Inde 2022 : Un nouveau départ vers l’aventure …

Après 2 mois passés en France (de mi aout à mi octobre 2022) …je n’y tiens plus et programme à nouveau un grand voyage qui devrait durer un an !!!

Le programme n’est pas complètement défini : il dépendra de ma condition physique, de mon budget et également des opportunités que je pourrais rencontrer en route !!!

Un an c’est long et a priori…je suis susceptible de rencontrer tous types de climat et de températures … je pars donc avec des bagages impressionnants … Heureusement ma première étape est l’Inde où les compagnies aériennes m’offrent une facilité de 2 bagages de 23 kgs chacun : voilà qui me laisse pas mal de possibilités !!!

Je reprend mes marques dans le quartier de Karol Bagh …très vivant quoique un peu bruyant du fait surtout des touristes indiens qui sont certainement les pires sur le plan mondial compte tenu de leur incivilité et des nuisances sonores qui en découlent !!!

Comme toujours le moderne cohabite avec le plus désuet voire dangereux comme cet empilement de colis sur ce pauvre tricycle !!!

J’ai prévu très peu de jours à Delhi avant de m’envoler pour le Ladakh …un de mes endroits préférés en Inde …juste le temps de récupérer un peu du jetlag…

Mon ami Sunil me propose quelques ballades histoire de m’occuper : nous commençons par …

Le musée de l’artisanat de Delhi (National Crafts Museum)
Le musée de l’artisanat de Delhi propose la reconstitution extérieure de villages indiens typiques et une intéressante collection d’artisanat, qui ne cesse de s’enrichir depuis sa création en 1950.

Actuellement, y sont exposées plus de 35 000 pièces regroupant poteries, peintures, sculptures, textiles et matériaux. Également, le musée héberge un centre documentaire, une bibliothèque et un laboratoire photo.

Malheureusement les photos sont interdites à l’intérieur des salles d’exposition …seulement à l’extérieur …d’où les photos de ces 2 charmantes indiennes en train de réaliser des lettres peintes dans un style pictural traditionnel …

Heureusement la chance est avec moi : sur un stand un groupe de danse Purulia Chhau est en train de se reposer… Dès qu’ils me voient ils ne se font pas prier pour commencer à danser !!!

Origine et histoire de la danse Chhau
La danse Chhau est répandue principalement dans les régions tribales de l’est de l’Inde bordant les États du Bengale occidental, du Jharkhand et de l’Odisha. Il existe trois formes principales et des styles distincts de Chhau associés aux régions d’où ils appartiennent – Purulia Chhau du Bengale occidental, Seraikela Chhau du Jharkhand et Mayurbhanj Chhau d’Odisha . Alors que les danses Purulia et Seraikala Chhau utilisent des masques, le Mayurbhanj Chhau ne l’utilise pas.

L’origine de Chhau est quelque peu obscure et se perd peut-être dans le temps. Cette forme de danse provenait peut-être de formes de danse martiale indigènes. Le mouvement de danse comprend des techniques de combat simulées, des allures d’oiseaux et d’animaux et aussi celle de simples êtres du village.

Il existe différentes écoles de pensée quant à l’origine du mot « Chhau ». L’école de croyance la plus acceptée dit que le mot Chhau est dérivé du mot sanskrit Chhaya , qui signifie ombre.

Peut-être que l’ombre menaçante des danseurs lorsqu’ils exécutent leurs pas acrobatiques a donné ce nom. D’autres pensent que le mot est dérivé d’un autre mot sanskrit Chhadma (signifiant déguisement) tandis qu’une autre école de pensée pense que puisque Chhau est une danse de guerre, le mot avait une certaine association avec Chhauni (signifiant camp de soldats).

Danse Purulia Chhau et masque Chhau

La danse Chhau originaire de Purulia trouve son inspiration dans les arts martiaux et l’entraînement au combat. Les danseurs interprètent un répertoire qui explore une variété de sujets comme des épisodes mythologiques du Ramayana, du Mahabharata et des Puranas, des légendes et folklores locaux et des thèmes abstraits. La danse traditionnelle est exécutée dans des espaces ouverts au rythme de divers types de tambours et d’autres instruments de musique. Des tambours indigènes comme le dhol, le dhumsa et le kharkai sont utilisés avec la mélodie du mohuri et du shehnai pour rendre la danse vivante et frappante.

Au fil des siècles, cette forme de danse a été fréquentée par les familles royales, les riches propriétaires terriens ainsi que par quelques gouverneurs britanniques de la région. On pense que le Raja (roi) de Baghmundi à Purulia était le principal mécène de ces danses. C’est grâce à son inspiration et à son patronage que les masques Chhau ont été fabriqués de manière élaborée.

L’histoire du Seraikela Chhau est liée à l’histoire des anciens rajas de Seraikela, les dirigeants Singh Deo. Les Singh Deos étaient eux-mêmes chorégraphes et interprètes. Les rois et leurs sujets, après avoir pratiqué l’art de la guerre, s’amusaient en chantant et en dansant. De cette façon, Seraikala Chhau a vu le jour.

La danse Chhau fait partie intégrante de ces communautés liant les gens de différentes strates. 

Le Purulia Chhau est généralement célébré lors de cérémonies importantes ayant de forts sentiments religieux. La danse Purulia Chhau suit la forme Tandava de la danse classique indienne et les interprètes étaient pour la plupart des Shaivites (disciples du Seigneur Shiva). Chhau est principalement interprété comme une vénération du Seigneur Shiva, principalement pendant le festival Gajan et d’autres festivals shaivites . Ils sont également exécutés lors des mariages et de la fête du soleil.

La danse Chhau est exécutée uniquement par des artistes masculins. Même les personnages féminins sont interprétés par des hommes. Bien qu’il s’agisse d’une forme de danse classique, Purulia Chhau n’adhère pas complètement à la forme de danse classique en raison de ses costumes et masques élaborés. Ces masques sont encore plus élaborés et extravagants que les masques Gomira  de Kushamandi.

La danse est généralement exécutée au sol ou au niveau du sol, par opposition à une scène surélevée. Bien que ces jours-ci, la danse Chhau soit exécutée à divers endroits sous forme de représentations sur scène, le charme et la magie réels de la danse ne peuvent être compris que lorsqu’ils sont exécutés sur leur scène traditionnelle. Habituellement, les personnages importants des dieux, des déesses et des démons comme Krishna, Ganesha, Durga et Ravana ont des masques élaborés pour exécuter les danses.

Les masques Chhau sont l’ensemble le plus important du spectacle de danse. Ces masques sont généralement fabriqués au village de Charida dans le bloc Baghmundi de Purulia. Plus de 500 familles de Charida sont impliquées dans la fabrication des masques Chhau et une fois sur place, vous pouvez facilement voir différents masques accrochés aux murs des ateliers de Charida.

Les masques Purulia Chhau sont principalement fabriqués par la communauté Sutradhar . La fabrication des masques Chhau est un processus élaboré. Habituellement, du papier, de la boue et de l’argile sont utilisés pour fabriquer ces masques. Habituellement, le moule est fait de boue et dessus, 8 à 10 couches de papier sont immergées dans de la colle diluée et collées les unes après les autres. Il est ensuite saupoudré de poudre de cendre. Les traits du visage sont réalisés avec de l’argile. Ensuite, une autre couche de boue est appliquée et le masque est recouvert d’un tissu et séché au soleil.

Enfin des couleurs, pour la plupart des tons pastels sont appliquées sur les masques. Les masques sont ensuite décorés de perles, de rubans pailletés, de fleurs artificielles et de feuilles. Des trous sont percés pour les yeux et le nez. Les masques sont les représentations des personnages joués dans le drame dansé. La beauté et le magnétisme de la danse Chhau dépendent définitivement des détails dramatiques des masques Chhau.

Chaque masque représente un personnage mythologique spécifique. Les sourcils et les yeux sont peints pour donner un regard saisissant sur les personnages. Les masques de la déesse Durga, du dieu Kartick et du seigneur Rama sont généralement peints en jaune vif ou en orange. Krishna prend la couleur verte ou bleue tandis que le Seigneur Shiva et la déesse Saraswati sont peints en blanc.

Les costumes jouent aussi un rôle important dans la danse. Le style et la variété des costumes dépendent du personnage représenté. Les danseurs masculins portent des dhotis colorés avec des kurtas assortis. Beaucoup de bijoux sont généralement portés par les danseurs. Les personnages féminins portent des saris colorés. Tout en représentant des dieux et des déesses, la couleur rouge occupe une place prépondérante dans les costumes.

Les démons et les monstres ont aussi leurs propres caractères distincts. Les démons sont habillés de manière élaborée, ayant très probablement un visage de couleur bleue.

La danse, ainsi que l’art de la fabrication de masques, tombaient peu à peu dans l’oubli à cause de la pression économique et de la modernisation. Il y a eu une diminution de la participation au niveau local car les communautés ont été déconnectées de leurs racines. Mais avec le zèle actif de quelques personnes, la danse Chhau et les masques Chhau sont relancés.

En 2010, la danse Chhau a été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Ces derniers temps, les masques Chhau attirent beaucoup l’attention. Les masques Chhau ont également été présentés avec l’ étiquette d’identification géographique : IG, par le registre des indications géographiques et la propriété intellectuelle de l’Inde, ainsi que d’autres objets artisanaux comme Dokra , Pattachitra et Madurkathi.

Pour que vous visualisiez cette danse et l’atmosphère qui en découle …une petite vidéo !!!

Ensuite nous avons terminé la journée sur le musée national de Delhi qui présente de magnifiques et nombreuses collections …malheureusement les explications sont plutôt absentes …je me contenterai donc de présenter les photos des pièces que je trouve particulièrement belles …pour le plaisir des yeux !!!

Voilà une journée bien remplie avant de m’envoler pour le Ladakh au premières heures demain matin !!!

Publié le 7 janvier 2023, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :