Indonésie 2021 : Retrouver ma liberté à Bali

Je n’étais pas arrivée depuis 10 minutes à Bali que j’avais déjà informé Marlon que nous allions nous séparer sur le motif tout à fait réel que mon budget ne me permettait pas de continuer ainsi et en plus que je connaissais tellement bien Bali que c’est moi qui aurait pu lui servir de guide.

Pour ne pas faire de drame, j’ai passé sous silence que j’avais fait son travail à Java et qu’il s’était laissé vivre …

Mais comme je suis sympa et que son bateau ne partait que 8 jours plus tard …je lui ai payé 2 nuits de homestay (pas le même que moi) et son billet de bateau …

Du coup ma petite ballade comme d’habitude …pour essayer mon 50mm …le seul objectif qui me reste en état de fonctionnement !!!

Ce n’est pas si mal et de toute manière je n’ai pas le choix …Toujours aussi peu de monde à Bali !!!

Je décide de profiter de ma liberté et de l’absence presque totale de touristes pour retourner à Ubud …je me suis choisi un hotel plutôt luxe avec grande piscine …seul problème …il n’est pas accessible ni en voiture ni en mobylette …je dois donc me transporter mon barda à pied sous la pluie …du coup je suis assez contente de ne pas m’être chargée avec mon gros appareil photo …tant pis pour la qualité des photos…

Bouddha m’attend à l’entrée …ici il est considéré comme une divinité hindouiste car avatar de Vishnou.

Dans ce bel hotel nous ne sommes que 2 clients : Un jeune homme du Kazakstan qui travaille comme prof de maths à Jakarta et moi …

On décide d’aller ensemble visiter le Musée de Puri Lukisan à Ubud…compte tenu de la pluie diluvienne …c’est la moins mauvaise idée que j’ai eu

Après les bouleversements de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle organisation, appelée « Ubud Painters Group », a été créée par des artistes tels que I Gusti Nyoman Lempad sous les auspices de Tjokorda Gde Agung Sukawati et Rudolf Bonnet. Bien qu’il ait eu beaucoup d’adeptes, la fin est venue bientôt. Depuis lors, un besoin pour un musée d’art traditionnel balinais a été ressenti parmi les artistes.

1953
D’abord une autre fondation appelée Yayasan Ratna Wartha a été établie en 1953. Ce Yayasan Ratna Wartha devait remplir le rôle et défendre les idéaux de « Pita Maha ». Dans la même période des plans et des préparatifs ont été faits pour construire un musée de l’art balinais moderne, conçu par Rudolf Bonnet. Avec plusieurs aides financières de différentes sources, le bâtiment pourrait commencer.

1954
Une cérémonie de pose des pierres a été organisée par le Premier ministre de l’époque, Ali Sastroamidjoyo. Le nom du musée était « Puri Lukisan » (palais de la peinture), à partir de ce moment Tjokorda Gde Agung Sukawati est devenu directeur du musée et Bonnet le conservateur du musée. Sans le soutien du gouverneur de l’époque, Sarimin Reksodiharjo, le musée ne pouvait se développer aussi loin qu’aujourd’hui.

1956
Le Musée Puri Lukisan a été officiellement ouvert au public par le ministre de l’Éducation et des Affaires culturelles de l’époque, M. Mohammad Yamin, le 31 janvier 1956.

La collection a commencé par un don de peintures de Rudolf Bonnet. Finalement, d’autres ont dû suivre, qui ont été donnés par différents artistes eux-mêmes et amis qui veulent aider le musée. La fondation du musée fut réalisée en achetant des pièces d’art pour la collection. Grâce à l’accord culturel, le gouvernement néerlandais a soutenu le retour de Bonnet en 1975, appelé à quitter Bali en 1956, pour achever la construction du musée.

Le Musée Puri Lukisan montre avec sa collection (peinture et sculptures sur bois) les développements importants des arts balinais qui est unique et inestimable. Aujourd’hui, dans le cadre des changements rapides dans le monde de l’art, le musée est actif dans l’organisation d’expositions d’artistes locaux.

1978
Cette année, quand Rudolf Bonnet et Tjokorda Gde Agung Sukawati sont morts, une grande cérémonie a été organisée pour les honorer. Leur mémoire se perpétue dans la création de Yayasan Ratna Wartha et du Musée Puri Lukisan, une contribution inoubliable aux arts, au profit de la communauté locale et mondiale.

1982
Un nouveau bâtiment (bâtiment Est) a été ajouté comme salle d’exposition temporaire 

Bref il y a de quoi y passer l’après midi et en plus dans le prix du billet est inclus une collation et des petits gateaux…

Ensuite mission périlleuse : aider mon nouveau copain à choisir des vêtements pour les femmes de sa famille…musulmanes, plantureuses mais très coquettes !

Le lendemain matin mon Kazakh …fait la grasse matinée mais moi je suis réglée pour me lever à l’aube donc je reprends ma liberté pour faire des splendides oiseaux qui chassent dans les rizières …

Ensuite comme il me reste du temps …je retourne voir la Monkey forest qui est partiellement ouverte …sans touristes c’est complètement nouveau pour moi et j’en profite …

Compte tenu des panneaux et d’une expérience récente pas très agréable, je me tiens à distance raisonnable des singes qui ne sont pas forcément mes amis…..

La Monkey Forest d’Ubud est une réserve naturelle située à Ubud (Bali). Elle abrite plus de 600 macaques crabiers (Macaca fascicularis). Cinq groupes de singes différents occupent chacun son propre territoire dans le parc. C’est une attraction très prisée par les touristes à Ubud. La Monkey Forest appartient au village de Padangtegal , où siège son conseil d’administration. La Padangtegal Wenara Wana Fondation gère la Monkey Forest, son but étant de préserver son caractère sacré et de promouvoir les lieux en tant que destination pour les visiteurs.

Les singes évoluent en toute liberté dans le sanctuaire de Pura Dalem Agung Padangtegal . À l’entrée du parc sont affichées des consignes de prudence à l’attention des visiteurs, les réactions de ces animaux étant parfois imprévisibles, y compris lorsqu’on leur tend de la nourriture. De toute manière il vaut mieux ne pas les nourrir et des gardiens veillent au grain…

Belle ballade quand même dans une ambiance de jungle tropicale !!!

Publié le 5 mars 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :