Archives de Catégorie: Non classé

Indonésie 2021 : Retour à Bali

Et oui on a passé notre réveillon de nouvel année à Banyuwangi !!!

L’arrivée était sportive … le bus nous a largué sur la route en pleine nuit et sous la pluie …pas d’autre solution que de téléphoner à notre homestay pour demander de l’aide …

Et là on est tombés sur des gens absolument adorables qui sont venus nous chercher en mobylette …

Retenez bien ce nom Banana Homestay !!! Effectivement il faudrait que le Covid ait disparu, que l’on ait à nouveau le droit de voyager et que vous ayez envie d’aller à Banyuwangi…

Mais cet endroit tout simple a une décoration délicieuse et c’était vraiment chouette de rencontrer des gens souriants pour le nouvel an …

Le lendemain le mari nous emmène voir un village traditionnel habité par la tribu des Osing dans le village traditionnel de Kemiren.

Banyuwangi est le centre principal d’Osing. Actuellement, les gens d’Osing vivent dans neuf (sur 24) districts de Banyuwangi. Cependant, il n’y a que 14 villages qui pratiquent encore la tradition originale d’Osing, y compris Kemiren. Kemiren lui-même est devenu un village touristique dans le but de préserver cette tradition avec une approche écotouristique. Cela signifie que Kemiren veut conserver son environnement naturel avec la sagesse d’Osing tout en attirant les touristes….pas facile !!!

La tribu d’Osing (parfois également orthographiée Using) est un groupe unique de personnes, parfois elles sont considérées comme faisant partie de l’ethnie Java. Cependant, Osing a une culture, une langue et une tradition uniques. Pour assurer la conservation de la tradition actuelle à cet endroit, le gouvernement de Banyuwangi a également fait de Kemiren une zone du patrimoine culturel.

Les membres de la tribu Osing sont connus pour être les premiers occupants de la pointe la plus orientale de Java, à Blambangan, Banyuwangi. Ils vivent à Blambangan depuis que le royaume de Blambangan a gouverné la région. De nos jours, ils résident dans plusieurs districts des régions du centre et du nord de la régence de Banyuwangi, tels que Banyuwangi, Rogojampi, Sempu, Glagah, Singorujuh, Giri, Kalipuro et Songgon.

En 1995, le gouverneur de la province de Java oriental avait déclaré le village de Kemiren (Desa Kemiren), qui est administrativement situé dans le district de Glagah, comme village d’Adat (Desa Adat), village touristique (Desa Wisata) et lieu du patrimoine culturel.

Tout comme d’autres tribus en Indonésie, les Osing ont également des danses remarquables, de grands instruments de musique, des motifs spéciaux de batik, des tisserands et de nombreux rituels. Pour la langue le peuple Osing parle la langue Osing ou également connue sous le nom de Ngoko Osing, qui vient du vieux javanais.

La tribu Osing a des danses traditionnelles populaires, telles que Gandrung et Podho Nonton, Patrol, Kebo-Keboan, Barong Ider Bumi, Seblang et Jedor. La culture Osing est enracinée dans la culture javanaise, mais elle est également influencée par son voisin, Bali.
L’une des influences balinaises sur la danse d’Osing est représentée dans la danse Barong Ider Bumi (Barong qui fait le tour du monde…) qui est un événement annuel d’Osing People depuis 1940. C’est un carnaval qui a lieu le deuxième jour de Bulan Syawal (fête musulmane: Eid Al-Fitr).

Le Barong est défilé autour du village d’est en ouest. On peut participer à cet événement en jetant des pièces de monnaie au danseur, ce qui signifie éloigner la malchance. Une autre danse emblématique est Gandrung et Podho Nonton, qui vous utilisent les couleurs fascinantes et vibrantes des costumes des danseurs.

L’ Angklung Paglak (instrument de musique traditionnel d’Osing)se joue à trois mètres du sol. Le son de cet instrument est également unique et, bien sûr, différent de celui de West Java Angklung. Les gens avaient l’habitude de jouer de cet instrument au moment de la récolte pour indiquer aux villageois d’aider à la récolte.

Les rituels traditionnels sont également conservés tels que Ritual Pecel Pitik, Mepe Kasur, Nginang, Tumpeng Sewu et Gedhogan.

Les activités du village sont au point mort du fait de la pandémie … mais la ballade est vraiment sympa !!! Et les villageois très souriants …

La qualité de mes photos n’a rien de génial car mon canon est encore tombé en panne …c’est une bonne chose que j’aille à Bali je vais pouvoir trouver le temps de tout réparer …

Nous prenons le ferry avec toujours aussi peu de monde .. On nous a aidé à trouver une voiture à Bali pour rejoindre Sanur : pas question de prendre le bus avec les Javanais !!!

Indonésie 2020 : Rapide passage à Surabaya

Mais avant de passer notre test Antigen valable un seul jour pour nous rendre en train à Surabaya, nous avons le temps de visiter quelques batik makers supplémentaires à Pekalongan qui est pour moi un des must de Java …

On visite le village de Kauman qui ressemble vraiment à un village et où outre les batiks, on peut admirer de jolies maisons dont les murs sont décorés …On visite un atelier extrêmement intéressant car on assiste aux différents stades de fabrication des batiks notamment la superposition de motifs réalisés aux tampons…

Le résultat est vraiment chouette …

Si j’avais été en agréable compagnie …je serais peut être restée plus longtemps … Impossible l’expédier illico sur son ile sans aller au clash …donc je prends mon mal en patience en continuant à faire son boulot…trouver les hotels et les taxis …

Nous voilà repartis en train pour Surabaya …Il pleut à verse ce qui a été le cas pendant tout notre voyage à Java …normal on est dans la période de la saison des pluies mais quand même !!!

A l’arrivée c’est le déluge …j’ai trouvé un tout petit hotel près de la gare mais les chambres sont minuscules (je suis obligée de ranger mon sac sur le lit ) et plutôt sales …

Je n’ai pas le courage de chercher autre chose …ici tout est cher … ce n’est que pour une nuit …j’en serais quitte pour plusieurs piqures de puces ..

Le lendemain on part avec notre barda pour aller visiter les fabricants de batik. Il est clair que l’on n’est plus à Solo ou à Pekalongan …les motifs sont loin d’être aussi élaborés.

Notre premier arrêt est dans un atelier en plein déménagement …on arrive à voir et prendre en photo quelques pièces …qui ne sont pas trop sophistiquées …par contre le village est très sympa !!!

On visite une deuxième galerie beaucoup plus généraliste qui présente surtout beaucoup e batiks qui viennent de Solo.

Les dernières photos concernent des batiks qui viennent de Madura et sont absolument superbes … Madura est une ile au large de Surabaya et le courage me manque pour encore changer d’itinéraire …

Un simple coup d’oeil à mon compte en banque achève de me convaincre : il vaut mieux rentrer à Bali …

Les horaires de train pour à aller à Banyuwangi et prendre le ferry pour Bali sont carrément impossibles… On décide donc de prendre le Bus …10h de route minimum

Du coup je nous trouve un hotel correct près de la gare routière où on peut dormir tranquille…

Le lendemain dans le bus …aucun contrôle et personne ne porte de masque …ah ces javanais …j’ai vraiment hâte d’être arrivée !!!

Indonésie 2020 : Le must des batiks à Pekalongan

Encore un trajet interminable de train …mais avec la nécessité d’effectuer un test PCR pour prendre l’avion …qui coute 2,5 millions de roupies …pas d’affolement cela représente 150 euros mais multiplié par 2 ce n’est pas envisageable … De toute manière Marlon refuse de prendre l’avion donc n’y pensons plus !!!

On arrive à notre hotel qui s’appelle Syaryah ce qui veut dire Charia en Indonésien …mais pas de problèmes tout le monde est super sympa !!!

On décide d’aller au Musée des batiks et là j’ai une excellente surprise : un guide gentil souriant, parlant anglais et donnant beaucoup d’explications …Un régal !!! qui me change des journées arides des jours précédents !!

Pekalongan est une ville d’Indonésie située sur la côte nord de l’île de Java, dans la province de Java central. Elle a le statut de kota.

Le musée du batik de Pekalongan est un musée du batik situé au Jalan Jetayu n ° 1 de Pekalongan , dans le centre de Java . Le musée a une superficie totale : terrain et bâtiment de 40 mètres carrés et a 1149 collections de batik, y compris le wayang beber ….un tissu de batik vieux de centaines d’années et les outils de tissage traditionnels connus sous le nom de métiers à tisser non mécaniques.

Ce bâtiment du musée était autrefois l’ancien bureau de la mairie de Pekalongan

Pendant la période coloniale néerlandaise , le bâtiment était un bureau financier en charge de sept sucreries dans la résidence de Pekalongan. En 1972 , une communauté appelée Pekalongan Batik Lovers Association (PPBP) a été formée, qui a été initiée par la communauté et les fabricants de batik de Pekalongan.

Le 29 décembre 2005, une réunion du forum d’affaires du peuple de Pekalongan (OPEK) a été tenue pour discuter de l’offre de la ville de Pekalongan comme lieu du 59e anniversaire de la coopérative nationale. La formation de l’institut du musée du batik a impliqué la Fondation indonésienne Kadin et le gouvernement de la ville de Pekalongan, la Fondation indonésienne Batik, Paguyuba Berkah, la Fondation Pekalongan City Kadin, l’Association des amateurs de batik de Pekalongan et l’expert en batik Asmoro Damais qui était prêt à devenir le conservateur du musée.

Finalement, le 12 juillet 2006, le musée a été inauguré par le Président de la République d’Indonésie, Susilo Bambang Yudhoyono en conjonction avec la célébration de la 59ème journée nationale de coopération.

Ce musée de batik sert de centre de données et d’informations sur le batik; en tant que centre de recherche et développement de la science du design du batik, une bibliothèque et une référence en matière de batik; collection de batik classique, batik ancien et batik contemporain.

On commence par les différents supports, outils et ingrédients nécessaires à la réalisation des batiks …

Ce musée présente non seulement des batiks de la région de Pekalongan mais également de tout Java, Sumatra, Bali et même Irian Jaya chez les Papous

On trouve même des Batiks de Sri Lanka et de Malaisie …une collection incroyable !!!

Et encore une toute petite partie de la collection est exposée … Je suis absolument ravie …

Ceux que je préfère sont bien sûr les bouquets typiques de Pekalongan et spécialement ceux dits jour et nuit qui sont partagés en 2 parties afin de permettre aux élégantes de le nouer différemment et donc de porter 2 tenues différentes pendant la journée …Il fallait y penser !!!

Le guide du musée est un garçon charmant et souriant qui n’est pas avare d’informations et me fait même cadeau de petits booklets de l’exposition précédente du musée … J’ai l’impression d’être dans un autre monde et je réalise soudainement que je vis un voyage qui ne me convient absolument pas …

J’ai l’impression de m’être complètement endormie et il est temps de me réveiller …

Le programme des jours suivants est loin de me plaire … Continuer la traversée de l’ile de Java ce qui prendra 2 à 3 jours de train …puis 2 jours de bateau et quelques jours supplémentaires de Bus pour atteindre Bukittinggi et Padang .le tout entrecoupé de test Antigen à chaque changement de ville ..

Pas question de prendre l’avion car mon guide est paniqué et en plus il faut faire à chaque fois un test PCR qui coute ici 2,5 millions de roupies soit environ 150 euros. Donc même si Marlon était partant …c’est moi qui ne pourrait pas suivre financièrement !!!

Je décide de mettre le hola à ce cirque et faire demi tour pour rentrer à Bali …Mais malheureusement en train et en bus on est encore très loin de rentrer. Prochaine étape Surabaya …grande ville moderne …Je crains le pire !!!