Indonésie 2021 : Belle journée dans le nord de Bali…

Cette semaine, je pousse plus loin ma ballade quotidienne histoire de voir quelque chose de nouveau!! Rien de dangereux sur les plages de Bali …pas de crocodiles comme à Timor …juste des meutes de chiens parfois un peu agressifs …ce qui a conduit certains à les empoisonner …

Le lendemain mon copain Komang me propose de monter jusqu’à Singaraja avec son scooter qui est très confortable …pas de problème je suis partante …d’autant plus que la météo est particulièrement favorable …La saison des pluies s’éloigne peu à peu !!!

On s’arrête à Bedugul pour retourner visiter un de mes temples préféré le Purz Unlun Danu Beratan qui est construit à proximité du lac. Il y a pas mal de visiteurs locaux qui effectuent un pélerinage sur les temples de la région.

Pura Ulun Danu Beratan, ou Pura Bratan, est un important temple hindou Shivaïte à Bali, en Indonésie. Le complexe du temple se trouve sur les rives du lac Bratan, dans les montagnes près de Bedugul. L’eau du lac dessert toute la région dans la zone de déversement : en aval, il existe de nombreux temples d’eau plus petits qui sont spécifiques à chaque association d’irrigation (subak)

À Bali, les temples hindous sont connus sous le nom de pura, conçus comme des lieux de culte en plein air dans des enceintes murées. Les murs de l’enceinte sont munis d’une série de portails décorées de façon complexe, sans portes pour que le fidèle puisse entrer.

La conception et le plan de la pura sacrée suivent une disposition carrée. Un temple caractéristique est aménagé selon les anciens textes lontaras (en), avec trois cours séparées par des murets percés de portes ornées. La cour extérieure est réservée aux activités séculières, les pavillons servant aux réunions, au repos des artistes et des musiciens lors des festivals. Des stands de nourriture y sont installés pendant les festivals. La cour centrale est une zone de transition entre la partie humaine et la partie divine ; c’est l’endroit où sont préparées les offrandes et où sont entreposés les objets du temple. La cour intérieure est le site des sanctuaires et des cérémonies religieuses.

Les prêtes locaux sont habillés de blanc …le plus âgé a une barbe impressionnante.

Les sanctuaires sont connus sous le nom de merus : ce sont des structures carrées avec des bases en briques et de multiples toits de chaume de style pagode. Le nombre de toits reflète le statut de la divinité, et est toujours un nombre impair…Le temple le plus sacré comporte 11 étages . Pura Ulun Danu Beratan est l’un des neuf temples « Kahyangan Jagat » de Bali. Le complexe de temples comprend cinq sanctuaires différents dédiés à d’autres dieux hindous.

Construit en 1633, le temple est utilisé pour les offrandes et les cérémonies dédiées à la déesse balinaise de l’eau, du lac et de la rivière Dewi Danu, en raison de l’importance du lac Bratan comme principale source d’irrigation dans le centre de Bali. Le meru pelinggih, de 11 étages, du complexe est dédié à Shiva et à sa compagne Parvati. La statue de Bouddha est également présente dans ce temple. Ce temple est également appelé temple de Bali sur le lac car il semble flotter lorsque la rivière Bratan monte.

Ce magnifique sanctuaire comporte quand même des éléments très kitsch de décoration …

Histoire de changer un peu des temples notre prochaine étape est la cascade de Gigit

Etape populaire entre Singaraja et Denpasar, la cascade de Gigit est considérée comme l’une des plus belles de l’île. Facilement accessibles depuis la route, les chutes ont une chute de 40 mètres dans une piscine pittoresque où les visiteurs peuvent nager. Il y a en fait trois chutes dans la région, les autres étant des chutes jumelles plus petites. Comme il a plu la veille la descente est une joyeuse glissade que j’effectue heureusement sans tomber !!!

Notre dernière étape avant le retour est le temple de Beiji dont l’architecture est vrailment caractéristique et très différente de celle des temples du sud de Bali…

Malheureusement lorsque l’on arrive le temple est fermé …à cause du Corona nous dit on … Heureusement je découvre un sentier qui permet de faire le tour et de prendre quelques photos de ce superbe bâtiment !!!

Le temple de Pura Beji est un grand et beau complexe de temples dans le village de Sangsit dans le nord de Bali, datant du 15ème siècle, pendant la période du royaume de Majapahit de Java. Le temple est vénéré par les paysans du village et est unique à Bali, en ce qu’il sert aussi de « pura puseh » ou temple central du village.

Les structures et les murs usés dans le complexe du temple contrastent avec les pelouses vertes très soignées et les jardins tropicaux. Les bases des sanctuaires et les murs de grès blanc sont recouverts de rangées de sculptures, inspirées par les grandes épopées hindoues avec un mélange de fables et de légendes, comme les serpents, les démons menaçants et les gardiens. Les escaliers en pierre et les portes du temple de Pura Beji disposent également de statues intactes.

Histoire du Temple Pura Beji
Le Temple Pura Beji date du XVe siècle, à l’époque de l’arrivée des Brahmanes à Bali depuis le royaume hindou majapahit de Java. À cette époque, le village de Sangsit était connu sous le nom de Beji. Le temple Pura Beji a été construit sous le règne de Pasek Sakti Batu Lepang au nord de Bali. L’architecte et le responsable (pengempon) de Pura Beji était Truna Pesaren.

Le mot Beji a la même vertu que l’étang du temple balinais, présent au Pura Tirta Empul. Ceci associe Pura Beji à la purification par l’eau bénite. En fait, un ancien étang prétendument alimenté par un ancien puits a été découvert sur le côté est du temple Pura Beji. En raison de son association avec une source d’eau, les agriculteurs autour du village de Sangsit vénérent Pura Beji comme « pura subak », subak est un terme pour le système d’irrigation rizicole balinais qui a été introduit en 1074 pendant le règne de Marakata.

Le temple Pura Beji est construit dans le style typique du nord de Bali. Les bases des sanctuaires et les murs de grès blanc qui entourent le temple sont recouverts de sculptures en forme de feuillage, par exemple des motifs de vigne ou des figures de fleurs, une caractéristique que l’on ne trouve qu’au nord de Bali. Des traces de couleurs ont été découvertes dans ces sculptures, qui indiquent que le temple a été peint. Des statues intactes de démons et de nagas gardiens inspirées des épopées hindoues ornent les escaliers de pierre et les murs.

En tout cas il s’agit d’un des plus beaux temples qu’il m’a été donné de voir à Bali …mon seul regret est qu’il était fermé et que j’ai du le visiter à la sauvette !!!

Publié le 7 avril 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Magnifique ! Une belle journée que tu nous fais partager, merci Martine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :