Indonésie 2020 : Nggela et Wologai incontournables …..

Mes 2 camarades sentent que la journée va être dure car ils ne sont pas souriants pendant le petit déjeuner de notre sympathique homestay….

Effectivement la route de Moni à Nggela est loin d’être une autoroute et tient plutôt de la piste défoncée dont l’état s’est encore aggravée compte tenu des pluies diluviennes qui s’abattent sur nous de manière quotidienne…

On s’arrête dans un village sympa qui s’appelle Wolojita …Wolo veut dire colline en dialecte Lio. Bram est Lio ce qui me permet d’avoir des informations intéressantes concernant sa tribu…

La première tisserande réalise un sarong pour homme …beaucoup plus simple avec seulement des rayures …

Ensuite on fait la connaissance d’une charmante dame qui possède un sarong très figuratif avec des bateaux , des fleurs et des oiseaux . Elle a les dents toutes noires ce qui ici est un signe de beauté …l’opération étant réalisée avec des extraits de plantes. En tout voir Bram essayer le sarong la fait bien rigoler !!!

Notre passage amuse bien les enfants dans un village juste avant d’arriver à Nggela …il existe également de belles maisons traditionnelles Lio dans ce village …

Puis on arrive à Nggela où on rencontre assez rapidement un groupe de tisserandes et là clairement il n’y a pas photo ou plutôt photos avec mon petit appareil de rien du tout Sony car je n’ai plus rien d’autre !!!

Mais question beauté des tissus il est clair qu’elles sont au dessus du lot.

On a droit au début à un défilé des tissages neufs …puis on termine par les anciens et là chapeau bas …je repars avec le Lawopundi …mon compte en banque est dans le rouge mais on ne vit qu’une fois !!!

Retour vers Moni puis route vers Ende avec des paysages verdoyants et de nombreuses cascades …normal !!! Il pleut tous les jours…

Sur la route vers Ende comme le temps est plutôt clément : une brève éclaircie entre 2 averses équatoriales, on s’arrête au village de Wologai.

Le village de Wologai, vieux de 800 ans, c’est l’un des villages traditionnels Lio le mieux conservé.

Les maisons sont bien entretenues, construites dans le style architectural traditionnel Lio et faites de bambou et de fibre de palmier. Même si les maisons sont hautement inflammables, la cuisine est toujours située à l’intérieur de la maison. Le village a été incendié plusieurs fois et a dû être reconstruit à nouveau.

Lors de notre entrée dans le village, nous sommes accueillis par un arbre géant à l’entrée. Au centre du village, il y a une zone rituelle. Il est interdit aux visiteurs d’entrer dans cette zone car si nous y pénétrions notre âme serait piégée dans le village pour toujours…Donc à éviter.

Dans la maison principale de cérémonie, plusieurs objets sacrés sont stockés, dont un tambour. Selon l’histoire, l’instrument est fait de peau humaine. Le tambour n’est utilisé que lors de cérémonies importantes et les musiciens jouent avec une sorte d’herbe spéciale. Les visiteurs ne sont pas non plus autorisés à visiter cette maison mais par contre on peut regarder l’intérieur des maisons non cérémonielles qui sont habitées par les habitants du village de Wologai.

Nous lorsque l’on arrive le village est pratiquement désert à part une maison qui nous invitera pour le café … Bram qui est de la région me raconte une histoire édifiante sur ce village qui s’est passée il n’y a pas plus de 5 ans auparavant … Comme le village brule régulièrement du fait des matériaux utilisés pour les maisons …le fameux tambour revêtu de peau humaine avait disparu…

Donc les villageois ont eu l’idée de le remplacer …ils ont kidnappé une jeune fille de 14 ans qui devait être sacrifiée pour pouvoir remplacer le tambour avec une nouvelle peau pour une meilleure sonorité sans doute …

Heureusement la jeune fille a réussi à s’échapper et a tout raconté dans son village. Les villageois se sont rassemblés et sont partis donner une correction à ceux de Wologai…

Depuis plus de problèmes et d’ailleurs on a été reçus d’une manière charmante pour le café !!!

Toujours à Wologai, la famille qui nous a gentiment invités pour le café nous montre quelques sarongs Lio mais après notre passage à Nggela, ils nous semblent bien quelconques…

Ambiance super sympa pour le café et quelques rizières en terrasses sur la dernière photo !!!

Publié le 20 janvier 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :