Inde 2019 : l’inoubliable temple de Sarahan au Kinnaur

La première fois que je suis venue au Kinnaur c’était en 1987, soit il y a plus de 30 ans !!!

Mes souvenirs sur beaucoup de choses restent assez partiels (heureusement maintenant j’écris tout!!) mais il y a une chose que je n’ai pas oublié …c’est le fantastique temple de Sarahan !!!

En tout cas pour y arriver …c’était un peu galère : je prends pour commencer un bus local bien pourri qui après une route de folie où il ne faut pas avoir peur du vide …me jette avec mon barda à Joeri …ville qui ne présente aucun intérêt…

A mon arrivée à Sarahan …j’ai un flash : c’est bien là que je suis venue il y a 30 ans !!!

Juste ils viennent de ripoliner le temple avec une glycero bien brillante ce qui lui enlève toute sa patine et c’est bien dommage …

Sarahan est un petit village indien dans l’ Himachal Pradesh . C’est le site du temple Bhimakali , à l’origine connu sous le nom de temple Bhimadevi (Bhīmā Kālī), dédié à la déesse mère Bhimakali, divinité qui préside les dirigeants de l’ancien État de Bushahr . Le temple est situé à environ 170 kilomètres de Shimla et est l’un des 51 Shakti Peethas . Le village est connu sous le nom de « porte de Kinnaur  » car il se trouve près de l’ancienne route indo-tibétaine.

Sept kilomètres plus bas (17 km par la route), est la rivière Satluj . Sarahan est identifiée avec le Shonitpur mentionné dans Puranas .

Sarahan Bushahr a été la capitale estivale du royaume de Bushahr, Rampur Bushahr étant considérée comme la capitale de l’hiver.

L’ancien ministre en chef de l’Himachal Pradesh Shree Virbhadra Singh est un membre de la famille royale (le fils du roi Padam Singh) et est populairement connu comme « Raja Sahab » à Sarahan. Il est membre de l’Assemblée / du Parlement depuis 1962 et a occupé le poste de ministre en chef à six reprises. Son épouse Rani Pratibha Devi est également membre de l’Assemblée.

Je commence par me trouver un hotel près de l’arrêt de bus et j’ai beaucoup de chance …je tombe encore sur des gens adorables …

Puis je vais faire un tour dans la vieille ville avant d’attaquer ma visite du temple…

Dans le temple …les photos sont absolument interdites …je ne suis plus à Kamru !!!

Donc uniquement des photos de l’extérieur …

Le temple Shri Bhima Kali est un temple situé à Sarahan, dans l’Himachal Pradesh, en Inde, dédié à la déesse mère Bhimakali, divinité qui préside les dirigeants de l’ancien État de Bushahr. Le temple est situé à environ 180 km de Shimla et est l’un des 51 Shakti Peethass.

Selon une légende, la manifestation de la déesse serait rapportée à l’incident de Daksha- Yajna lorsque l’oreille du Sati tomba à cet endroit et devint un lieu de culte en tant que Pitha-Sthan. Présentement sous la forme d’une vierge, l’icône de cette déesse éternelle est consacrée au dernier étage du nouveau bâtiment. Au-dessous de cet étage, la déesse de Parvati , la fille de l’ Himalaya est consacrée en tant qu’épouse divine du Seigneur Shiva .

Le complexe de temples compte trois autres temples dédiés à Lord Shri Raghunathji, Narsinghji et Patal Bhairva Ji (Lankra Veer), divinité gardienne.

Le lendemain je décide de partir me balader dans la montagne pour découvrir d’autres villages… Le propriétaire du restaurant m’a donné quelques indications extrêmement vagues…

J’arrive au bout de quelques heures de marche à un village qui n’a pas énormément d’intérêt sauf des vergers où les pommiers sont couverts de pommes…Une dame charmante se précipite vers moi et m’offre un gros sac de pommes que j’aurais bien du mal à terminer avant mon départ…

Mais en revenant sur mes pas (avec mes pommes) …je découvre un village absolument ravissant avec de vieilles maisons qui je l’apprendrais plus tard ont plus de 200 ans…

Effectivement sur ma route je rencontre une femme charmante qui est directrice de l’école que j’ai aperçue en montant …elle m’invite pour le petit déjeuner du lendemain et me fait découvrir le palais du roi de Sarahan…

Le lendemain matin je pars à l’école et découvre comment les écoliers démarre leur journée en conjuguant discipline, exercices physiques et intellectuels …car ils doivent répondre à des questions tout en faisant de la gymnastique …

Je profite ensuite d’un excellent petit déjeuner avec ma nouvelle amie…

Inde 2019 : la vieille ville de Sangla et les costumes du Kinnaur

Oui Xavier …le titre doit te faire frémir …je n’ai pas oublié ma quête de costumes !!

C’est même la première chose dont j’avais parlé à Sanjay en réservant ma chambre dans son hôtel… Il avait promis de m’aider et il l’a fait !!!

Il m’envoie avec un gars de son équipe dans la vieille ville de Sangla …seul problème je n’avais pas compris que c’était pour faire les photos des costumes …

Heureusement j’ai toujours avec moi mon petit appareil photo Sony qui me permet de parer au plus urgent lorsque je n’ai pas mon gros appareil Canon. Bien sûr les photos ne sont pas aussi bonnes mais c’est mieux que rien.

Mais déjà pour commencer je découvre que la ville de Sangla n’est pas seulement une suite d’hôtels et de guest houses

Il n’y a pas que le bazar très animé ….

Mais il y a également une vieille ville très pittoresque avec un temple magnifique où on retrouve une image de Bouddha ainsi que la « roue de la vie ». Il faut dire qu’ici le bouddhisme et l’hindouisme font très bon ménage et sont même très imbriqués…

On arrive dans la maison familiale de Sanjay …ce n’est pas clair pour moi si il s’agit de sa mère et de son frère …En fait après enquête approfondie auprès de l’intéressé il s’agit de sa tante et de son cousin. Ils sont tous les deux adorables …heureusement le cousin parle un tout petit peu l’anglais !!

Ils me font visiter la maison, puis me gave de thé et de petits gâteaux …

La tante est en train de sortir ses plus beaux textiles quu fleurent bon la naphtaline ..il faudra que je m’habitue, en Inde ils en mettent partout surtout dans la salle de bain.

Je suis étonnée par le poids de la robe qui est en fait un immense sari en laine épaisse qui doit être bien utile en hiver lorsque la région est couverte de neige…

Le châle est absolument magnifique.

On m’explique que les hommes et les femmes portent le même chapeau …juste les femmes portent le revers vert à gauche et les hommes à droite …

Pour les cérémonies : festivals, mariages, funérailles …on décore ces chapeaux avec des fleurs

On fait les photos et bien sûr il faut que je m’habille également …Taylor le moment que tu attendais tant est arrivé !!

C’est clair que cela leur va beaucoup mieux à eux qu’à moi …mais on passe un super moment !!!

Lorsque je leur dis que je veux revenir l’année prochaine pour voir le festival des fleurs qe j’ai manqué cette fois ci du fait d’une information erronée, ils insistent pour que je vienne chez eux pour que nous puissions y aller ensemble …Voilà une invitation que je ne peux pas refuser : mon programme de début septembre 2020 sera au Kinnaur !!!

La vieille ville de Sangla m’a tellement plue que je refais un deuxième tour le lendemain avec mon Canon …Quand on aime !!!….

Voilà je quitte le coeur gros cette superbe région pour rejoindre Sarahan le temple hindouiste mythique du Kinnaur.

Inde 2019 : Mon village préféré à Kamru

Sur une brochure détenue par Christine j’avais repéré des images concernant ce village qui avaient l’air d’être intéressantes

Lorsque j’en discute avec mon nouveau copain Sanjay …le patron de l’hotel …il a l’air plus que réservé …Je suis convaincue qu’il n ‘y a jamais mis les pieds donc je décide d’y aller !!!

Pour commencer on me demande de prendre un bus pour faire 3km avant la grimpette pour atteindre le village en question …pas question vu la fiabilité des horaires des bus indiens je préfère marcher dans la poussière.

Cela me permet également de découvrir le bazar de Sangla où je m’arrêterai au retour pour faire quelques emplettes !!!

On m ‘a tellement dit que la grimpette était difficile que je suis partie avec un baton de randonnée…heureusement que le ridicule ne tue plus …je me dépêche de le replier et le cacher dans mon sac à dos !

Je traverse des vergers où les arbres sont absolument couverts de pommes …des maisons anciennes magnifiques, des petits temples hindouistes magnifiques …des visages souriants et amicaux …Bref un régal…

Je rencontre que des gens sympathiques et tout le monde s’y met pour m’indiquer le chemin du fort qui en fait est maintenant un temple hindouiste.

Par contre je me fais accueillir fraichement à l’entrée par une gardienne en uniforme genre police qui m’inspecte sur toute les coutures pour voir si par hasard je ne transporterais pas un objet interdit …je laisse mes chaussures et mes chaussettes dehors ainsi que mon sac à dos.

Par contre j’ai le droit de trimballer mon appareil photo…

On s’assoit sur la terrasse et bien que ne parlant pas anglais elle me fait comprendre qu’il m’est formellement interdit d’entrer. J’arrive à comprendre que le prêtre va sortir sur le balcon et là si je veux les photos sont tout à fait autorisées…Je m’exécute et était prête à quitter les lieux …je suis la seule visiteuse …mais elle me retient en me faisant comprendre que le prêtre qui officie sur le balcon va descendre pour faire une cérémonie dans le petit temple juste en bas.

Pourquoi pas j’attends …effectivement, le prêtre bénie son assistant et tous les deux disparaissent dans le petit temple pour continuer ou démarrer une nouvelle puja..

Je pense en rester là car la plupart du temps les non hindouistes n’ont pas le droit d’entrer dans les temples surtout les femmes !!

Mais on me fait signe d’entrer …j’ai même le droit de prendre des photos ce dont je n’abuse pas …j’ai droit à la bénédiction et le signe sur le front …et on me donne même plein de fruits séchés et de sucreries…vraiment une bonne surprise et complètement inhabituel pour moi  !!!

Du coup ma gardienne est hilare et on se quitte très bonnes copines …

Je continue ma visite dans ce village qui est absolument magnifique : vieilles maisons avec portes et décorations sculptées…petits temples hindouistes pittoresques …gens souriants …un bonheur !!

Inde 2019 : Le beau village de Rakcham dans la vallée de Sangla

Rakcham est entre Chitkul et Sangla …c’est certainenement un des plus beaux villages de la vallée car il a gardé un caractère authentique et est encore peu fréquenté par les touristes …surtout les touristes indiens !!!

C’est un village où presque toutes les maisons sont traditionnelles avec plusieurs temples hindouistes donc c’est un régal…

Très curieux les villageois accrochent l’herbe pour les vaches dans les arbres …j’avais déjà vu cela en Chine …

Dans ces magnifiques temples l’hindouisme et le bouddhisme coexistent souvent …on trouve des portraits de Bouddha , des peintures représentant la roue de la vie et différentes déités qui appartiennent aux 2 cultures

D’ailleurs le Kinnaur Kailasha est une montagne du district de Kinnaur, dans l’État indien de l’Himachal Pradesh. Le Kinnaur Kailash a une hauteur de 6050 mètres et est considéré comme sacré par les Kinnauris hindous et bouddhistes. Cette montagne est parfois confondue avec le mont Kailash au Tibet.

Sur ces photos, un Kinnauri transporte un agneau d’une manière un peu brusque… celui ci s’agite et le chien essaie de l’attraper…mais la brebis défend son petit en donnant des coup de tête au chien …Bon heureusement que je vous raconte l’histoire car ce n’est pas très clair sur les photos…

Inde 2019 : Chitkul dans la vallée de Sangla

Chitkul est un village du district de Kinnaur dans l’Himachal Pradesh situé à . Pendant les hivers, l’endroit reste en grande partie recouvert de neige et les habitants s’installent dans les régions basses de l’Himachal.

Les paysages sont vraiment magnifiques dommage qu’il y ait autant de touristes… La moindre maison locale , se transforme en homestay …

Les Kinnauris sont très accueillants …je trouve sur mon chemin un nouveau fiancé …Je vais bien sur acheter dès que possible ce superbe couvre chef dont la bande verte se porte à droite pour les hommes et à gauche pour les femmes …

n’étant absolument pas intéressée par les équipements touristiques, je fonce vers la vieille ville qui recèle des trésors…

À Chitkul, les maisons présentant un toit en ardoise ou en bois, un temple bouddhiste et une petite tour sont particulièrement intéressantes. Cependant, les toits de tôle ont été de plus en plus utilisés, en particulier le lycée et les casernes de l’armée

La puissante déesse de Chitkul est la seule divinité non bouddhiste à laquelle les pèlerins de Parikrama doivent faire preuve de respect. On pense que la divinité locale est liée à la divinité de Gangotri et que, jusqu’à récemment, les habitants la portaient à Gangotri à pied, en passant par de hauts cols. Chitkul est situé à environ 40 km de Karcham, le lieu où la route se sépare de la route Hindustan-Tibet (NH 22). La vallée est extrêmement belle. Sur la rive gauche de la rivière Baspa se trouvent des montagnes enneigées et sur la rive droite, tout le terrain regorge de vergers et de maisons en bois.

Comme il me reste un peu de temps avant de prendre le bus qui me ramène à Rakcham, Je pars en balade vers le fond de la vallée.

Les champs moissonnés de couleur rouge sont des champs de sarrasin qui sont très appréciés ici pour la fabrique des chapatis…

Très belle ballade aujourd’hui avec un temps absolument superbe !!!

Inde 2019 : La route vers le Kinnaur…

Voilà mon séjour au Spiti est fini …je reprends la route vers le Kinnaur… C’est un des problèmes lorsque l’on voyage seule, on cannait mieux les gens …on s’y attache et on est triste de les quitter …du coup il faudra que je revienne également au Spiti pour revoir mes nouveaux amis

En attendant Takpa m’emmène aux aurores jusqu’à mon bus local donc bien pourri …il m’achète un paquet de gateaux pour que je ne meure pas de faim. Je suis assise à coté d’un tibétain qui habite Daramsala et collecte des tapis tissés par les femmes du Spiti et du Kinnaur. Je l’intéresse visiblement malgré lui avoir annoncé clairement mon âge…le coté exotique des cheveux blonds sans doute…

Nous passons les check points de la frontière du Spiti et du Kinnaur …Je suis dans un autre district mais au niveau des paysages rien n’a changé …tout est toujours aussi sec .

Je décide de m’arrêter à Nako …mon voisin aussi !!! Il veut absolument que je vienne dormir chez ses amis …Je refuse poliment pour une raison évidente …je n’ai pas envie de trimballer mon barda sur 2 kilomètres pour atteindre la ville …je trouve un petit hotel simple et tranquille près de la station de bus …car je repars le lendemain pour Recong Peo

Nako est un village de l’Himalaya au nord de l’Inde, situé près de la frontière indochinoise dans la région trans-himalayenne du district de Kinnaur, dans l’Himachal Pradesh. Le lac Nako est une caractéristique importante ici où il borde le village.

Je passe mon après midi à me balader dans le village où il y a pas mal de maisons traditionnelles…La Gompa est fermée mais j’en ai vues tellement que je survivrais…Je me rattrape sur le le lac sacré qui est étonnant dans un paysage aussi sec …

Le lendemain je me réveille aux aurores pour prendre le premier bus …Il arrive complètement plein de Kaza…Vu la taille de mon sac je me fais éjecter car le contrôleur ne veut pas que je voyage debout dans le bus…il se radoucit en me disant qu’il y aura de la place assise dans le prochain bus …3 heures plus tard !!!

Je prend mon mal en patience et saute dans le bus suivant où je voyage en compagnie d’un jeune homme charmant originaire de Sarahan où j’ai bien l’intention d’aller…

Je refais mentalement le décompte de mes jours pour peaufiner mon planing …cela va être super juste !!! Je téléphone au contact que Rahul m’a donné à Kalpa où j’ai l’intention d’aller et je tombe sur un abruti qui me soutient que je ne pourrais pas prendre de photos de costumes traditionnels à Kalpa car c’est interdit …Je n’aime pas que l’on me prenne pour une idiote donc je lui raccroche au nez…C’est décidé je shunte Kalpa pour cette année …on verra pour l’année prochaine

Il n’est que 15H 30…j’ai le temps de trouver un bus pour Sangla et en plus mon contact là bas a une voix nettement plus sympa qu’à Kalpa …

Inde 2019 : Le monastère de Kee, les villages de Chincha et Kibber …les plus hauts du monde !!!

De loin le monastère de Kee est impressionnant …perché sur un piton rocheux …

Key Gompa (aussi écrit Key, Kye, Ki ou Kee) est un monastère du bouddhisme tibétain situé à 4 116 mètres d’altitude, sur les hauteurs d’une colline près de la rivière Spiti, dans la vallée de Spiti en Himachal Pradesh, Inde.

C’est le plus grand monastère de la vallée de Spiti et un centre d’entraînement religieux pour les Lama. Selon certaines sources il hébergeait 100 moines en 1855. Ki est un monastère-forteresse de style « Pasada ».

Key Gompa aurait été fondé par Dromtönpa (Brom-ston, 1008-1064), un élève du célèbre maître Atisha, au xie siècle. Mais cette information peut cependant se référer à un monastère Kadampa situé dans le village tout proche de Rangrik et probablement détruit au xive siècle quand l’école Sakyapa est arrivée au pouvoir avec l’assistance des Mongols.

Key fut attaquée par les Mongols au xviie siècle, sous le règne du 5e Dalaï Lama, et est devenu un établissement de Gelugpa. En 1820, il fut à nouveau saccagé pendant les guerres entre le Ladakh et Kullu puis ravagé en 1841 par l’armée Dogra dirigé par Ghulam Khan et Rahim Khan et encore plus sévèrement endommagé plus tard la même année par une armée sikh. Le monastère fut également ravagé par le feu dans les années 1840 et par un tremblement de terre violent en 1975.

Les épisodes successifs de destruction et de réparation ont eu pour résultat un développement dissymétrique de l’architecture du monastère : les temples furent construits les uns sur les autres, donnant à l’ensemble l’aspect d’un fort, remarquable exemple d’architecture monastique du xive siècle d’influence chinoise.

L’ensemble comporte trois étages, le premier est principalement souterrain et sert au stockage. Une pièce, appelée le Tangyur est richement ornée de peintures murales. Le rez-de-chaussée possède une salle de réunion admirablement décorée et de nombreuses cellules de moines.

Les murs de Key Gompa sont recouverts de tableaux et de peintures murales et le monastère renferme des représentations du Bouddha dans la position de Dhyana.

Key Gompa appartient désormais à l’école des Gelugpa, de même que le monastère de Tabo et le Monastère de Drangtse.

Le millénaire du monastère a été célébré en 2000 en présence du Dalaï Lama.

Justement le monastère est en train de construire un nouveau bâtiment destiné à accueillir le Dalaï Lama dans de meilleures conditions …il a 84 ans maintenant !!!

Nous partons ensuite pour Kibber en traversant un plateau similaire à celui qui est au dessus de Kaza…Là également les gens sont en pleine moisson et tout le monde est très occupé à ramasser l’orge…

Le village est assez touristique et la moindre maison locale est transformée en Homestay. Takpa a bien compris que je n’étais pas super emballée donc on file à Chincha. Il existe une certaine rivalité entre Kibber et Chincha pour savoir quel est le plus haut …A priori ce serait plutôt Chincha d’une courte tête soit environ 50 mètres.

Pour aller à Chincha nous devons traverser le pont dit de Kibber qui doit être sans doute un des plus haut du monde…Pour une fois il n’y a personne et je peux prendre tranquillement mes photos.

Chincha est un village nettement plus sympa…Il a la réputation d’être invisible c’est peut être pour cela qu’il a été oublié dans la compétition du village le plus haut et surtout par les touristes !!!

Nous retournons à Kaza qui n’est pas une ville d’un intérêt extraordinaire…mais c’est là que réside Takpa et grace à lui et à sa femme je vais pouvoir faire mes photos de costumes. Seul problème …Il a fallu aller chercher les ornements à la banque …et comme elle ne les a pas reportés depuis son mariage …personne ne sait comment arranger les multiples ornements plus beaux les uns que les autres…

Et pour terminer le beau sourire du jeune homme qui travaille avec Takpa et la manière dont est portée la coiffe par la mariée du Spiti …c’est à dire le visage masqué derrière les décorations d’argent …

Je suis triste de quitter le Spiti même si je trouve la région un peu trop touristique à mon gout mais c’est quand même une des régions les plus belles du Nord de l’Inde !!!

Inde 2019 : La plus haute poste du monde au Spiti !!!

Aujourd’hui nous montons sur le plateau au dessus de Kaza par une route époustouflante … il faut avoir des réflexes à la hauteur surtout lorsque l’on croise une autre voiture sur la piste …

Cela nous permet d’avoir une très belle vue sur la vallée de Kaza et le lit de la rivière. Même en cas d’inondation ce qui est rare au Spiti ce lit n’est jamais submergé…la rivière se contente de changer son cours à chaque fois ce qui explique les nombreux méandres de celle ci.

Nous arrivons sur le plateau …tous les habitants sont très occupés car c’est la période de la moisson de l’orge …La dernière photos représente un superbe Yack …c’est assez rare d’en trouver à cette époque à cette altitude (4000m)…en général ils sont en alpages beaucoup plus haut !!

Nous visitons le monastère de Tangyud…cela tombe bien car il est désert…tous les touristes indiens sont installés au café d’à coté. Malheureusement il est fermé et je ne pourrais admirer que les superbes peintures extérieures…

nnn

bbbb

Voilà un dernier regard sur un monastère en ruine avant de redescendre sur Kaza …Bon d’accord c’est devenu très touristique mais c’est quand même resté très beau … il ne faut pas critiquer une évolution incontournable des beaux endroits de la planète…

Inde 2019 : Pin valley au Spiti

Ce matin Takpa m’emmène dans la vallée de Pin d’où il est originaire …ses parents habitent toujours là bas !!!

Nous partons dans une sorte de Jeep que nous prêtons à 2 de ses amis sur le parcours : ils ont besoin d’une voiture tout terrain …nous continuons avec une petite Suzuki mais qu’importe la piste est bonne … Nous saluons des femmes qui effectuent un travail communautaire le long de la route…

Un phénomène curieux a eu lieu récemment los d’un glissement de terrain …une silhouette est apparue. Les habitants de la vallée croient que c’est une représentation du Guru Rinpoche et la révèrent.

Takpa me fait découvrir des baies rouges qui poussent à l’état sauvages le long des routes …on fait de la confiture avec ces baies qui sont parait il excellente pour la santé…Je me promet d’en acheter mais à chaque fois que je voudrais me rendre en ville, je trouverai la boutique fermée.

Nous arrivons dans le monastère de Kangri dont les peintures ont été fraichement rénovées .. on se fait offrir du thé au lait et du pain tibétain (ce sera notre lunch…) par les femmes qui préparent les repas pour les moines …

Takpa me réserve une belle surprise nous avons RDV avec le vénérable Gelong Rinpoche qui est le head Lama de la région …on se procure des Kata pour lui offrir en hommage mais il se dépêche de me nouer mon offrande autour du cou. Je n’ai pas pris de photo car cela aurait été impoli mais c’est un type génial qui a moins de 60 ans il ressemble un peu au Dalaï Lama au même âge. Il adore la France où il passe tous ses hivers …à Aulnay sous Bois qu’il reconnait comme pas terrible …mais aussi en Normandie car il adore le camembert ainsi que tous les fromages français…Il a essayé d’en ramener un au Spiti …mais il a failli avoir des problèmes avec son entourage du fait de l’odeur !!!

Il adore aussi la Dordogne, le vin français et le foie gras…je n’ose pas lui faire remarquer que ce n’est pas très bouddhiste comme consommations… Bref je passe un super moment et lui aussi …on rit comme des enfants …mais je ressors de là avec un peu de nostalgie concernant la nourriture française car ici la bouffe est infâme mais c’est normal car les pauvres n’ont pas grand chose même en terme de légumes…la viande j’ai fait une croix dessus depuis un moment …trop risqué !!!