Indonésie 2021 : Kaliuda au pays des inggis Sumba

Un inggi est une couverture d’homme de Mangili, un ancien domaine autonome sur la côte sud-est de Sumba Est.

Orné d’ikat-chaîne, il est de taille et de disposition générale similaires au hinggi mieux connu qui est produit dans les régions du centre-est de Kambera et Rindi.
Cependant, les inggi sont différents : ils ont des dispositions, des couleurs et des motifs distinctifs.
Bien qu’il y ait des exceptions, la plupart sont facilement identifiables par leurs bandes latérales alternées rouge profond et noir foncé, chacune décorée de rangées de petits motifs répétitifs tels que cavaliers à cheval, guerriers, danseurs, lions, coqs, poissons et crustacés. Les motifs sont principalement blancs, posés sur un sol rouge ou noir. Le Inggi n’en a que rarement fini avec un kabakil… c’est à dire une finition tissée en haut et en bas du textile.

Tout comme le hinggi, ils sont toujours tissés comme une paire, un destiné à agir comme un emballage de la hanche
l’autre de l’épaule. Dans le passé, les inggi étaient principalement colorés avec seulement deux
teintures naturelles, indigo et morinda. Contrairement à certains hinggi, ils n’ont jamais été sur-teints avec du jaune.

Les gens de Mangili sont divisés en groupes de parenté patrilineal appelés kabisu, qui sont exogames. Comme déjà mentionné, Mangili est actuellement contrôlé par quatre clans dominants
– le Maru, le Watu Bulu, le Matolangu et le Wanggi Rara, ce dernier étant l’un des
clans autochtones, les trois autres étant arrivés plus tard. 

Ces quatre clans sont connus sous le nom de mangu tanangu ou seigneurs de la terre .
Un clan supplémentaire, le Kanatangu, est arrivé plus tard, mais a été l’origine de la lignée des Rajas. Ces clans sont divisés en maisons ou uma .

Comme ailleurs dans l’Est de Sumba, le peuple de Mangili est strictement divisé par caste. Dans le village de Kaliuda, par exemple, environ 60% de la population sont ata ou esclaves, 10% sont tau kabisu ou roturiers et 30% sont le maramba ou la noblesse…

En attendant on peut admirer les merveilleuses couleurs des échevaux de coton teints de Kaliuda …surtout le rouge  !!!

Un type qui semble être le chef du village donc appartenant à la caste supérieure nous propose de nous piloter dans le village …Super !!!

Tous les inggis présentent la même structure avec des bandes alternées rouge et noires et des motifs de taille réduite..

Certaines régions, comme les régions côtières du centre et du sud, produisent des tissus aux contrastes élevés entre les motifs indigo profonds, bleu-noir et les motifs blancs. La zone côtière méridionale de Kaliuda utilise un rouge éclatant, obtenu par de longues immersions dans la teinture kombu Mangkudu ou Morinda, en utilisant un mordant appelé loba (candlenut; Aleuritas moluccana) pour intensifier la couleur.

Il paraitque la raison pour laquelle la morinda de Mangili est si rouge est à cause de l’écologie – résultat des conditions locales du sol, du paysage et éventuellement dues aux mêmes phénomènes que nous appelons le terroir – la manière dont le terrain d’une région particulière, sol et le climat affecte le goût de son vin.

Il est sur que la qualité de morinda teinture de racines dépendent de l’emplacement de l’arbre – les teinturiers évitent généralement les arbres qui poussent à proximité de la côte ou d’une source d’eau, préférant les arbres qui poussent à des altitudes plus élevées…sève plus concentrée ???

La dernière photo montre un inggi ancien dont la vivacité des couleurs a été un peu atténuée.

Ce n’est pas le cas sur des inggis neufs où le rouge des bandes de couleurs est extrêmement vif…

Certaines tombes ont été décorées avec les motifs des inggis. Le motif central est un mamuli.

Les mamulis sont des ornements en métal précieux des personnes de Sumba , Indonésie .

On les trouve dans la société mégalithique du peuple Sumba occidental, par exemple la société Anakalang . Les ornements mamuli ont une forme qui représente les organes génitaux féminins, symbolisant la femme en tant que donneuse de vie. Les mamulis sont les objets de valeur en métal précieux les plus importants des Sumbanais et sont considérés comme des objets d’héritage qui ont servi dans d’importants rituels d’échange.

Quelques exemples de inggis avec toujours ce merveilleux rouge.

La première photo est un sarong pour les femmes.

Les dernières photos vous montre comment nouer un inggi lorsque l’on est un homme. Un foulard similaire est utilisé comme turban pour la tête.

Quelques inggis anciens …avec des chevaux avec brides chevauchés par des nobles portant des coiffures en kambala aux extrémités dressées
Une des raisons pour lesquelles les chevaux sont le plus souvent représentés sur les tissus Mangili (et Rindi) est
parce que le paysage de la côte est centrale offre un terrain de reproduction idéal pour ces animaux.

En général la densité des chevaux à travers East Sumba variait de 4 à 9 par kilomètre carré après la seconde Guerre mondiale et il y avait 350-550 chevaux pour 1.000 habitants. Cependant, à Rindi-Mangili il y avait plus de 13 chevaux par kilomètre carré et 1450 chevaux par 1000 habitants.
En effet, certaines villageois croient que les âmes sont portées au ciel sur le dos d’un cheval mythique ailé connu sous le nom de njara ninggu rukappang .

Les poulets (manu) sont un motif commun dans tout l’East Sumba, symbolisant le pouvoir protecteur et ancestral. Ils sont importants en augure, car les gens cherchent l’information par leurs entrailles venant des puissances supérieures des ancêtres de Marapu. Les coqs exercent une puissance vigilante, se tiennent au sommet des maisons, des tombes, ou se profilent dans les champs supérieurs de conception des tissus, annonçant l’arrivée de ce encore invisible par les humains.

Un arbre étonnant au milieu du village …cet arbre très vieux a un palmier qui pousse en son centre !!

Plaisir des yeux d’admirer tous ces écheveaux teints en train de sécher au soleil

Quelques jolis sourires des habitants de Kaliuda.

Les tombes de Kaliuda sont moins mégalithiques mais beaucoup colorées que dans les autres villages !!!

Après la récolte, on laisse sécher la racine de morinda pendant plusieurs jours à l’ombre. L’écorce et les petites racines peuvent être traitées entières. L’écorce est pulvérisé dans un mortier de bois avec une petite quantité d’eau, normalement deux femmes travaillent dans à l’unisson pour marteler le mélange. Après avoir martelé la boule de racine écrasée est retiré et soigneusement pressé dans un bol en plastique. La racine écrasée est retournée au mortier et pilé de nouveau. Cela se poursuit jusqu’à ce que la racine ait été pilée et pressée sept fois.

A la toute fin ils recyclent la racine de morinda une dernière fois dans un petit seau d’eau pour en extraire
chaque goutte de teinture.

Une fois que tout le morindin a été extrait de la racine morinda, il est temps d’ajouter le loba riche en aluminium, la feuille en poudre et l’écorce de Symplocos, bien que cela puisse également être ajouté à la racine morinda dans le mortier. Le Loba ne pousse pas dans Mangili et est aujourd’hui obtenu de Sumba Ouest,


Les faisceaux de fils teints en indigo sont immergés dans le bain de teinture morinda et sont pétris et pressé avant d’être laissé à tremper pendant plusieurs jours. Ils sont ensuite sortis pour sécher, après quoi ils sont immergés dans un bain de colorant frais, un processus qui se répète cinq ou six jusqu’à obtenir la profondeur désirée de rouge.

J’ai apporté un livre sur les Hinggis de Sumba qui remporte un gros succès auprès des villageois !!!

Ensuite après toutes ces découvertes un moment de relaxation et de beauté sur la plage …

Publié le 1 novembre 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :