Indonésie 2020 : découverte de la région de Fatumnasi

Je ne compte plus mes passages dans la région de Mollo mais leurs textiles sont si colorés que je n’hésite pas à y retourner une fois de plus !!!

Sur la route à Oelbubuk à un endroit qui s’appelle kilomètre 12 …on rencontre un charmant monsieur qui porte un selimut très coloré, originaire du centre Mollo.

Une autre rencontre avec une femme qui porte un sarong originaire de la région d’Amarasi plutôt loin de Oelbubuk…

Notre destination s’appelle Fatumnasi où existe un important groupe de tisserandes qui sont capables de faire des tissages de type Naisa qui est une technique de tissage qui me reste à découvrir…

Nous sommes en altitude et le climat est très agréable … On fait la connaissance du chef de groupe des tisserandes qui est un monsieur charmant mais un peu trop mégalomane à mon gout…Mais il a un costume traditionnel très coloré …donc pourquoi bouder son plaisir !!! On part pour une séance photo interminable ….

On a droit également à des photos dans la maison de cérémonie destinée au cultes des déités animistes …très intéressant mais un peu galère lorsque l’on n’a pas de flash…

Sa femme est beaucoup plus sympa …je lui montre le livre que ai apporté sur les tissages de Timor qui est très bien documenté …mais il ne trouve pas sa photo dans le livre ce qui le met de mauvaise humeur. Il nous annonce que nous sommes obligés de lui acheter un tissage …voilà une stratégie commerciale qui ne me convient absolument pas !!!

Effectivement il nous présente une quantité importante de tissage que je regarde rapidement car la technique de vente « obligatoire » ne me plait absolument pas … Dommage car il y avait quelques jolies choses … Je préfère m’éclipser discrètement et aller voir les tisserandes dans la petite boutique d’à coté.

J’ai beaucoup de chance car une femme accepte de me faire une démonstration … La technique Naisa n’utilise pas les instruments de tissage classique !!!

En fait on n’utilise que les fils de trame et on passe le fil de chaine à la main en tissant chaque motif isolément : ce qui prend beaucoup de temps !!!

Derniers paysages de cette région avec ses superbes lopos …

Chaque maison timoraise , doit avoir un Lopo dans sa cour. Lopo est soutenu par quatre poteaux en rondins robustes et un toit conique en feuilles d’alang-alang.

Le Lopo a une double fonction, en tant que lieu de stockage des produits agricoles (riz et maïs) et autres produits de première nécessité, ainsi qu’un lieu d’échange d’idées pour les résidents et leurs familles. Le Lopo est très efficace comme abri du soleil et de la pluie.

Dernier coup d’oeil sur une carrière de marbre qui n’est plus exploitée depuis longtemps !!

Publié le 27 octobre 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :