Indonésie 2020 : Exploration de l’est de Pantar

De bon matin on prend une route merveilleusement neuve …je suis très étonnée car je m’étais mis dans l’idée que pour traverser l’ile cela allait être super galère !!!

Mais mon bonheur est de courte durée…car on arrive rapidement dans un cul de sac !!!

Marlon qui n’est pas venu depuis longtemps ignorait l’existence de cette belle route qui dessert quoi ??? Grand mystère …

A une vieille dame qui heureusement passait par là, on demande quelques précisions : on doit faire demi tour et prendre un chemin à droite au niveau de l’église …le mot « chemin » me fait frémir d’autant plus que je me rappelais bien de l’église mais je n’ai pas vu de piste aux alentours …

Avec notre mobylette pourrie , l’aventure hors des sentiers battus prend une couleur dramatiquement dangereuse …

On remonte donc jusqu’à l’église …je m’approche pour prendre des photos et là toute une équipe qui travaillait sur place s’approche … Ce sont des Muriabang…ils sont super sympas et on part dans un gros délire pour prendre des photos..

Malheureusement si on veut atteindre l’est de Pantar et surtout en revenir avec une mobylette qui n’a pas de lumières…il ne faut pas s’attarder !!!

Et alors là je ne suis pas déçue c’est bien le genre de chemin auquel je m’attendais … D’ailleurs je fais une bonne partie du chemin à pied pour ne pas trop fatiguer notre monture et son chauffeur.

Sur la route on tombe sur une maison traditionnelle où des gens sont en train d’éplucher des candles nuts qui sont destinés à faire de l’huile. Ils ont un peu de mal à se remettre de mon arrivée …les touristes étant très rares dans la région et surtout en ce moment !!!

On arrive enfin de l’autre coté de la montagne et là c’est fantastique …on aperçoit l’ile de Terwureng qui fait partie de mes projets dès que l’accès en sera autorisé ce qui n’est pas le cas actuellement du fait du coronavirus…

Sinon les croisements sur notre autoroute restent compliqués surtout lorsque l’on a affaire à un convoi exceptionnel chargé de verdure pour les chèvres !!!

L’autre versant de Pantar est vraiment superbe…

On arrive à un petit marché : il y a quelques textiles : des songkets que je juge un peu rapidement …pas terribles

Au sujet de la route …pas de soucis elle est en très mauvais état comme on pouvait s’en douter …

A un endroit il y a des travaux de réfection en cours mais visiblement les ouvriers ont déserté le chantier depuis un moment …pas très loin de là, des femmes cassent des cailloux …pour pouvoir continuer ce chantier ???

L’entretien des routes dans cette partie de l’Indonésie est pour moi un grand mystère…

On s’arrête dans un endroit charmant qui s’appelle Tuabang ;;;

Les textiles sont à tomber …rien à voir avec ce que j’avais entre aperçu au petit marché.

Marlon avec le sourire aux lèvres comme d’habitude m’aide à photographier ces merveilles …De mon coté j’ai mis le grappin sur un qui me plait particulièrement ainsi que la gentille dame qui a réalisé ce chef d’oeuvre …

Comme il nous reste un tout petit peu de temps..on décide de pousser jusqu’à Lamahule célèbre village pour la qualité de ses tissages …heureusement ce n’est pas trop loin et la piste n’est pas pire que celle que nous avons prise pour arriver à Tuabang.

Dès notre arrivée on repère un splendide sarong mis à sécher sur une barrière …

On s’invite dans la maison en question …il s’agit d’un sarong de cérémonies plus ou moins animistes …en tout cas les couleurs sont superbes !!!

La famille nous présente 2 sarongs dont un est très beau…ils appellent la grande prêtresse du tissage locale (foulard rouge) qui nous montre également un beau tissage… En discutant avec elle …on se end compte que le sarong de Lamahule que je possède et que j’ai acheté à Kalabahi appartenait à sa grand mère …quelle coincidence !!!

Nous apprenons qu’une autre femme possède un sarong très ancien et différent de ce que nous avons vu jusqu’à présent …

Elle vient super excitée et fière de nous montrer cette merveille qui a presque 100 ans .

Pour clôturer cette passionnante visite je fais une photo avec ces 3 femmes qui possèdent les plus beaux sarongs de l’ile…

Il ne nous reste plus qu’à rentrer et la route est longue…très longue …on arrive à la nuit sans lumière à Baranusa …toujours l’aventure !!!

Publié le 26 juillet 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :