Thaïlande : Chez les Hmong noirs du village Micro Ondes !!!…

Lorsque l’on m’a parlé de ce village pour la première fois …je pensais qu’il y avait une usine de fours micro ondes dans le secteur …en fait pas du tout …il y a seulement 2 immenses antennes téléphone et télévision qui surmontent le village d’où son nom. Il s’agit d’un nouveau village Hmong d’où son nom pas trop traditionnel !!!

Les Hmong est une des tribus du nord de la Thaïlande les plus emblématiques. Fuyant les troubles politiques et la violence que leur a longtemps réservée la dynastie Qing dans leur Chine natale, les Hmong ont entamé une longue migration dès le 18e siècle, qui les mènera au d’abord au Vietnam.

Alors qu’ils aspiraient à mener une vie paisible dans les hauteurs de cette partie du monde, la tribu Hmong sera embarquée dans certains des conflits armés les plus sanglants de l’Histoire. Sollicités par la France et les Etats-Unis en échange de leur protection, ils combattront ainsi les armées vietnamiennes et laotiennes lors des deux guerres d’Indochine.

Après la fin des hostilités, des centaines de milliers de Hmong demanderont l’asile politique en Thaïlande, où ils se grefferont aux « tribus des collines », tandis qu’une minorité trouvera refuge en Occident, principalement dans la ville de Merced en Californie, mais également en Australie, en France, en Guyane française, au Canada et en Argentine…

On arrive dans le village relativement animé car nous sommes en pleine récolte des choux « chinois » qui sont une des spécialités cultivées par les Hmong.

En Thaïlande, où les Hmong ont migré à l’issue de la guerre civile laotienne qui a vu le Pathet Lao étendre sa domination sur le pays à la fin des années 1970, certains ont fui vers des camps de réfugiés à la frontière, d’autres ont élu domicile dans les régions montagneuses, pour devenir une des principales composantes de ce que les Thaïlandais appellent aujourd’hui les « tribus des collines ».

Je profite de l’occasion pour prendre des photos de ce superbe papillon qui s’est posé un instant pour boire juste devant mes pieds.

Les Hmong ne sont pas trop rassurés de me voir arriver car comme beaucoup de Thaïlandais, ils sont persuadés que le covid 19 vient d’Europe et non pas de Chine.

Ils sont particulièrement anxieux de me voir arriver d’autant plus qu’ils ne portent pas particulièrement de masques.

L’histoire des Hmong est particulièrement tumultueuse ….

L’origine des Hmong a été scientifiquement prouvée par une analyse d’ADN mitochondrial. Bien qu’ils se revendiquent de la région centrale du fleuve jaune, les Hmong seraient en réalité originaire de l’extrême sud de la Chine. Ils auraient ainsi occupé cette région depuis au moins 2 000 ans. Ce postulat est d’ailleurs appuyé par des similitudes linguistiques qui subsistent encore aujourd’hui avec certaines tribus chinoises de cette région.

Le premier flot des migrants Hmong est arrivé en Thaïlande au début de la guerre du Laos. A l’issue du conflit et suite à la victoire des communistes, les Hmong pro-américains trouveront refuge en Thaïlande, notamment dans le célèbre temple Wat Tham Krabok. Certains ont élu domicile dans les zones montagneuses au nord du pays, et font désormais partie intégrante de ce que les Thaïlandais appellent les « tribus des collines ».
Cette vieille dame qui a plus de 80 ans porte le costume traditionnel des Hmong noirs de Thaïlande.

Bien qu’ils aient pratiqué une langue commune au 18e siècle, les Hmong ont peu à peu délaissé leur héritage linguistique en raison des flux migratoires répétées. Aujourd’hui, les Hmong communiquent par le biais des langues de leur environnement immédiat, comme le chinois de la province de Yunnan, le laotien ou encore le thaï du Nord. Deux tribus Hmong de deux pays différents peuvent toutefois communiquer par le biais de leur langue d’origine, en passant par les chefs de clan qui s’efforcent de préserver les coutumes et les traditions de leur peuple. Aucun système d’alphabet ou de phonétique n’a été mis en place pour véhiculer la langue Hmong.

En Thaïlande, où la situation des Hmong est diamétralement opposée à celle des Hmong laotiens, le gouvernement encourage les jeunes à se scolariser et à s’insérer dans la dynamique de démarginalisation des minorités. Si ces initiatives se sont soldées par une amélioration drastique de la qualité de vie des Hmong, elles ont également sonné le glas de la langue Hmong et de plusieurs aspects de la tradition de ce peuple des collines comme beaucoup d’autres minorités vivant dans ce pays.

Nous finissons par trouver un accord pour qu’une jeune fille de la maison (il y a 3 familles qui habitent cette maison). Elle s’habille avec un costume très coloré …pas super traditionnel mais beau quand même !!!

Il est clair que la culture des Hmong de Thaïlande est pour certains aspects en voie de disparition, cependant les villages ont conservé les caractéristiques de cette ethnie.

Les Hmong de Thaïlande construisent généralement eux-mêmes leur maison, au sommet d’une colline, à base de bambou vert pour les murs et de feuilles de palmier pour le toit. Ces habitations sont dépourvues de fenêtres, en raison du climat froid qui sévit le plus clair de l’année. Certaines maisons disposent d’un mortier pour battre le riz et d’une meule pour moudre les grains. Les Hmong accordent une grande importance aux croyances ancestrales, même dans la construction de leur maison. Pour décider de l’endroit où la construction prendra forme, ils disposent des grains de riz dans un bol en fonction du nombre des membres de la famille et des animaux qu’ils possèdent. Si le bol reste intact après une nuit, la parcelle de terrain est considérée comme apte à accueillir la maison familiale. Cette pratique est encore très présente parmi les Hmong de Thaïlande.

L’histoire récente des Hmong est très liée aux conflits liés à la guerre du Vietnam et où l’attitude des américains est loin d’être glorieuse mais similaire à celle des Français vis à vis des Harkis.

La guerre civile laotienne constitue un théâtre d’opérations annexe de la guerre du Viêt Nam. En 1962, les États-Unis recrutent les guérilleros Hmong commandés par le général Vang Pao pour combattre les soldats nord-vietnamiens au Laos. Cette opération appelée « US Secret War » a été financée par la CIA.. Elle consistait à « sécuriser » la zone et à récupérer les pilotes américains abattus en venant bombarder la piste Hô Chi Minh. Quand les Américains, vaincus sur les plans politique et diplomatique, durent se retirer du Viêt Nam en 1975, ils abandonnèrent tous leurs supplétifs en fermant les camps d’entraînement, en suspendant toute aide militaire et financière au Laos et aux Hmong, et en refusant d’exfiltrer leurs alliés quand le Pathet Lao communiste prit le contrôle du pays. Les Hmong communistes, comme Faydang Lobliayao, accédèrent au pouvoir, tandis que les Hmong pro-royalistes alliés des Français puis des Américains, furent enfermés dans des camps de travaux forcés ou bien, quand ils tentèrent de résister, tués. Leur leader politique, Touby Lyfoung, fut emprisonné et mourut en détention, tandis que leur leader militaire, Vang Pao, parvint à quitter le pays et à trouver refuge aux États-Unis.

Je demande à la grand mère de poser avec sa petite fille ce qui permet de visualiser l’évolution du costume féminin : avant plus de broderies …maintenant utilisation prépondérante de la technique de l’appliqué.

Dans leur histoire récente, les Hmong sont encore un peuple persécuté dont l’histoire ne mobilise pas les médias et n’émeut pas l’opinion internationale …

La méfiance vietnamienne envers les Hmong est une suite du conflit hmong : les reportages dans la presse occidentale de Philip Blenkinsop en 2002, de Thierry Falise en 2003, de Grégoire Deniau et Cyril Payen en 2005, et de l’américain Roger Arnold en septembre 2006, ont montré la situation désastreuse de plusieurs groupes de Hmong dans le jungle laotienne. Ne pouvant pas fuir le pays, ils vivent de trafics (notamment d’opium) et de braconnage, en guérilleros rebelles, et sont à ce titre traqués et exterminés depuis plus de trente ans par l’armée vietnamienne présente au Laos, ainsi que par les autorités laotiennes. Ceux d’entre eux qui y parviennent s’enfuient en Thaïlande d’où certains peuvent être accueillis dans divers pays occidentaux. Cependant, beaucoup aussi restent dans une situation délicate au Laos. En Thaïlande, concentrés dans des camps à ciel ouvert, ils n’ont pas le statut de réfugiés, mais celui « d’immigrants économiques illégaux » et ne survivent que grâce aux ONG. Environ dix mille d’entre eux sont enfermés dans ces camps de prisonniers, dans la province de Phetchabun, par exemple, ou dans d’autres prisons du Nord et du centre de la Thaïlande. La situation humanitaire y est préoccupante comme en témoigne « Médecins sans frontières » qui a eu accès aux Hmong des camps et des prisons thaïlandaises.

Le 28 décembre 2009, la Thaïlande a commencé l’expulsion de 4 000 Hmong au Laos contre leur gré, malgré les protestations internationales. Médecins sans frontières a publié un rapport à ce sujet. Afin de protester contre ce qu’il considérait être un génocide, le colonel Robert Jambon s’est suicidé le 27 octobre 2011, d’une balle dans la tempe, debout face à la pagode des morts indochinois, route de Dinard à Dinan.

Que souhaiter pour les Hmong de Thaïlande ???

Trouver la paix et pouvoir offrir un avenir radieux à leurs enfants : nous avons fait promettre au chef de famille d’envoyer cette charmante jeune fille à l’école et nous avons même laissé un peu d’argent pour cela …je croise les doigts pour que cela se réalise !!!

Publié le 31 mars 2022, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Patrick Metzner

    Bonjour Martine,
    Merci de partager vos voyages. Nous les suivons avec beaucoup d’intérêt, notamment dans ces temps incertains de voyage. Coïncidence : en février 2015, nous avons rencontré la dame de plus de 80 ans dans le village Micro-ondes, en hauteur de la route 108. J’ai une photo, mais je ne sais comment l’attacher à ce message.
    Bon vent à vous
    Patrick et Marie-Noëlle

    J’aime

Répondre à martineencoreenvoyage Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :