Myanmar 2020 : Arrivée dans l'état Chin et découverte des Chin Tedim

La dernière fois que je suis arrivée à Kaley…j’étais vraiment malade …d’ailleurs j’avais oublié mon appareil photo dans l’avion c’est tout dire !!!

Cette fois ci arrivée en fanfare avec une vedette de la chanson locale nombreuses fois primée et originaire de Kaley …Une foule fans de tous âges était là pour l’accueillir !!!

Ils l’ont suivi en mobylette, en bus et même en camion avec des petits drapeaux …ce n’est pas rien d’être une idole dans l’état Chin !!!

Nous partons ensuite rejoindre la ville de Tedim qui n’est qu’à 100km mais avec notre véhicule 4X4 on roule maximum à 30 km/k et il nous faudra la journée pour atteindre notre destination ce qui nous permettra de faire quelques haltes pour admirer de superbes paysages …

En l’absence d’écriture, l’histoire de la ville est seulement connue par tradition orale. Elle aurait été fondée vers 1600 par Gui Mang, un prince Zomi de la puissante famille des Guite, qui régnait alors dans la région1. Selon la tradition, le nom « Tedim » est dérivé d’un lac au sommet des collines, qui scintillait au soleil : te signifie « brillant » et dim « scintillant » en dialecte Paite2. Cependant, il existe deux princes Gui Mang dans la chronologie locale, et le fondateur de Tedim est peut-être Gui Mang II3.
Après la mort de Gui Lun (cinq générations après Gui Mang II), Tedim fut abandonnée pour deux générations. Elle redevint ensuite le centre politique des Guite4 Il existe une chanson commémorative de Pum Go à ce sujet (début du xviiie siècle) :

Dimtui vang khua, khua munnuam aw, sial leh sawm taang a tunna,
Sial leh sawm taang a tunna, siing tan’ lam bang eng nah e;
Taang silsial e, taang silsial e, Dimtui vangkhua taang silsial e,
Dimtui vang khua taang silsial e, kawi tawh laukha ka hualna.
En français :

Ma Dimtui (nom poétique de Tedim) natale est un endroit délicieux, où tous mes vœux sont accomplis,
Où tous mes vœux sont accomplis, car tout est verdoyant et net ;
Elle brille, oui, elle brille, ma Dimtui natale brille secrêtement,
Ma Dimtui natale brille secrêtement, là où j’ai juré fidélité à ma bien-aimée C’est-à-dire : où je l’ai épousée.

À l’époque de Mang Suum II, fils de Pum Go, les forces des Pawihangs (Pois ou Pawi) envahirent subitement la région et Tedim fut à nouveau abandonnée par Mang Suum et les siens, même si certains habitants survécurent sous la domination de Mang Gin, de la famille Hatlang5. En 1840, les habitants restants appelèrent à l’aide Kam Hau, de la famille Sukte, nouvelle puissance montante liée militairement et politiquement avec les Zahau (sous-groupe des Pawis)6.

Sous Kam Hau, Tedim retrouva la sécurité et devint le centre politique et commercial de la région7. Ce serait la raison pour laquelle les britanniques la choisirent comme résidence de leur officier de district.

Le 89e bataillon d’infanterie de l’armée birmane posséderait un laboratoire de fabrication d’héroïne à Tedim8.

Le lendemain matin nous sommes fin prêts pour de nouvelles aventures et nous rendons dans le petit village de Siang Sawn.

Les villageois ne sont pas tout à fait chrétiens…ils croient en une autre version du nouveau testament.

Le chef du village a monté un petit musée où il expose les 3 costumes traditionnels successifs portés par les Chin Tedin

Le premier et le plus ancien est magnifique et est orné de nombreux cauris qui à l’époque représentait une énorme richesse vu la difficulté de se procurer ce type de matériau !!

Le costume de l’homme est également très intéressant : il comporte 3 gourdes : 2 à la ceinture et une qu’il porte sur le coeur fermé avec un morceau de défense d’éléphant qui contient l’eau de la pipe à eau fumée par sa femme. C’est un moyen de signifier aux autres femmes qu’il n’est pas libre …

Le costume de la femme qui est relativement court permet à l’homme de juger de la force des jambes de sa promise et de savoir si elle sera une bonne travailleuse !!!

Nawn s’habille pour les photos avec le costume traditionnel le plus ancien !!!

Nous sommes en janvier mais dans ce petit village malgré le froid, les arbres sont déjà en fleurs …

A la sortie du village 2 statues représentant le costume traditionnel le plus ancien avec ses attributs …

Publié le 20 avril 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :