Inde 2020 : belle rencontre avec les Harijan

Nous partons de bon matin avec la moto d’Arvind …dès la première pompe à essence on rencontre une autre amie de Meena …très souriante …mais on ne s’attarde pas car d’autres aventures nous attendent !!!

Il y a 3 ans je n’avais pu prendre aucune photo de ce peuple même de dos …mais mon ami Arvind est Ahir et parle language local ….

Intouchable, aussi appelé Dalit, officiellement Scheduled Caste, anciennement Harijan, dans la société indienne traditionnelle, l’ancien nom pour tout membre d’un large éventail de groupes hindous de caste basse et toute personne en dehors du système de caste. L’utilisation du terme et les handicaps sociaux qui y sont associés ont été déclarés illégaux dans les constitutions adoptées par l’Assemblée constituante de l’Inde en 1949 et du Pakistan en 1953. Mahatma Gandhi a appelé les intouchables Harijans (« Children of the God Hari Vishnu », ou simplement « Children of God ») et a longtemps travaillé pour leur émancipation. Cependant, ce nom est maintenant considéré comme condescendant et offensant. Le terme Dalit plus tard est venu pour être utilisé, bien qu’il ait parfois des connotations négatives. La désignation officielle Caste planifiée est le terme le plus couramment utilisé en Inde

De nombreuses castes héréditaires différentes ont été traditionnellement englobées sous le titre intouchable, chacune d’elles souscrivant à la règle sociale de l’endogamie (mariage exclusivement au sein de la communauté de castes) qui régit le système de castes en général.

De nombreuses castes héréditaires différentes ont été traditionnellement englobées sous le titre intouchable, chacune d’elles souscrivant à la règle sociale de l’endogamie (mariage exclusivement au sein de la communauté de castes) qui régit le système de castes en général.Traditionnellement, les groupes caractérisés comme intouchables étaient ceux dont les occupations et les habitudes de vie impliquaient des activités rituellement polluantes, dont les plus importantes étaient prendre la vie pour vivre, une catégorie qui comprenait, par exemple, les pêcheurs, tuer ou éliminer des bovins morts ou travailler avec leur peau pour vivre, mener des activités qui ont mis le participant en contact avec les émissions du corps humain, comme les matières fécales, l’urine, la sueur et la salive, une catégorie qui comprend des groupes professionnels comme les balayeuses et les laveuses; et manger la chair de bovins ou de porcs et de poulets domestiques, une catégorie dans laquelle sont tombées la plupart des tribus indigènes de l’Inde.

Jusqu’à l’adoption des nouvelles constitutions en Inde et au Pakistan indépendants, les intouchables ont été soumis à de nombreuses restrictions sociales, qui ont augmenté en gravité du nord au sud en Inde. Dans bien des cas, ils étaient isolés dans des hameaux situés à l’extérieur de la ville ou du village. Il leur était interdit d’accéder à de nombreux temples, à la plupart des écoles et aux puits d’où les castes supérieures puisaient l’eau. Leur contact a été considéré comme polluant sérieusement pour les personnes de caste supérieure, impliquant beaucoup de rituel correctif. Dans le sud de l’Inde, même la vue de certains groupes intouchables était autrefois considérée comme polluante, et ils ont été forcés de vivre une existence nocturne. Ces restrictions ont conduit de nombreux intouchables à rechercher une certaine émancipation par la conversion au christianisme, à l’islam ou au bouddhisme.

Mais avec ce que prépare le gouvernement ultra nationaliste de Modi, il est clair que leur situation risque de s’aggraver …

Le premier accueil est assez réservé mais la glace est rompue assez vite car j’achète une magnifique jupe à cette vieille dame …je la paie peut être un peu cher mais qu’importe la famille vit dans des conditions difficiles

Cette maman a 5 enfants …la coutume veut que l’on lui remette un petit peu d’argent …un billet de 10 ou 20 roupies par enfants

La famille vit de broderies et de travaux textiles mais personne ne s’arrête dans leur village qui est un peu loin de la route …je donne ma consultation marketing en leur demandant de planter un panneau indicatif sur la route …

La maison est très chouette à l’intérieur et particulièrement propre …on nous offre le thé et on promet de revenir pour coucher dans la maison …

Il est temps de repartir et de quitter ces gens adorables que je n’oublierai jamais …

On s’arrête un peu plus loin pour visiter un genre de parc d’attraction construit par l’armée indienne !!! En fait pendant la guerre indo pakistanaise l’aéroport de Buhjj a été bombardé et détruit …grace à l’aide de 300 femmes volontaires qui ont été ensuite rejointe par la population, il a été reconstruit en 3 jours !!!

J’en profite pour offrir une glace locale à Arvind !!!

Ensuite une petite halte pour le thé à Kunariya où je fais la connaissance de la soeur de Arvind qui est une brodeuse de compétition !!!

Je n’y coupe pas …j’ai droit à la séance photo et j’ai bien du mal à lui faire enlever ses lunettes …c’est quand même nettement mieux sans !!!

Et bien sûr pour finir avec une autre tenue …

Publié le 31 mai 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :