Indonésie 2020 : Premiers jours à Larentuka Flores

La première idée était d’aller à Lembata en passant par Alor, mais après l’épisode du Dugong où je me suis cassée le poignet au fond du bateau …je me suis sentie un peu handicapée pour voyager de nuit sur un ferry avec mon barda …

Plus simple : prendre un avion jusqu’à Larentuka petite bourgade de l’est de Flores et de là trouver un ou plusieurs bateaux qui nous permettent d’arriver jusqu’à Lewoleba …

Mais ici rien est simple…en se renseignant il s’avère qu’à Lembata, pour l’instant juste les locaux proches sont welcome…Ceux de Larentuka …Les gens comme moi qui n’ont pas le look physique local sont mis en quarantaine !!!

Pas question d’expérimenter les locaux de quarantaine de Lembata …on décide de changer nos plans et d’aller au centre de Flores en pays Sikka près de Maumere !!!

En attendant petit regard sur le port de Larentuka avant de visiter les environs!!!

La ville de Larentuka est dominée par une immense montagne qui est en fait un volcan endormi …rappelons que je me balade sur la ceinture de feu équatoriale …

Nous nous rendons à Waibalun qui se trouve dans la banlieue de Larentuka et où on peut trouver des tisserands.

Le village de Waibalun est un vrai petit paradis …des manguiers partout , des cocotiers, des palmiers …Les églises sont immenses…ici lorsque l’on est chrétien on ne fait pas les choses à moitié …

Les tissages sont très colorés et sont composés de bandes un peu comme ceux d’Alor …ceux avec les fleurs roses s’adressent à des gens de statut social moyen …ceux avec les fleurs jaunes concernent des gens de statut social supérieur.

Juste les sarongs féminins comportent des décors floraux…Les vêtements masculins ne comportent que des rayures sans fleurs …

Pour finir notre journée à Larentuka on décide d’aller faire un petit tour au marché où on ne trouve rien de très intéressant au niveau des textiles..

Cependant on se fait accoster par un type qui nous propose de venir visiter sa maison (derrière le tas d’ordures…) car il possède des textiles antiques …

Je me méfie un peu de cette appellation depuis qu’un type à Alor a essayer de me vendre sans succès des sarongs plein de taches et de trous mais …antiques !!!

Mais bonne surprise …les textiles sont plutôt intéressants…certains ont des trous mais artistiquement réparés.

Ils ont été tissés par une tribu Lamoholot qui habitaient de l’autre coté du volcan mais qui ont disparu depuis …

Comme il nous a annoncé que ce type de tissage était rare donc cher …j’évite soigneusement de lui demander un prix : il ne s’agit pas de dépenser mon budget dès le premier jour …

On passe la soirée avec un copain d’enfance de Marlon qu’il n’a pas revu depuis 30 ans très sympa !!!

Il nous conseille quelques expéditions dans la région. Mais pour l’instant on en reste à notre plan initial c’est à dire de rejoindre Maumere pour rencontrer le peuple Sikka. Bien sur on va absolument visiter ses propositions sur le chemin du retour…

Voilà une aventure qui commencent bien !!!

Publié le 2 décembre 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :