Cambodge : Banteay Kdei …une belle surprise !!!

Un petit passage le soir pour admirer la partie ancienne de Siem Reap où j’avais logé il y a bien longtemps…malheureusement cette partie est devenue très touristique et fréquentée par les routards buveurs de bière …pas trop mon genre !!! Par contre pas de problème sur la bière …

On repasse à nouveau par la porte de la victoire pour atteindre le beau temple de Banteay Kdei.

Le Banteay Kdei (khmer : ប្រាសាទបន្ទាយក្តី, littéralement « la citadelle des cellules monastiques ») est un temple d’inspiration bouddhique édifié par Jayavarman VII vers 1185 sur le site d’Angkor au Cambodge. Il est situé à 2 km à l’est d’Angkor Thom, au sud du baray oriental.

Entourant le bâtiment central, probablement dédié au père mythique du roi Lokeçvara, quatre murs d’enceinte sont encore visibles, entrecoupés de gopuras (portes) ornées de quatre visages d’incarnations du bouddha. Ces décorations sont dans le style d’Angkor Thom. Il reprend les enceintes concentriques des temples-montagnes mais seule la structure centrale est surélevée sur 4 niveaux de latérite. Très peu de sculptures ou de bas-reliefs, même sur les 5 tours édifiées principalement en briques.

La terrasse cruciforme qui franchit les douves du côté ouest, est protégée par des lions gardiens et ceinturée par des « Nâgas balustrades » à Garudas.

La troisième enceinte est également entourée d’un mur en latérite. Le gopura, à plan cruciforme et piliers intérieurs, est plus ancien. Les deux passages latéraux sont indépendants de la porte centrale.

La « Salle de Danse » était, à l’origine, un bâtiment couvert à toit soutenu par des colonnes ornées d’apsaras, – les danseuses célestes qui divertissent les dieux – et de divinités secondaires les Devatas.

Le gopura principal de la seconde enceinte se trouve à l’ouest. Celui de l’est est d’importance moindre et de simples portes permettent d’accéder au nord et au sud.

Les angles de l’enceinte intérieure sont marqués par une tour. Chacune d’entre elles est séparée par un gopura de taille identique, relié au sanctuaire central par une galerie axiale.

Deux des quatre cours intérieures abritent des « bibliothèques » dont celle, superbe, située à droite de la voie d’accès, à l’intérieur de l’enceinte.

Ce monument a eu une histoire mouvementée, son édification a certainement utilisé des éléments antérieurs, puis il fut victime de nombreuses retouches et destructions dues à la réaction shivaïte après la mort de Jayavarman VII.

Envahi par la végétation, le temple, malgré les travaux de dégagement, est encore occupé par de gigantesques fromagers dont les racines minent l’édifice à plusieurs endroits.

De nombreuses représentations, notamment des têtes de Bouddha, ont été découvertes enterrées lors des travaux de restauration.

Je me souvenais de la beauté des décorations de ce temple sans avoir mémorisé son nom et j’étais heureuse d’avoir eu la possibilité d’y retourner …

Publié le 2 juin 2022, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :