Myanmar 2019 : Festival Wa surprise à Kieng Tung

Un de mes objectifs cette année était d’approfondir la culture Wa …

Les Wa (nom écrit Va en Chine) ont une population de langue môn kmer dont les villages sont répartis dans les montagnes de l’état Shan du nord du Myanmar et dans le sud-ouest de la province chinoise du  Yunnan. La langue Wa n’est une langue écrite que depuis 1933.

Les Wa sont l’une des populations les moins connues d’Asie bien que l’on en estime leur nombre à 800 000 en Birmanie (État Shan) et à 400 000 en Chine (Yunnan). La majorité des écrits traitant des Wa est en relation avec la United Wa State Army (UWSA), l’armée de quelque 20 000 hommes qui, en 1989, a obtenu de la junte birmane le contrôle total de la Région spéciale no 2 (qui a produit 34 % de l’opium du Myanmar en 2003), frontalière de la Chine. Les Wa sont une ethnie des hauteurs de la périphérie montagneuse birmane. « Race martiale » s’il en est, les Wa ont été d’abord connus en tant que chasseurs de têtes (activité propitiatoire à finalité agricole), puis comme guerriers redoutables dont le Parti communiste de Birmanie a su faire sa chair à canon .

Économiquement, les Wa, à l’instar des autres groupes tribaux qui les entourent, cultivent du riz de montagne et n’ont eu recours à l’irrigation qu’à partir des années 1950, principalement en Chine. L’opium est devenu pour les Wa de Birmanie, qui ne pratiquent pas l’irrigation, une production de rente qui leur permet de faire face au déficit vivrier que l’agriculture pluviale implique : ainsi, 75 % de la population ( Akha, Wa, Lahu etc.) de la région souffre de déficit en riz pendant quatre à six mois de l’année. L’UWSA s’est fixé pour objectif de supprimer la production d’opium de son territoire en 2005, objectif dont les conséquences humanitaires dramatiques tentent d’être atténuées par les actions des Nations unies (UNODC), d’Aide médicale internationale (AMI), de Malteser et d’autres rares organisations internationales et non gouvernementales ».

Nous arrivons dans le village Wa et trouvons personne …En cherchant on finit par rencontrer un villageois qui nous annonce que tout le monde est au festival !!!

Le festival en question est assez loin de l’autre coté de Kieng Tung mais qu’importe ..;on fait le plein de la mobylette et on y va.

On arrive dans une ambiance colorée avec des tas de costumes différents sauf celui que je m’attends à trouver !!!

Comme j’ai toujours de la chance…je rencontre sur le lieu du festival un guide qui appartient à l’ethnie Wa …pas dur de me faire repérer …je suis la seule touriste sur le festival !!!

Très gentiment il va chercher les personnes portant les différents types de costumes pour que je les prenne en photo. Il y au moins 6 types différents de Wa sur le site du festival !!!

 

On se fixe rendez vous l’année prochaine pour qu’il me fasse un cours approfondi sur la culture Wa et les costumes traditionnels …beau programme en perspective !!!

 

 

 

Publié le 11 mars 2019, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :