visiter le village de xxx qui est un village où les Lisu se sont installés il y environ 5 ans en provenance de Birmanie …A début toutes les maisons étaient en bambou …maintenant leur conditions de vie s’améliorent et ils commencent à construire des maisons en parpaings …mais ils n’ont toujours pas l’électricité à par les panneaux solaires et il n’y a qu’un seul point d’eau pour tout le village !!!

La dame est en train de mâcher du betel quand j’arrive ce qui explique l’état pas appétissant de sa bouche !!!

J’ai fini par acheter cette robe traditionnelle que la dame a faite elle même…Mais ce n’est pas toujours le cas. La preuve une semaine avant le nouvel an Lisu, le marché de Pang Mapha est plein de stands pour acheter des vêtements traditionnels neufs qu’il est de bon ton de porter pour la nouvelle année !!

Je voudrais quand même comprendre pourquoi la plupart des femmes portent ici des bonnets de laine alors qu’il fait plus de 40 degrés à l’ombre…

Publié le 16 février 2019, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :