Népal 2021 : de Kagbeni à Charang …de la poussière au menu !!!

Nous voilà arrivés à Kagbeni qui est envahi par des touristes Népalais particulièrement bruyants …c’est la période des festivals et les jeunes en profitent pour monter en moto jusqu’à Lo Manthang car maintenant la route leur permet de rouler jusqu’à la frontière chinoise ce qui est un « must pour les Népalais…une halte à Kagbeni s’impose … Kagbeni est également un carrefour incontournable pour les pèlerins hindous qui se rendent à Muktinath !!!

Bref il y a des gros changements par rapport à mon précédents passages …et ce ne sont pas des changements positifs …

En désespoir de cause …car toutes les guest houses sont complètes …on s’installe dans celle relativement minable où j’avais séjourné en 2009 et pour laquelle aucune maintenance n’a été effectuée depuis lors…

Je réquisitionne la seule chambre possédant des toilettes sommaires et je suis obligée de virer un client népalais qui avait pris l’habitude de les utiliser …trop feignant pour descendre un étage pour utiliser les toilettes communes de la Guest house.

Donc dès le départ une impression très mitigée …heureusement le Dhaulagiri nous accueille le matin sous un soleil radieux !!!

On part de bonne heure dès le matin …aucune raison de nous attarder dans notre guest house miteuse mais où la propriétaire se souvenait de moi …

On traverse Kagbeni qui est un village très intéressant ..

Kagbeni est situé à 2 800 m dans la vallée de Kali Gandaki, porte d’entrée vers le Mustang. Ancien « fort auprès des deux rivières », il n’en reste que quelques ruines au milieu du village, ainsi que des vestiges de son monastère. Longé par la rivière traversant l’Himalaya, il fût une grande route entre le Tibet et l’Inde empruntée par les caravaniers pour le transport du sel, de l’orge et des épices.

Le trek du Haut Mustang qui relie Jomosom à Lo Mantang, ancienne capitale du Royaume de Lo, passe par Kagbeni qui est souvent considéré comme la porte officielle d’entrée dans le Haut Mustang puisqu’il faut avoir obtenu le permis de trekking spécial Mustang pour suivre la gorge de la Kali Gandaki au-delà et atteindre le village de Tangbe après environ trois heures de marche.

Le Tour des Annapurnas, trek le plus populaire au Népal, passe également par Kagbeni : il faut dans ce cas prendre la direction de Muktinath en suivant la gorge de la Jhong Khola.

L’attraction touristique principale est le monastère « Kag Chode Thupten Samphel Ling », qui a été fondé par le maître tibétain Tenpa Gyaltsen de l’école Sakyapa en 1429.

Pleins de bonnes résolutions nous ne nous attardons pas et décidons (plein d’illusions…) de visiter le monastère au retour !!!

Nous partons en marchant presque à reculons pour continuer à admirer la vue sur le Dhaulagiri …éclatant dans le ciel bleu matinal …

Notre objectif es t d’atteindre au moins Chhusang …mais très mauvaise surprise : la piste de trek a été détruite par la construction de la route et rien n’a été fait pour la remplacer …le gouvernement Népalais extrêmement corrompu n’est pas gêné de taxer les touristes occidentaux par un permis de trek de 50 dollars par jour avec un minimum incompressible de 10 jours …alors que rien n’est fait pour rendre le trek intéressant …Vu le tarif c’est CARREMENT DU VOL !!!

Nous sommes donc obligés de marcher sur la route avec la poussière soulevée par les jeeps et les motos qui accélèrent dès qu’ils nous voient !!!

Vers 10h du matin le vent thermique se lève et cela devient carrément irrespirable même avec un masque…

On arrive quand même pour un court moment à trouver un sentier de trek qui permet de s’échapper de la route !!!

Heureusement les paysages environnants sont toujours aussi beaux ce qui permet de me consoler partiellement des mauvaises conditions du voyage.

On arrive finalement à Chhusang par la route dans des nuages de poussière …

Le village est toujours aussi sympa mais malheureusement il est également envahi par une multitude de motards népalais très bruyants …très difficile de trouver un logement …et certains propriétaires nous dissuadent de rester vu l’indiscipline des occupants actuels …

On finit en désespoir de cause par atterrir dans un hôtel où il y a a beaucoup de de Népalais qui hurlent carrément en téléphonant dans le couloir : au niveau sinon pires que les touristes indiens.

Je sors et essaie de leur faire la leçon en dramatisant mon âge et mon état de santé …j’ai de la chance …cela marche à peu près !!!

Conseil de guerre le soir avec mes 2 compagnons …pas question de continuer comme cela !!! On décide de prendre une Jeep jusqu’à Charang pour éviter le gros de la route et de prendre ensuite une route secondaire vers Luri Gompa où on espère qu’il y aura moins de circulation …

Publié le 26 novembre 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Ça me rappelle de bons souvenirs ! Le tour des Annapurnas, réalisé en 2004 (ça nous rajeunit pas 😁) mais malheureusement avec pas mal de brouillard donc de moins belles vues sur ces magnifiques sommets.

    Prends soin de toi!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :