Indonésie 2021 : excursion à Wolo Topo

Bram a aperçu des textiles intéressants dans une boutique à Ende où on va faire un tour …Il existe le fameux sarong avec les églises avec lequel j’ai un différent avec mon chauffeur … Il pense qu’il s’agit d’un motif ancien et moi je suis convaincue qu’il s’agit d’un nouveau motif …

La vendeuse est tellement désagréable que l’on ne peut pas en tirer un mot…

Elle ne connait pas le nom des motifs …le seul renseignement que l »on peut en tirer est que ce sarong vient de Jopu…cela tombe bien mon amie Mama Maria va pouvoir me renseigner !!!

On prend la route pour aller à Wolotopo …sur la route arrêt pour admirer une superbe plage de sable noir …

Nous arrivons à Wolo Topo …la structure est un peu différente pas de nombreuses maisons cérémonielles mais 2 grandes maisons royales en haut du village …

Wolotopo, un village assez grand et animé construit sur une colline assez raide, vaut bien une visite pour rencontrer le peuple Lionais dans son mode de vie passé et présent.

Les gens là-bas adhèrent toujours fermement à leur adat et gardent leurs maisons de cérémonie traditionnelles en bon état. Ces maisons ne sont pas seulement une relique de l’histoire mais sont également toujours habitées par plusieurs familles. En vous promenant dans le village, vous aurez une idée des activités quotidiennes locales – surtout le tissage ikat, qui est pratiqué par presque tous les ménages – et l’interaction des croyances adat et chrétiennes, exprimées dans le mélange de tombes traditionnelles et catholiques.

Effectivement les ikats sont superbes et avec des motifs différents de ce que nous avons déjà vu !!!

Nous nous dirigeons maintenant vers les 2 grandes maisons qui ont parait plus de 700 ans !!!… Celle de droite Sao Ria est réservée pour des rituels : nous ne pouvons pas la visiter …par contre pas de soucis pour celle de gauche : Sao Ata Laki.

La sao ria, la «grande maison», fonctionne comme un bureau pour les questions adat. Il est toujours habité par la ria bewa – décideur et autorité légale du village – et sa famille. Le sao ata laki s’élève du sol sur des piliers rocheux. Il est habité par six familles dont deux mosalaki. Plein de symbolisme,le sao ata laki est le reflet du corps féminin. Sa fonction de maison communale et de lieu de rassemblement s’exprime dans les reliefs de tambour et gong à la porte d’entrée; ces instruments fonctionnent pour appeler les gens à se rassembler.

Juste à côté du sao ata laki, le sao su’e est le lieu des principaux rituels et cérémonies communautaires. À l’intérieur de cette maison, il y a une défense d’éléphant entourée de rochers ronds. C’est un endroit que les gens visitent après avoir fait de mauvais rêves. Ils apportent une pierre, la posent à côté de la défense et prient pour que les mauvais rêves ne se matérialisent pas.le sao su’e est le lieu des grands rituels et cérémonies communautaires.

Ici l’emblème des ancêtres et du Rajah est le dragon…

À l’intérieur de cette maison, il y a une défense d’éléphant entourée de rochers ronds. C’est un endroit que les gens visitent après avoir fait de mauvais rêves. Ils apportent une pierre, la posent à côté de la défense et prient pour que les mauvais rêves ne se matérialisent pas.le sao su’e est le lieu des grands rituels et cérémonies communautaires. À l’intérieur de cette maison, il y a une défense d’éléphant entourée de rochers ronds. C’est un endroit que les gens visitent après avoir fait de mauvais rêves. Ils apportent une pierre, la posent à côté de la défense et prient pour que les mauvais rêves ne se matérialisent pas. J’ai vu les rochers ronds mais pas la défense d’éléphant …heureusement je ne fais pas de cauchemars !!!

Egalement dans cette maison, il y a plusieurs foyers …Celui de gauche pour cuire le riz et les légumes …celui de droite pour cuire la viande

La place des ancêtres est au fond de la maison à proximité des gongs. Il existe également plus près de l’entrée 2 autres foyers pour préparer les repas pour l’assistance…

Au centre de la maison il existe un pilier avec une sculpture en forme conique qui indique le coeur de la maison …

Nous grimpos jusqu’à une petite maison en surplomb qui abrite la momie du rajah qui elle aussi a 700 ans …le cercueil est entouré d’un très beau foulard dont j’achète une reproduction …

Le keda kanga de Wolotopo – un petit bâtiment en bois utilisé pour stocker les os ancestraux – est situé dans une position élevée au sommet du village. Il comporte quelques symboles Lionese proéminents: sculpté sur son pilier central, vous pouvez voir un cheval et un bateau; et aux quatre coins du keda kanga est suspendu le seko en bois bleu, une représentation de fruits qui symbolise l’abondance et la satisfaction. On peut jeter un œil à l’intérieur du keda kanga pour apercevoir le bhaku, une boîte en bois sculptée contenant des restes ancestraux entourée du fameux foulard.

Petite présentation de textiles typiques de Wolo Topo aux quels je ne résiste pas longtemps …

Après ces rencontres on ne peut plus sympathiques nous repartons vers Ende avec une petite halte sur une plage de galets magnifique …

Publié le 29 mai 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :