Sumba 2019 : Belle rencontre au marché de Kadumbul

Avant de repartir pour une nouvelle tournée des ateliers de tissage ..nous faisons un stop au marché traditionnel de Kadumbul où intervient une forte communauté Savunaise

Savu est une petite ile à mi chemin entre Sumba et Timor qui a également une forte culture de tissages artisanaux.

Il y a bien sur dans le marché des commerçants qui vendent des tissages de Savu.

Mais je repère dans un coin une vieille dame qui vend des noix de betel…elle a un sarong dont la qualité est très au dessus de ce que vendent les marchands.

Elle est d’abord très surprise …mais elle est d’accord pour me vendre son sarong qui est ancien …il faut simplement que nous la raccompagnions chez elle pour qu’elle puisse se changer confortablement…

Lorsque l’on arrive chez elle celui qui est le plus surpris car il se demande ce qui s’est passé pour que sa femme arrive avec ces 3 énergumènes dont une femme qui n’a pas le look local …

Du coup pour détendre l’atmosphère on fait des photos de toute la famille avant de repartir vers un nouvel atelier de tissage …

Cet atelier est passé maitre dans l’utilisation de la racine de Morinda qui permet d’obtenir ce beau rouge … et allié à d’autres teintures végétales comme l’indigo…un violet profond.

Comme d’habitude je demande à voir des textiles ancien et un type charmant par ailleurs me rapporte ce qu’il appelle des ikats mégalithiques …Les couleurs (indigo) sont plutôt délavées mais ce qui m’interpelle est les motifs sont beaucoup moins précis que ce que les tisserands sont capables de réaliser aujourd’hui…

Démonstration de préparation du betel qui prend cette couleur rouge vif grace à la chaux (poudre blanche) que l’on rajoute avant de la mâcher…

C’est grace à l’indigo que les mains de cette femme sont complètement teintes en noir…

Je repère la grand mère un peu plus loin qui a les bras tatoués avec un motif plutôt artistique … J’essaie d’en connaitre la signification mais on me réponds qu’il n’y en a pas forcément…ces motifs ont été utilisés pendant l’occupation japonaise pour éviter que les femmes soient choisies par les soldats comme esclaves sexuelles.

Ensuite le type qui m’avait apporté les ikats mégalithiques …me rapporte une création de son cru !!! Je suis vraiment bluffée par la précision et la richesse des motifs même si ils sont un peu trop modernes à mon gout …

Cela lui a pris plus de 2 ans pour réaliser cette couverture …Le prix on n’en parle même pas car il ne veut pas la vendre …

Les tombes de l’est Sumba sont également caractéristiques et ornées de sculptures reprenant souvent le thème du buffle symbole de richesse et de force dans cette région.

Publié le 7 juillet 2019, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :