Indonésie 2020 : Le temple Udung Kawi à Tampak Siring à Bali

Après une tentative ratée à l’ile de Rote : un guide trop fatigué pour bosser et un autre professeur d’anglais qui ne comprend pas l’anglais…je décide de la jouer relax et d’aller faire un tour à Bali.

Ma première excursion est le temple de Gunung Kawi près de Tampak Siring que je n’ai pas visité depuis longtemps et qui est un de mes préférés.

Gunung Kawi est un temple construit au xie siècle dans le nord-est de Tampaksiring, près d’Ubud à Bali (Indonésie). Il est situé au bord de la rivière Pakrisan.

Le complexe auquel on accède après avoir traversé de superbes rizières en terrasses comprend 10 sanctuaires (5+4+1) en forme de candi, creusés dans le rocher de la falaise sur une hauteur de 7 m. Ces monuments sont supposés être dédiés au roi Anak Wungsu (de la dynastie Udayana) et à ses épouses.

La construction du temple Gunung Kawi se déroule entre 1049 et 1077 sous le règne du roi Anak Wungsu. Il souhaitait alors rendre hommage à ses ancêtres, notamment le roi Udayana, célèbre dirigeant balinais de la dynastie Warmadeva. Il s’agit donc d’un tombeau destiné à l’ensemble de la famille royale. Notons que c’est à partir de cette période que les rois, les reines et les membres royaux commencèrent à être déifiés après leur mort.

Séparé en deux par la rivière Pakersian, le temple Gunung Kawi est un grand complexe comprenant plusieurs sculptures et statues en pierre. Dix monuments hauts de sept mètres et creusés dans la roche forment les principales curiosités des lieux. Le temple arbore donc quatre sanctuaires sur la côte-ouest de la rivière, cinq mausolées sur la côte est et un seul monument dans la partie sud du temple. Un petit pont en pierre relie les deux parties du site.

Les cinq sanctuaires Lima, sur la rive orientale de la rivière Pakersian, sont dédiés à la famille royale. Ils font office de lieu de repos pour les âmes du roi Udayana, de la reine Mahendradatta et de leurs fils : Airlangga, Marakata et Anak Wungsu.

Leur style architectural rappelle celui des temples rupestres d’Ajanta en Inde. Toutes les structures apparaissent donc comme de petits bâtiments surmontés par des toits massifs à trois étages. Elles se terminent au sommet par des décorations mystiques évoquant les neuf symboles de fertilité lingam yoni.

Sur le côté ouest de la rivière, le temple présente aux visiteurs les sanctuaires d’Empat. Ils sont réservés aux concubines officielles d’Udayana et d’Anak Wungsu. Le dixième sanctuaire est dédié à un important Premier ministre du royaume.

En tant que temple hindou, ce site demeure un lieu de culte. Selon le calendrier balinais, à chaque pleine lune de septembre, les locaux viennent y célébrer des cérémonies et des rituels. Pendant ces événements, le temple est revêtu des couleurs jaune et blanche. Il possède également une arche en pierre contenant un vase en terre rempli d’eau bénite. Avant d’entrer dans le temple, tous les visiteurs doivent se purifier en se servant de cette eau.

Quel plaisir immense de profiter de ce magnifique édifice pratiquement seule …sans aucun touriste …Je me sens comblée mais égoïste !!!

Je descend et remonte les centaines de marches avec enthousiasme car en plus la météo est de mon coté …ce qui malheureusement ne durera pas…

Effectivement l’après midi j’avais prévu de visiter le temple de Batuan mais avant même d’arriver nous sommes confrontés à une pluie équatoriale comme nous ne pouvons pas l’imaginer en Europe …

Comble de chance le temple est fermé pour rénovation …donc on s’est fait doucher pour rien ….J’en suis réduite à me contenter d’une photo de la porte d’entrée et de m’organiser pour visiter cet endroit lors d’un prochain voyage …

Publié le 30 décembre 2020, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :