Inde 2019 : Les Lacs Tsomoriri et Sokar

Cette fois ci je ne voyage plus seule …j’ai retrouvé Christine à Leh et une de ses copines extrêmement pénible. Christine la trouve pénible également …mais elle s’est engagée à la prendre en charge ce qui ne risque pas de m’arriver !!!

Cette personne qui habite Singapour est extrêmement égoïste ce qui n’est pas top lorsque l’on voyage en groupe…

Cela ne tardera pas à clasher sérieusement entre nous mais économies obligent… c’est quand même moins cher de louer un taxi à 3 que toute seule !!!

Au début tout va bien …les paysages sont sublimes…

Nous arrivons à un petit lac juste avant le Tsomoriri…les rives sont bordées de poudre blanche : du sel car il ne faut pas oublier que l’Himalaya était une mer auparavant …

Le Lac Tso Moriri

Situé à 4.520 mètres d’altitude, le Lac Tso Moriri couvre près de 12.000 hectares. Au cœur du Ladakh, cette région du nord de l’Inde, sur les contreforts de l’Himalaya. Il est accessible par une piste, depuis la ville principale de la région Leh, à 220 kilomètres de là … On arrive enfin au lac et là rien à dire super spectacle !!!

Et puisque personne ne veut m’accompagner voir les nomades …il faut grimper pendant une heure et c’est vrai, nous ne sommes pas sures qu’ils soient encore là…en 2 ans cela se déplace des nomades …nous nous lâchons sur les photos du lac et avec l’eau qui est particulièrement calme cela permet des effets de réflexion sympas!!!

Nous logeons dans une petite guest house très simple mais très propre avec des hôtes très gentils…cela ne plait pas à notre Singapourienne qui a repéré des hotels nettement plus luxueux dans ce petit village …nous résistons Christine et moi…

En se baladant dans le petit village, nous tombons sur une femme qui tisse un tapis avec un métier très traditionnel et très peu sophistiqué…elle doit couper son ses fils de trame à chaque rang avec un cutter…

Le lendemain matin au lieu d’aller grimper derrière les nomades, Christine et moi partons au bout du lac à pied (sans notre casse pieds) histoire d’avoir une jolie vue sur Korsok avant de quitter ce bel endroit…

Nous repartons ensuite pour admirer le lac suivant : le lac Sokar mais réchauffement climatique oblige sa taille a fortement diminué et on admire surtout les nappes de sels…résultats de l’évaporation …

Le spectacle du lac Sokar est assez chouette par contre le village de Sokar est sinistre …on décide donc de ne pas s’arrêter et de continuer sur la grande route qui mène à Keylong.

On s’accorde juste un arrêt lunch assez sommaire dans ce petit restaurant plutôt propre avant de continuer notre route…

Publié le 31 octobre 2019, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Très marrant vos aventures avec la « copine » singapourienne. Quant aux photos c’est juste un rêve. Milles bravos.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :