Laos 2019 : une journée pleine de rencontres sympathiques avec les Akha à Bountai…

Avec les Akha et les Akha qui ne sont pas Akha comme les Pala, Loma, Mojid, Pousang dixit un ethnologue de ma connaissance qui a planché sur le sujet … Mais tous appartiennent au grand groupe des Hani…

Les Hani (aussi appelés les Akha, ou Haqniq, 哈尼族, Hānízú) sont l’une des 56 minorités ethniques vivant en Chine aux côtés des Han (ethnie dominante = 91 % des Chinois).

Plus de 90 % des Hani vivent dans la province du Yunnan au sud-ouest de la Chine, répartis entre les montagnes Ailao (哀牢山), le Mékong (Lancang Jiang, 澜沧江) et le fleuve Rouge (Hong He 红河 ou Yuan Jiang 元江, aussi appelé Lalsa baqma dans la langue des Hani). Ils étaient environ 1,5 million à la fin du xxe siècle1. Selon le gouvernement chinois, les Hanis de Chine (environ 1 439 673 personnes) vivent essentiellement dans les vallées situées entre les fleuves Lancang et Yuanjiang.

Mais ils sont également très nombreux dans les provinces montagneuses du nord du Laos, ainsi que dans l’État Shan de Birmanie.

Le foyer de population le plus récent est situé dans le nord de la Thaïlande.

Les origines des Hani sont encore mal connues.
On suppose que leurs ancêtres constituaient l’ancienne tribu Qiang qui auraient migré vers le sud depuis le plateau tibétain avant le iiie siècle.

Les traditions orales Hani affirment qu’ils descendent du peuple Yi, mais qu’ils les ont quitté pour former une nouvelle tribu il y a 50 générations. L’une de leurs traditions orales consiste à réciter tous les noms de leurs ancêtres, du premier membre de la famille Hani jusqu’au récitant. C’est l’un des nombreux aspects du culte voué aux ancêtres. On complimente une personne en disant du bien de ses géniteurs.

Sur la route en bus ..;j’arrive à prendre discrètement une photo d’une jeune fille Akha Chepya …un exploit car elles n’aiment pas les photos ..

Notre objectif est d’aller voir les Akha Oma (des vrai Akha…) qui célèbrent leur nouvel an aujourd’hui …

Il y a plus de 70 km de pistes poussiéreuses et défoncées pour arriver là bas soit entre 3 et 4 heures de galères autant dire que l’on part aux aurores dès que le jour se lève dans un froid glacial et que l’on ne lambine pas en route …

Comble de chance la mobylette de Soulitha qui est un Akha Puli (un vrai Akha) a un cale pied de cassé ce qui fait que je devrais tenir sur une jambe pendant tout le trajet …bonjour les courbatures le lendemain …

Soulitha …je le connais depuis 4 ans …nous avions trekké ensemble dans les montagnes autour de Bountai …son anglais était très approximatif …il était le seul à le comprendre et encore … Il est parti faire des études pendant 2 ans à Vientiane et sur ce point, il s’est nettement amélioré … mais cela reste quand même laborieux de me faire comprendre notamment pour les prises de vues …la notion d’arrière plan lui passe largement au dessus de la tête

Sur notre chemin, au bout d’une quinzaine de kilomètres, nous traversons un village Akha Chepya …pas moyen de faire une seule photo et en plus on n’a pas trop le temps de parlementer …on continue notre chemin !

Malgré un équipement d’esquimau …on est complètement gelés…

On arrive enfin à un premier village Akha Oma (qui sont des vrais Akha d’après mon copain ethnologue ..) qui s’appelle Long That qui est en fait constitué par plusieurs hameaux…On est reçus par plusieurs familles car le principe est le même que chez les Akha Loma : le fait d’être invités le jour du nouvel an porte chance à la famille pour toute l’année…

Je suis un peu déçue car à part les femmes âgées qui portent toujours le superbe turban brodé …tout le monde est en habit occidental..;Je prends des photos de cette vieille dame que j’ai un peu de mal à faire sourire …sauf lorsque je pose avec elle !!!

Quelques images de l’intérieur d’une maison Akha …comme vous le constatez ce n’est pas le grand confort : imaginez cela avec moins 3 degrés la nuit !!!

Comme il est trop tôt pour le déjeuner qui n’est pas prêt (le temps de tuer et préparer le cochon…)on grignote des cacahuètes en buvant de la bière.

Comme c’est la tradition on visite plusieurs maisons avec le même objectif …Dans celle ci la dame est plus souriante bien qu’elle ait le soleil dans la figure : j’ai beaucoup de mal à faire comprendre à Soulitha que ce n’est pas forcément bon pour les photos …ni pour les modèles …

Enfin on arrive dans la maison où on est censés être invités. On arrive à convaincre la maitresse de maison de s’habiller avec le costume traditionnel complet …l’astuce étant de lui dire que je suis intéressée pour acheter une veste ce qui n’est pas faux..D’autant plus que la veste est superbe !!!

Comme effectivement je lui achète sa veste … elle va s’habiller avec sa veste de gala couverte de piastres fausses pour la plupart : les vraies coutent une fortune …

Malheureusement le cochon n’était toujours pas prêt … On en était juste à la phase de hachage de la viande crue …mais pour nous l’heure tourne et nous devons faire demi tour sans manger autre chose que les cacahuètes si l’on veut arriver avant la nuit ..

Avant de partir je demande à prendre une leçon de nouage de turban ce qui n’est pas une mince affaire compte tenu du nombre important d’accessoires de décoration à mettre pour être dans le coup !!!

Quand elle a enfin fini …il est l’heure de partir et on n’a toujours pas déjeuné …

Sur le chemin nous traversons un village Akha Moujid ou Mouchee qui ne sont pas des vrais Akha … Il n’empêche que nous sommes super bien accueillis bien qu’ils ne soient pas en train de fêter le nouvel an …

Le dernier village sur la piste avant de rejoindre la route est un village Akha Chepya (des vrais Akha…) Ce ne sont pas des fervents des photos…ils ont même tendance à les refuser systématiquement …mais je suis avec un Akha et en plus il tente d’aider une femme à vanner le riz. J’ai un peu peur que cela se termine en catastrophe car ce sont des travaux en principe essentiellement réservés aux femmes …

Mais la dame a l’air d’apprécier cette aide inattendue …et elle nous aide à convaincre une jeune fille de s’habiller avec le costume traditionnel complet …

La jeune fille est très timide et est très tendue au début mais de détend rapidement pour être pliée de rire …au moins nous aurons passé un bon moment !!!

Excellente journée bien qu’un peu fatigante … Question gastronomie ce n’était pas cela …heureusement que Soulitha et sa famille m’invitent à un excellent diner !!!

Publié le 23 mars 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je n’ai plus de nouvelles de toi. Tu as noté que j’ai changé d’émail ? Vérifie dans tes pourriels. Quant à moi, je suis (bloqué) en Inde. Restez en bonne santé, tout le monde. COURAGE.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :