Indonésie 2021 : Lombok Bori et Londa Sulawesi

Quelques beaux paysages de rizières pour bien débuter la journée …

On continue notre route vers Lombok Parinding un site très ancien …Ce site fut occupé en premier par Tomangli , Bongga Tonapo et le fils de Datu Banua. Ils construisirent des fermes et vécurent ici . Tomangli eu 8 enfants et maintenant ces enfants en sont à la 7ème génération …ces tombes ont donc approximativement 700 ans !!!

Dabs cette grotte on constate également un entassement de cercueils et d’ossements …

Je repère quelques cercueils ornés d’une tête de cochon pour ces dames …pas beaucoup de buffles par contre !!!

Mais tius les cercueils ou ce qui en reste est finement sculpté…

Les grottes possèdent des stalactites toujours vivantes, ce qui fait que nous recevons régulièrement des gouttes d’eau sur la tête … voilà qui ne doit pas arranger la conservation des cercueils …

On quitte cet endroit pour revenir vers Rantepao …la capitale du nord du pays Toraja …

Le lendemain matin on monte (en mobylette …) à un point de vue situé au sommet de la montagne derrière mon homestay.. pour découvrir le paysage et la mer de nuages …

La mer est un peu clairsemée mais le point de vue est splendide…

Nous retournons vers la ville car je souhaite trouver un livre sur la signification des motifs traditionnels sur les maisons Toraja

On écume tous les magasins de textiles et les librairies ..mais on ne trouve absolument rien !!!

Dans le dernier magasin … on trouve un livre avec un certain nombre de motifs mais pas tous …il y en a presque 100..par contre il y a toutes les races de buffles …

On finit par emprunter le livre à la bibliothèque municipale pour le photocopier …

Le temps que les photocopies se fassent ..ici ce n’est pas le dernier modèle du photocopieur Canon …on va visiter le musée de la ville de Rantepao où il y a des photos intéressantes …

Quelques objets et informations au niveau des ornements portés par les femmes …

Dernière visite de la journée à Londa où les cercueils sont suspendus sur des échafaudages on ne peut plus fragiles …

Lorsqu’un être cher meurt, son corps est souvent gardé dans la maison familiale pendant des mois, parfois des années, avant d’être enterré dans des tombes creusées sur les parois des grottes ou accroché à l’extérieur sur des falaises. Les cadavres sont enlevés périodiquement pour effectuer la cérémonie de Ma’nene, où les cadavres sont nettoyés, réparés et exposés dans le village avant d’être réenterrés avec des choses dont ils auront besoin dans l’au-delà : des vêtements, des cigarettes et de l’argent.

La cérémonie funéraire elle-même, connue sous le nom de Rambu Solo, est une affaire de plusieurs jours remplie de deuil, de danse traditionnelle, de combats de coqs et de sacrifice rituel d’animaux, suivie d’une grande fête. Plus le statut social du défunt est élevé, plus la cérémonie est extravagante et longue.

Ici il y a un joyeux mélange avec des modèles récents enveloppés dans des emballages plastiques pour les protéger des ruissellements des stalactites..

Ici les effigies sont protégées la nuit par des volets roulants car il y a eu déjà 6 fois des vols pour les revendre à des collectionneurs !!!

Après cette intéressante visite on va voir une amie d’Immanuel qui tient un magasin de textiles avec quelques pièces anciennes …

Encore une journée pleine d’enseignements !!!

Publié le 8 août 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :