Indonésie 2021 : derniers jours à Pontianak Kalimantan ouest

Sur la route du retour vers Pontianak …on s’arrête quand même pour faire quelques photos d’une plantation de palmiers à huile.

Cette partie de la plantation n’est pas entretenue car les palmiers sont trop vieux et ne donne plus assez de fuits pour que cette activité soit rentable …

On a donc détruit plus loin de la route une autre partie de la forêt primaire et de ce fait la forêt vierge et les animaux qui y habitent comme les orangs outang sont également repoussés dans une portion de forêt primaire qui se réduit comme une peau de chagrin…

La dernière photo montre un camion chargé avec ces fruits qui sont utilisés pour obtenir l’huile de palme …

Petit arrêt sur une hauteur qui permet d’admirer une étendue de forêt sans palmiers …

Nous arrivons à Pontianak et notre première visite est pour la maison longue de Pontianak qui n’offre aucun intérêt car elle est neuve et occupée en principe par des boutiques !!!

En plus du fait du lockdown tout est fermé…

Par contre le musée de Pontianak est nettement plus intéressant …il est fermé en principe mais on me donne une permission VIP pour visiter les salles et j’en profite !!!

Marriage Dayak :

Le marriage Dayak respecte le système de l’exogamie c’est à dire qu’un homme n’a pas le droit de se marier avec une femme avec qui il a des relations familiales. Si cette loi n’est pas respectée le couple sera soumis à des amendes coutumières qui pourront prendre la forme de jarres, gongs ou tout autres objets de valeur qui seront remis au chef de l’organisation locale coutumière.

Avant la cérémonie du marriage, la première étape est la proposition de mariage : a ce moment le candidat doit apporter sous forme de dot et sur un plateau un nombre considérable d’objet de valeur …jarres, gongs tawak tawak, perles, joyaux, vêtements un équipement de chasse et de défense et une grande quantité de nourriture …

La famille et les villageois assistent au mariage qui est animé par de la musique traditionnelle et des danses. Les anciens éparpillent du riz safranés et donne des conseils au jeune couple et des prières afin que Dieu les bénisse.

Au moment crucial de la cérémonie le jeune couple sont assis cote à cote sous un dais.

Le dais de mariage est décoré avec des sculptures Karawit dont la couleur et le placement ont une signification spécifique …

-Les calaos symbolisent des humains qui s’aiment …

-Un homme (Jung) symbolise la foi en Dieu (Samputo) qui gouverne chaque chose …

-Le dragon symbolise une approche de la société au travers du respect de la nature

-Les fines lignes (Panggar) en périphérie symbolisent une vie dynamique

-La couleur noire symbolise le vieux bois de fer

-La couleur jaune (Panggar)symbolise le succès dans la vie de l’au delà

-Les motifs qui relient les principaux motifs comme les calaos, dragons…racontent les relations qui existent avec la cérémonie de mariage qui est en train de se tenir…

De plus il y a un certain nombre d’éléments utilisés pour cette cérémonie :

-4 bracelets qui signifient l’unité de 2 personnes dans une même coutume

-des réchauds en terre cuite qui symbolisent leur vie indépendante des autres

-un bouclier, une épée, une lance et douze plumes ruwai qui symbolise le devoir d’un homme de protéger sa famille et d’agir avec maturité

-une coiffe, un fourreau d’épée pour symboliser une femme qui est prête à aider son mari à gagner une bonne vie pour elle et ses enfants

Naissance chez les Dayaks

Une femme Dayaks doit obéir à certaines règles pendant qu’elle attend la naissance de son enfant …Les taboos après la naissance de l’enfant durent 7 jours…La femme ne doit pas quitter la maison et le bébé pour éviter qu’il soit sujet à une faiblesse mentale ou une douleur.

Pour les Dayaks Kayanatn, on ne peut nommer un bébé qu’après qu’il soit âgé d’au moins 7 jours. Cette cérémonie d’appelle Batalah et le bébé à qui on doit donner un nom s’appelle Bula. Le maitre de cérémonie qui est aussi la personne âgée la plus expérimentée prépare la chaux et les noix de bétel avec 7 jeunes noix ainsi que les instruments nécessaires à la cérémonie. Les 7 noix de bétel sont les noms donnés. Elles sont découpées une par une avec un couteau. La première est coupée en 2 et les 2 moitiés sont jetées …Si les 2 morceaux se retrouvent face contre terre ou sur le dos …cela signifie que le nom n’est pas bon et il faut le remplacer par un autre nom. On recommence avec la deuxième noix de bétel qui est traitée de manière identique : si on un morceau avec une face vers le bas et l’autre morceau avec la face vers le haut cela signifie que le nom est satisfaisant pour le bébé. On répète l’opération pour les 7 noix de bétel …si aucun nom n’est satisfaisant il faut refaire la cérémonie !!!

La circoncision

La circoncision n’est pas uniquement un rituel mais une étape que l’enfant doit passer pour être adolescent. Compte tenu des bénéfice de la circoncision pour la santé de nombreux Dayaks la pratique notamment les Kayanatn.

Chez les Kayanatn les garçons entre 12 à 15 ans doivent subir cette opération…en mettant l’emphase sur leur passage à l’adolescence. Les outils nécessaires sont une pince, un couteau, un gong, une assiette et un bol. 7 jours après la circoncision le garçon n’a pas le dtoit de manger de la viande de daim, de tortue et de grenouilles. Après un jour d’abstinence, le garçon doit se baigner dans la rivière en portant des machettes et des lances afin de signifier qu’il est maintenant prêt à aider ses parents à travailler dans les champs et à chasser.

Le tatouage

Décorer son corps avec des tatouages est surtout pratiqué par les Dayaks Iban et Embaloh à l’ouest de Kalimantan dans la région de Kuapas Hulu.

Les tatouages comportent des valeurs religieuses, de statut social et artistiques …

Les tatouages sont comme une torche de lumière pour s’orienter dans la vie de l’au delà (monde des esprits). Il donne de la puissance au shaman, il protège des mauvais esprits, il est le symbole d’un statut social ou d’un talent possédé par cette personne par exemple un chef de tribu.

Les tattoos sont également censés embellir le corps de ceux qui les portent . Comme ils possèdent une valeur magique ils ne peuvent être réalisés que par certaines personnes par exemple un ancien qui maitrise la signification des motifs des tatouages. Le tatoueur est également supposé avoir des pouvoirs et une connaissance supérieure …

Les funérailles

Les funérailles utilisent un certain équipement qui sont utilisés pendant plusieurs minutes pour convier les villageois à la cérémonie. Des bols er des jarres sont utilisées pour stocker le riz car un repas complet est offert à ceux qui assistent à la cérémonie. Plusieurs types de tombes sont utilisées par les Dayaks : enterrés dans le sol, enterrés dans les arbres pour les bébés qui sont considérés comme sacrés et dont le corps ne doit pas toucher le sol (similaire aux coutumes des Toraja de Sulawesi visités précédemment ), une hutte en bois de fer où on mettra les os à partir du moment où le décédé est mort il y a 1000 jours, dans un caveau où le corps sera préalablement mis dans un cercueil.

Sandung house

Sandung house est une petite maison construite en bois de fer pour conserver les cendres ou les os du décédé. Elle est décorée avec des sculptures de Calao qui est considéré comme le maitre de la nature. Il y a des maisons qui comporte jusqu’à 4 mats ce qui reflète le statut social du mort et le savoir faire de la famille …La tradition de conserver les cendres et les os du mort après mille jours est appelé le second enterrement.

Nous passons ensuite dans une salle plus orientée vers des objets décoratifs comme les boucliers et les costumes …

Les costumes

Les vêtements ont dépassé la fonction de protection du corps par rapport à son environnement pour devenir un moyen d’embellissement lié au statut social et aux types de cérémonies

Les costumes tels que ceux présentés sont utilisés pour les marriages, circoncision, gawai (fêtes )ou autres cérémonies religieuses…

Les vêtements traditionnels Dayaks sont réalisés en écorce de Kapuak , les perles sont en pierres ou sont des coquillages ..les les motifs représentent des humains (mantuari), des animaux, des plantes et la forme d’objets de la nature comme le soleil et la lune en tant qu’expressions du culte des esprits ancestraux créateurs de l’univers …

L’équipement de combat

Ils sont utilisés par les Dayaks pour se défendre des attaques enemies. Les matériaux utilisés sont issus de l’environnement naturel comme l’écorce du Kapuak. Ces vêtements sont peints avec des motifs humains et d’autres destinés à donner de la force à ceux qui les portent.

L’équipement comprend : un bouclier décoré des motifs évoqués précédemment, lance, sarbacane avec des dards empoisonnés qui servent également pour la chasse, épée et fourreau.

Masques et sculptures

Les masques sont utilisés dans des objectifs religieux par les Dayaks. Ils sont réalisés en bois tendre ou dur et on ajoute des cheveux ou des racines…Les masques avec des têtes de fantômes sont utilisés pour des cérémonies de guérison (balenggang). Les masques avec des têtes d’animaux comme une tête de cochon ou singe sont utilisés pour des cérémonies liées à l’agriculture pour protéger les récoltes …

Les masques sont utilisés pour les cérémonies Naik Dango pour les danses buto : humains, animaux et fantômes, pour les rituels de funérailles (bukong cérémonies), pour les danses liées à la circoncision.

Les sculptures sont également réalisées dans un but religieux !!! Elles sont utilisées dans le cadre du culte des ancêtres et comme moyen de communication entre les humains et les esprits. Ces statues sont des manifestations de pouvoir, de force, de loyauté, de virility et de fertilité. La forme de ces statues est influencé par l’usage …dans le cas de la fertilité par exemple, l’accent sera mis sur les parties génitales …

Les statues sont placées dans des endroits sacrés en relation avec leur usage : les tombes, l’entrée du village, la porte d’entrée de la maison, au quatre coins du champ , l’escalier de la grange ou de la maison…

La présence de ces statues protège de l’influence des mauvais esprits !

Panyugu

Panyugu est un endroit où sont menées les cérémonies et les rituels magiques sous formes de mantras appelées nyangahatn. Le rituel a pour but de demander aux esprits des ancêtres la protection et la force pour les gens du village. Les rituels Panyugu sont nécessaires lorsque l’on ouvre un nouveau champ pour l’agriculture ou pendant que l’on conduit la cérémonie naik dango afin qu’elle ne rencontre aucun obstacle pendant sa réalisation car les Dayaks croient que les esprits sont plus puissants que les humains.

Guérison shamanique

Les cérémonies de guérisons chez les Dayaks sont réalisées par les shamans du village appelés Balian, les cérémonies étant nommées Balenggang. Ces cérémonies sont censées soigner les problèmes physiques mais également les désordres mentaux des patients. Le shaman n’est pas seulement l’intermédiaire entre les humains et le maitre de la nature mais également la représentation du maitre de la nature au travers de son comportement rituel. L’équipement du shaman comprend un manuscrit, un masque, une coupe de vin de palme, une boite de médecines, des instruments de musique, des offrandes …La cérémonie commence par des incantations rythmés par le gong et les tambours. Le shaman danse pour communiquer avec les esprits pour connaitre les causes de la maladie et quels ingrédients peuvent être utilisés pour la soigner.

Ambinan

Le ambinan est un porte bébé …il est particulièrement utile pour les femmes Dayaks lorsqu’elle vont travailler aux champs où elles sont obligées de se déplacer d’un endroit à un autre …

Les Ambinan sont fabriqués en bois et en écorce pour la sangle. Il est décoré avec des perles en pierre ou des coquillages ou des os d’animaux, avec des motifs représentant des humains qui font référence aux esprits des ancêtres. Les motifs sont choisis pour protéger le bébé des mauvais esprits qui pourraient lui apporter des maladies ou le perturber. Ces porte bébé sont encore utilisés dans les zones rurales.

Et nous terminons cette visite sur une vitrine consacrée au tissage…

Pour une fois un musée intéressant avec des explications …en anglais !!!

Publié le 26 septembre 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :