Indonésie 2022 : Une crémation spectaculaire à Bali

Hier en passant à Sanur pour saluer mon amie Made, j’ai appris qu’une importante crémation aurait lieu le lendemain !!!

À Bali, les funérailles sont des événements importants et coûteux dont la taille et les dépenses dépendent de la caste, de la richesse et du prestige du défunt. Ce sont des occasions festives – qui célèbrent la libération de l’âme à Dieu – avec d’immenses processions de personnes et de chars fleuris. Les funérailles peuvent coûter très cher. Il existe de nombreuses histoires de personnes poursuivies par des agents de recouvrement et qui se sont fait retirer leur moto parce qu’elles ont contracté de gros emprunts pour des funérailles et n’ont pas pu les rembourser.

Il y a une qualité mystique dans la façon dont la mort est perçue à Bali. Les frères Blair se sont liés d’amitié avec un artiste balinais de 116 ans nommé Gusti Nyoman Lempad. Il est mort le jour où le soleil s’est levé le plus près du volcan Gunung Agung. « Il a appelé sa grande famille autour de lui, et quand ils ont été patiemment réunis, il s’est assis, a dit quelques mots, a souri et est mort. » [Source : « Ring of Fire » de Lawrence et Lorne Blair, Bantam Books, New York]

Le Ngaben – crémation funéraire balinaise – vise à purifier l’âme du défunt afin qu’elle soit unifiée avec Dieu. Ngaben est une cérémonie très importante, préparée pendant un mois. À Bali, chaque crémation amène tous les membres du village à travailler ensemble pour aider la famille à administrer l’ensemble des processus de la cérémonie, et donc une telle cérémonie se transforme souvent en un très grand événement. Le corps est placé dans un grand coffre et transporté par 15 à 50 hommes en bonne santé de la maison jusqu’au cimetière. Les coffres prennent plusieurs formes comme Lembu (bœuf balinais), Gajah Mina (un gros poisson à tête d’éléphant), ou Singa Mangaraja (un lion à deux ailes). Ces animaux imités sont considérés comme les animaux saints de Dieu. Au cimetière, le cadavre et le coffre sont incendiés. Ce processus symbolise le retour des âmes à l’état saint auprès du Dieu. La procession de Ngaben se termine par les cendres du cadavre jetées dans les eaux de mer voisines.

Les balinais croient que le corps humain n’est qu’une coquille temporaire, qui est impure et n’a aucune signification. Ce n’est qu’un vaisseau ou un contenant de l’âme constitué des cinq éléments de la cosmologie : la terre, l’air, le feu, l’eau et l’espace. Après la mort du corps, l’âme trouvera un nouveau foyer sous une autre forme (basée sur les principes du Samsara – la réincarnation). Pourtant, avant cela, l’âme doit passer par quelques phases supplémentaires qui sont déterminées par leur karma lorsqu’elles ont été vécues. Ils peuvent aller en enfer « Neraka » , au paradis « Suarga » ou même devenir un avec Dieu « Moksa » . Il y a de nombreuses étapes qu’une âme doit franchir pour atteindre Moksa, et les rites de crémation en font partie.

La personne décédée est une femme prêtre donc de la caste des brahmanes ce qui explique l’importance de la cérémonie …

Contrairement au rituel de la mort dans de nombreux pays et cultures, les Balinais célèbrent le jour de la crémation avec fierté et joie car ils croient que leur famille ou leur ami est enfin capable de retourner à Dieu.

Les rites de mort et les rites de crémation sont deux choses différentes à Bali. Une cérémonie de décès peut se faire très simplement avec des offrandes plus simples et sans trop de tracas et de préparation. Certaines familles devront enterrer temporairement leur membre décédé dans un cimetière jusqu’à ce qu’elles aient la possibilité d’incinérer le corps du défunt.

La cérémonie de crémation est considérée comme l’un des rites les plus chers de Bali ; même la cérémonie moyenne-grande nécessitera une centaine de millions de roupies et des mois de préparation avant le grand jour. Cependant, il est assez courant à Bali que lorsqu’une personne décède d’une famille moyenne / à faible revenu, elle demande à la famille la plus riche qui a un calendrier pour une crémation d’être incluse ou de se joindre à la cérémonie.

Et lorsqu’un membre de la famille royale, d’une caste élevée ou d’une personne sainte décède, la crémation sera une célébration qui attirera de nombreuses personnes à se joindre au rite, ainsi que des milliers d’autres personnes de toute l’île. Ce qui est le cas pour la cérémonie d’aujourd’hui !!!

Maintenant les crémations ne se font plus au bois mais au gaz …plus rapide et plus propre …

Lorsque le bon jour pour faire la crémation a été soigneusement choisi par le chef spirituel ou le conseiller (tous les jours ne conviennent pas à la crémation), toute la série des préparatifs est fixée. Ce qui est surprenant, c’est qu’il n’y a pas de liste de tâches exacte, qui indique qui doit faire les choses ou qui est chargé de faire un travail spécifique. Tout se fera dans un style coopératif balinais, même si ce sera un événement massif avec des milliers de personnes qui viendront y participer. La cérémonie commencera par la construction d’un abri temporaire pour que tous les invités fassent tout le travail. Les hommes sont chargés de faire de gros travaux pendant que les femmes font des offrandes.

Un cercueil unique (connu sous le nom de « Lembu » ) aux formes animales comme le taureau, la vache, les lions, les cerfs ou les éléphants doit être fabriqué à partir de zéro, à partir d’un tronc d’arbre solide. La figure animale choisie pour le cercueil doit être à quatre pattes car elle symbolise les quatre frères et sœurs spirituels connus sous le nom de « Kanda Empat » . Un cercueil de taureau est utilisé pour les hommes et une vache pour les femmes. Le taureau est connu comme le véhicule du dieu Shiva (le dieu de la mort et de la destruction), il est donc considéré comme très prestigieux. Un autre instrument qui doit être construit est une tour de crémation (connue sous le nom de « Wadah » ou « Bade »). Cette tour comporte de nombreuses pièces qui s’y rattachent et qui symbolisaient l’univers balinais. La tortue et le dragon à la base de la tour représentent le monde souterrain ; au-dessus, il y a un monde d’hommes représenté par une forêt feuillue et une peinture de montagnes. Tout en haut, il y a une structure semblable à une pagode appelée Meru , qui signifie paradis. Cette tour peut être très haute ; plus la personne décédée est importante ou riche, plus la tour sera haute. Il peut atteindre entre 10 et 20 mètres de haut.

Le grand jour, toutes les foules se rassembleront autour du village au petit matin. Un groupe d’orchestres traditionnels commencera à interpréter et à jouer de belles symphonies en utilisant du gamelan , du xylophone en bambou et d’autres instruments. Les danseurs se préparent également à exécuter une danse sacrée. Chacun est vêtu d’un costume traditionnel selon sa règle. De nombreux photographes et touristes du monde entier sont également invités à se joindre au rite. En l’occurence il n’y avait pas trop de touristes présents pour cette cérémonie …

La cérémonie commencera en portant le corps dans la tour (wadah) qui a été enveloppé dans un tissu blanc scellé avec des mantras sacrés. Un autre groupe de personnes portera le cercueil spécial vide sous forme animale (lembu) au cimetière comme lieu d’incinération du corps. Une fois le cercueil arrivé, une file de femmes avec des offrandes sur la tête suivra la foule avec d’autres familles ou parents en deuil.

La prochaine procession sera l’étirement d’un long tissu blanc connu sous le nom de « Lancingan » d’une extrémité de la tour à travers la mer de personnes jusqu’au cercueil portant le corps. Une fois le cercueil déposé sur le pavillon spécial sous un toit de tôle blanche, un membre de la famille l’ouvrira par la partie arrière à l’aide d’un poignard sacré spécial. Les corps ou les os décédés seront placés à l’intérieur du lembu (coffret neuf) ainsi que quelques vêtements, offrandes et accessoires. La famille regardera de plus près une dernière fois, et quand tout sera prêt, le feu sera allumé dirigé par le grand prêtre à l’aide d’une torche qui a été bénie. Une fois le feu éteint, la famille ramasse les cendres et les os. Ceux-ci restants seront enveloppés dans un tissu blanc ou un récipient fait d’une noix de coco jaune. Pendant ce temps, le prêtre commencera à chanter un mantra sacré et à sonner la cloche pour aider à libérer l’âme au ciel.

Après que le prêtre ait terminé sa dernière prière, la famille portera les cendres sur sa tête pour l’envoyer à la mer . Mais si la mer est trop loin, une rivière à proximité peut être une alternative. En soumettant les cendres à la mer/rivière, il croit que le corps est retourné dans l’univers. Tout ce processus peut prendre une journée complète, du matin au soir.

Les crémations balinaises ne sont pas un événement triste, elles sont plutôt un souvenir des amis et de la famille qui ne sont plus là, et affichent même la joie que les êtres chers soient dans un meilleur endroit. Des heures plus tard, alors que les ombres s’allongent et s’assombrissent, les villageois commencent lentement à disparaître, laissant quelques personnes regarder les cendres rougeoyantes, ce qui reste du taureau et du corps…

En règle générale, les personnes en deuil essaient de ne pas pleurer lors de ces cérémonies de peur d’arrêter le défunt dans son voyage vers l’au-delà. Mais certaines communautés pensent que le fait de verser une larme vers la fin du rituel peut signifier que l’esprit a terminé son voyage. Lorsque le feu s’est éteint, les cendres des os sont séparées du reste des résidus et placées dans un tissu blanc et jaune avec des fleurs. Une fois les cendres recueillies, la « purification initiale » est terminée et l’âme est prête pour la troisième étape du rituel, connue sous le nom de « purification finale ». Au cours de cette cérémonie, qui a généralement lieu 12 jours après la crémation, les cendres recueillies sont emportées à la mer ou dans une rivière voisine.

Voilà une cérémonie très émouvante et positive sur l’avenir du défunt …La mort n’est pas tabou à Bali …elle n’est qu’une étape vers un futur meilleur…

Publié le 20 novembre 2022, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :