Indonésie 2020 : Solo le paradis des batiks

Dans notre petit hotel sympa …ils ont accueilli un nouveau client qui est un ronfleur professionnel et qui sonorise tout notre petit homestay… Impossible de dormir…donc le matin on prend tout notre barda pour essayer de trouver un autre hotel à Solo

Surakarta, de son nom officiel Surakarta Hadiningrat, souvent appelée Solo ou Sala, du nom du village d’origine à l’emplacement duquel elle a été construite (également transcrit Sala), est une ville indonésienne située dans la province de Java central et ayant le statut de kota (ville). Elle comptait plus de 500 000 habitants en 20091. Fondée sur la base d’un simple village en 1745 pour devenir la nouvelle capitale du royaume de Mataram, la ville a vécu au rythme de l’histoire indonésienne. Ville riche en culture visitée par de nombreux touristes, elle est également l’un des centres économiques du pays.

Le village de Solo est devenu capitale du royaume de Mataram à la suite de l’abandon du kraton (palais royal) de Kartasura par le Sunan Pakubowono II en 1745. Ce dernier y fit construire un nouveau kraton, marquant la fondation du royaume de Surakarta.
En 1755, le traité de Giyanti mettait fin à la troisième guerre de Succession javanaise avec le partage du royaume et la création du sultanat de Yogyakarta et de la principauté du Mangkunegaran.

Dans le deuxième moitié du xixe siècle, sous le règne du sultan Pakubuwono X, le royaume connaît une forte croissance économique. En octobre 1945 apparaît dans la ville un mouvement anti-swapraja (anti-monarchie) mené par Tan Malaka. Lors de la révolution nationale indonésienne, la ville est libérée des Hollandais lors d’un raid mené le 7 août 1949 par le lieutenant-colonel Slamet Riyadi dont le nom a été donné par la suite à la plus grande avenue de la ville.

Dans les années 1960, la ville subit les conséquences de la prise de pouvoir de Soeharto. La ville fut également sérieusement endommagé dans les années 1990 à la suite d’émeutes coïncidant avec la chute de Soeharto et la crise économique asiatique.

On en profites pour faire une exploration textile de cette ville.

On commence par visiter House of Danar Hadi qui est une sorte de musée très intéressant car il regroupe à peu près tous les différents thèmes de batik de cette région et des régions voisines. Je n’ai pas le droit de prendre des photos (vous l’avez échappé belle !!!…) à part une petite exposition temporaire ..où j’essaie de vous donner en légende, les noms des différents motifs qui sont aussi variés que magnifiques !!!

Une femme particulièrement habile est en train de dessiner sur un batik un dragon à main levée…je m’attends à des chef d’oeuvre en boutique …à des prix stratosphériques…

Mais je suis très déçue sans y connaitre grand chose …les tissus présentés me semblent d’une qualité très inférieure à ce que j’ai vu en exposition. Du coup je fais des économies substantielles

Nous nous rendons ensuite dans le village de Laweyan visiter une autre boutique …Dès notre arrivée on admire le travail effectué par plusieurs femmes à l’extérieur de la galerie qui font de jolies choses. A l’intérieur les batiks sont vraiment beaux mais les prix sont faramineux …donc aucun moyen de se faire plaisir !!!

Comme on est parti pour s’offrir une overdose on va visiter le village de Kauman qui est certainement l’endroit le plus intéressant que l’on a visité à Solo : de multiples motifs traditionnels, un personnel attentif et accueillant …enfin une exposition des motifs traditionnels avec en grande partie les noms des motifs …bref le bonheur !!!

En plus les prix sont très abordables …du coup je m’offre un motif royal à un prix très abordable !!!

Le lendemain on s’offre une récréation …pour visiter le palais royal à Solo. L’intérieur est très poussiéreux…pas d’éclairage, pas d’explications …ce qui fait que je ne trouve pas grand chose d’intéressant …mais l’avantage est que cela change des batiks …

Marlon que ce soit les batiks ou le palais n’a rien d’intéressant à dire …c’est clair sorti de Alor et un peu de Timor …Il ne connait pas grand chose à ce que l’on visite … Son rôle se réduit à de la traduction et à porter mon sac …Il est clair que ce voyage marque la fin de notre aventure commune !!!

D’autant plus que je me rends compte a postériori et trop tard malheureusement …qu’il me fait visiter un musée mais pas le palais qui était nettement plus intéressant !!!

Quelques photos de l’intérieur de ce « musée » d’une qualité discutable avec une très faible lumière, un appareil photo très malade et une absence d’informations de la part du musée et de Marlon.

Le seul point intéressant est la galerie des ancêtres avec une évolution de la mode des couvre chefs !!!

Après cette visite plutôt décevante …on passe rapidement devant le vrai palais que l’on me présente comme l’arrière du musée …Il vaut mieux en rire …

Comme il reste un peu de temps et que l’on est dimanche …même dans un pays musulman il y a pas mal de choses de fermées …donc pour occuper le temps on va visiter une ancienne usine de sucre qui a été reconvertie en lieu d’exposition …au moins là on peut bénéficier de quelques explications …

Et pour finir la journée en beauté on visite 2 autres galeries de Batik : Gladak Batik Solo et Keprabon Batik Priyayi Solo.

J’ai atteint l’overdose donc je vous épargnerai les photos supplémentaires des motifs de batik…

Publié le 20 février 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :