Indonésie 2021 : Nggela et Jopu à Flores

Nous partons en direction de Nggela …La route défoncée d’habitude est presque carrossable au début …elle devient après quelques kilomètres complètement impraticable du fait des pluies diluviennes reçues les jours précédents ..

Cela n’empêche que les paysages sont absolument magnifiques surtout lorsque l’on s’approche de la côte..

Pour les derniers kilomètres la vitesse de Bram tombe en dessous des 10km /heure …on se traine lamentablement jusqu’à Nggela où nous attend un magnifique sarong …

Je suis très intéressée par cette communauté car j’avais entendu à quel point la culture traditionnelle était forte; que leurs cérémonies encore pratiquées étaient solennelles et sacrées. 

Une histoire que j’ai entendue m’a fascinée. Il s’agissait d’une danse qui invitait à la pluie et qui n’était exécutée qu’un jour précis. Cette danse s’appelle Mure et est exécutée au centre du village par des femmes portant des tissus perlés appelés lawo butu. Pour la communauté de Nggela, ce textile est le plus sacré des tissus, car lors de son utilisation lors de cette cérémonie, il a le pouvoir d’évoquer la pluie et la fertilité agricole pour la communauté.

Mon rêve serait de pouvoir photographier ce tissu sacré mais cela sera pour une autre fois : en effet ce tissu ne peut être sorti de son coffre qu’après le sacrifice d’un animal dans le cadre d’un rituel très important.

Nous sommes accueillis par la tante de Bram qui appartient à la famille royale de Nggela et qui est une tisserande hors pair . Elle porte successivement un magnifique sarong motif lawo Kelimara qui est un classique de la région de Nggela et le deuxième qui à mon avis est encore plus beau est fait selon le motif lawo luka.

Il existe de nombreux modèles de sarong fabriqués à Nggela, et ils se différencient à la fois par les motifs utilisés et par la disposition de ces motifs. Les modèles lawo luka, lawo kapa et lawo Kelimara sont les plus connus. Lawo signifie sarong. Le Lawo luka se caractérise par un champ central inspiré du modèle dominant des tissus traditionnels à double ikat patola de la communauté en provenance d’Inde. Kapa signifie bateau et le motif central du design lawo kapa représente clairement un voilier. 

Alors que traditionnellement tous les textiles étaient fabriqués avec des colorants naturels, au cours des deux dernières décennies, la plupart des tisserands se sont tournés vers l’utilisation de colorants synthétiques car le processus est plus facile et plus rapide. 

Compte tenu du fait qu’il n’y a rien à espérer sur le sarong cérémonial Lawo Butu …on décide d’aller faire un tour dans le village traditionnel …

Les villages traditionnels s’organisent autour d’une place, le Kanga.

Au milieu, une pierre (Tubu musu) symbolise l’unité et le lien avec la terre et le ciel. Cette pierre est ici en forme de bateau …

On y trouve aussi les tombes des ancêtres et des chefs. Je considère que la maison la plus haute est celle du Rajah…c’est ici que doit partir la cérémonie …à vérifier si je suis encore là en juillet !!!

Bien protégé à l’ombre d’un grand arbre un groupe de femmes s’activent pour préparer une mixture à base d’oignons et de piment …je crois comprendre que c’est pour un malade …à mon avis il risque plus de mourir du médicament que du virus …

Nous retournons voir la tante de Bram qui nous fait une démonstration de tissage … Il y a une petite guérite sur le coté de la maison qui sert au Rajah pour recevoir ses sujets en audience …

En repartant on remarque un groupe de femmes très enjouées …elles préparent le repas pour un mariage … Elles tamisent le riz pour enlever les petits cailloux qui auraient pu s’y glisser.

Le cochon lui n’est pas à la fête car sans aucun doute il constitue le plat de résistance …

On continue de remonter vers Moni mais compte tenu de notre vitesse excessive nous arrivons à Jopu Rangase … à la tombée de la nuit …voilà qui ne va pas arranger mes photos en intérieur sachant qu’il n ‘y a pas d’électricité dans les maisons traditionnelles …

Sa propriétaire Mama Maria que je connais depuis longtemps me fait les honneurs de la visite … Comme elle a une portée de chiots Bram qui a peur des chiens quels qu’ils soient , reste dans la voiture ..

Sur la première photo …la valise en hauteur contient les os de l’ancêtre …

D’un coté de la porte à gauche sont sculptés des seines de femmes mariée et nubile …de l’autre coté à droite 2 penis ..en haut, le pénis d’un homme mur et en en dessous le pénis d’un jeune homme …ces symboles soulignent l’importance de la fertilité pour la communauté.

bbbb

Voilà une de mes journées les plus fructueuses en termes d’information même si elle s’est effectuée à la vitesse d’un escargot …

Publié le 17 mai 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :