Assam 2022 : Rencontres avec les Tai Pakhe

Je retrouve mon ami Raja qui appartient à la tribu des Apatani à l’aéroport de Dibrugarh …avec son chauffeur qui est Assamese et s’appelle Raju …Raja et Raju …je n’ai pas trop d’efforts de mémorisation à faire …

Nous partons immédiatement et nous dirigeons vers un petit temple assez curieux car il possède de nombreuses cloches qui correspondent à des remerciements pour des souhaites exaucés…

Le temple Tilinga Mandir ou Bell est situé dans la petite ville de Bordubi du district de Tinsukia en Assam. Le temple abrite la divinité du Seigneur Shiva. Le temple Bell est mystiquement et spirituellement plus fort que les autres temples. Vous pourrez voir des centaines et des milliers de cloches de toutes tailles ici. Les cloches sont composées de différents métaux tels que le bronze, le laiton, l’aluminium, le cuivre et sont attachées à un énorme arbre Peepal. Vous trouverez également des centaines de tridents de Shiva transpercés ici et là dans le sable avec insouciance. Le temple est très vénéré à cet endroit car les gens ici croient que les souhaits se réalisent si l’on prie le Seigneur Shiva, mais après cela, vous devez faire don d’une cloche dans le temple. Vous pouvez également présenter un pigeon, un trishul ou une cloche lorsque vos souhaits sont exaucés. Le temple a presque un demi-siècle et il a été dit que le Shiva Linga a émergé du sol près d’un banian qui se trouve dans le temple. Les gens viennent visiter l’endroit après cela et prient Shiva.

Une petite vache a compris la combine et suit les visiteurs pour essayer d’obtenir quelques biscuits !!.

Nous traversons ensuite de nombreuses propriétés privées où le thé est cultivé. ..le célèbre thé d’Assam. Les cueilleuses de thé sont payées avec un fixe et obtiennent une prime variable en fonction du volume de thé cueilli dans la journée.

Nous arrivons en fin de journée à Nam Pakhe sous une pluie diluvienne…heureusement l’accueil très chaleureux de nos amis Tai Pakhe nous réchauffe le coeur !!!

Le lendemain, il pleut toujours mais nous prenons notre courage à 2 mains pour aller visiter le petit monastère bouddhiste à proximité.

Tai Phake (Thai: ชาวไทพ่าเก également Chao Tai Faagae littéralement Peoples Tai Old Wall ), également connu sous le nom de Phakial ou simplement Phake , appartient au groupe ethnique indigène de langue Tai vivant dans le district de Dibrugarh et le district de Tinsukia en Assam , principalement le long de la les zones de la rivière Dihing ainsi que les parties adjacentes du district de Lohit et de Changlang dans l’ Arunachal Pradesh . À partir de 1990, leur population s’est élevée à 5 000, qui se compose de moins de 250 familles.

Cette minorité est très liée aux Thai de Thailande : une photo du roi précédent trône à l’intérieur du monastère.

On nous montre un document ancien écrit sur du papier de bambou qui comporte de nombreux dessins …racontant une histoire …l’écriture employée est indiscutablement birmane.

On pense que le peuple Tai Phake a émigré du royaume Shan Moung Mao (Muang Mao), Myanmar au 18ème siècle. Le mot Phake est dérivé des mots Tai « Pha » signifiant mur et « Ke » signifiant ancien ou ancien.

Avant leur immigration en Assam, ils résidaient sur les rives de l’Irrawaddy. Venant en Assam, ils s’installèrent d’abord sous leur chef Chow Ta Meng Khuen Meng de la lignée royale de Mung Kong à un endroit appelé Moongkongtat, un peu au-dessus de Ningroo sur le Buridihing .

Au début du 19e siècle, le peuple Tai Phake a été appelé par l’officier Ahom de l’époque, Chandra Gohain, qui a visité les districts de l’est où Phake était à l’origine installé accompagné d’une petite armée. Chandra Gohain les a amenés de leur habitat d’origine à sa capitale. Lorsque les Britanniques ont envahi l’Assam, eux et d’autres de la race Shan ont reçu l’ordre des autorités birmanes de retourner à Mogoung . Le peuple Tai Phake monta à Buridihing et s’y installa. Sur le chemin du retour, ils se sont installés sur de nombreuses riches rives sud de la rivière Buridihing.

Une communauté également Tai Pakhe mais appartenant à un autre village est venue de recueillir et faire des offrandes dans ce temple …un lama récite les prières ….les fidèles lui lave les mains avant qu’il les bénisse ainsi que les offrandes

La principale occupation du peuple Tai Phake est l’agriculture. Ils cultivent des cultures telles que le riz paddy, la moutarde, les pommes de terre. Outre l’agriculture, ils ont également d’autres sources de revenus subsidiaires dont les gens tirent un bon revenu. Ils élèvent aussi du bétail, des buffles. La pêche est une pratique majeure des Tai Phakes.

Les Tai Phakes sont essentiellement démocratiques et simples. Bien que le peuple ne possède pas de conseil formel, l’assemblée des anciens du village dirigée par le « Chow mann » (chef de village) exerce les plus hautes attributions juridiques et judiciaires. Tout différend entre les habitants est réglé par l’assemblée villageoise présidée par le chef du village. Les Tai Phakes possèdent un code écrit appelé « thamchat », auquel se réfèrent les anciens du village lorsqu’ils décident de la nature locale. Les sanctions pour les infractions à la loi, l’idée du bien et du mal, semblent être véritablement indigènes à leur culture. Les règles de conduite que le « thamchat » impose à ses membres reposent principalement sur des principes éthiques.

On nous sert des rafraichissements et des fruits …le groupe de Tai Pakhe insiste pour faire une photo de groupe avec moi …je me sens adoptée !!!

Les Tai Phakes se marient généralement au sein de la communauté. Elles sont monogames bien que la polygamie ne soit pas interdite à condition que l’homme dispose des moyens nécessaires pour entretenir une telle famille. Les Tai Phakes n’entretiennent aucune relation matrimoniale avec des personnes d’autres castes ou tribus. Les mariages entre veuves et cousins ​​croisés ont lieu dans la société Tai Phake. Le mariage est célébré avec une cérémonie détaillée. Le divorce n’est pas une affaire courante dans la société Tai Phake. Le mari ou la femme dépose une demande de divorce devant le « chow mann » qui prend une décision lors de l’assemblée des anciens du village.

Les Tai Phakes suivent la secte Theravada du bouddhisme avec quelques vieilles croyances animistes.

Nous visitons le petit monastère (seulement 4 moines ) sous la pluie …

J’avais acheté ce superbe manteau de pluie au Cambodge où je n’ai pas vraiment eu à m’en servir …

Mais ici …il risque d’être amorti!!!

Pour tuer le temps, nous allons voir une vieille dame très souriante qui nous fait une démonstration de nouage de turban traditionnelle. Je fais les photos à l’intérieur de la maison sans éclairage car en Assam et en Arunachal Pradesh également …lorsqu’il pleut le gouvernement local coupe l’électricité …

Cela doit être pour ne pas que l’on s’électrocute mais en tout cas ce n’est pas terrible pour la qualité des photos.

Toujours sous une pluie battante nous nous promenons pour prendre quelques photos de maisons traditionnelles ..Dans les cuisines on utilise des foyers en argile …

Je tente avec beaucoup de difficultés l’opération photos de textiles …dans le noir !!!

Les premières photos représentent le sur sarong que les femmes nouent au dessus du sarong qui leur sert de jupe : celui ci est décoré avec un motif fleuri ce qui signifie qu’il est destiné à être porté lors d’un mariage…

Les photos suivantes (10 et 111) sont celles d’un sarong de mariage. Ce tissu ainsi que les précédents sont en soie.

Les photos 12 et 13 sont celle d’un sur sarong et d’un sarong avec des couleurs plus foncées donc destinés à des personnes plus âgées.

Enfin les 2 dernières photos représentent des sarongs masculins : le premier est un classique porté par tous les adultes …le second est porté par les jeunes garçons.

Les Tai Pakhe sont parmi les gens les plus gentils que j’ai pu rencontrer …

Autre détail très important : ils ont une cuisine variée et absolument excellente …a part la météo, mon voyage commence très bien !!!

Publié le 2 juillet 2022, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :